vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

François de Rugy ne viendra pas en Guyane en septembre

François de Rugy ne viendra pas en Guyane en septembre

Le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, a annoncé sa démission du gouvernement ce mardi sur son mur Facebook quatre jours après avoir annoncé qu’il ne démissionnerait pas.

«La mobilisation nécessaire pour me défendre fait que je ne suis pas en mesure d’assumer sereinement et efficacement la mission que m’ont confiée le Président de la République et le Premier ministre. Dès lors, j’ai présenté ma démission au Premier ministre ce matin.», a-t-il écrit ce mardi.

Il a également affirmé avoir déposé une plainte en diffamation contre le site d’investigation Mediapart.

Le site d’investigation avait notamment révélé la semaine dernière des dîners somptueux que l’intéressé avait organisés à l’Hôtel de Lassay, en présence entre autres de convives journalistes, à l’époque où il était président de l’Assemblée nationale, entre mi-2017 et fin 2018.

L’intéressé s’était défendu en arguant notamment d’intolérance au homard ou de son peu de goût pour le champagne.

Les jours suivants avaient accouché d’une rafale de révélations.

«Jeudi, rappelle ce jour le site de l’hebdomadaire Marianne, nos confrères (de Médiapart, ndlr) ont dévoilé que devenu ministre, numéro deux du gouvernement dans l’ordre protocolaire, François de Rugy avait ordonné des travaux pour un montant de 63.000 euros dans son logement de fonction de l’hôtel de Roquelaure, toujours réglés par des deniers publics, avec notamment un dressing géant facturé 17.000 euros. De simples « placards », selon son épouse. »

Il avait en outre été révélé que la directrice de cabinet de François de Rugy, la préfète Nicole Klein, avait conservé un logement HLM à Paris pendant 12 ans alors qu’elle n’habitait plus dans la capitale. De Rugy avait alors limogé sa directrice de cabinet.

«Je suis trop attaché à l’écologie à laquelle j’ai consacré tout mon engagement militant, pour accepter que notre action écologique soit affaiblie par des mises en cause personnelles incessantes.», note encore ce mardi François de Rugy sur son mur Facebook.

«A la suite de cette série de révélations, Matignon avait ordonné des contrôles de toutes ces dépenses, le ministre promettant de rembourser tout euro qui resterait contesté. Il était depuis lors en sursis. Le couperet est tombé. », analyse encore le site Marianne soulignant clairement la forte probabilité d’une démission du ministre encouragée par l’exécutif.

Ce mardi, Médiapart avance que l’ancien numéro deux du gouvernement aurait puisé dans son enveloppe d’indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) pour payer une partie de ses cotisations à Europe Ecologie-Les Verts (EELV) en 2013 et 2014.

«Au total, François de Rugy est accusé, rapporte le site France Info citant l’enquête de Mediapart d’avoir versé dans les caisses de son parti 9 200 euros puisés dans son indemnité de frais de mandat : 7 800 euros le 26 décembre 2013, 1 400 euros en décembre 2014, toujours depuis son compte IRFM».

«Un mélange des genres surprenant, note le pure-player, d’autant que l’IRFM est défiscalisée et que François de Rugy a… déduit ces versements de son impôt sur le revenu. Le ministre, qui avait promis à Mediapart d’apporter une réponse sur ces éléments à la mi-journée, a finalement quitté son poste sans apporter d’éclaircissements. L’affaire de trop, après une semaine de révélations en tout genre…», analyse, de son côté, le site du Nouvel Observateur.

Après plusieurs reports de sa visite, il est désormais acquis que François de Rugy ne viendra pas, en tant que ministre de la Transition écologique et solidaire, en Guyane, en septembre.

FF

 

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

1 commentaire

  • Jmc

    Ca l’embêtait de venir ici avec ce sujet de la montagne d’or, c’était pas assez chic….
    Drôle de personnage qui d’un coup dégringole de son égo.
    Le proverbe dis vrai ! L’important c’est pas la chute mais l’atterrissage.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Montagne d’Or joue son avenir

Ce mercredi 16 octobre se joue face à la Commission des Mines une étape administrative cruciale pour l'avenir du projet de mine industrielle porté par la Compagnie Montagne d'Or détenue par le ...

« La science : d’où vient-elle, où va-t-elle ? »

Yves Quéré de l'Académie des Sciences donnera une conférence sur ce thème mercredi 16 octobre à l’Université de Guyane. « Immense et admirable aventure aussi vieille qu’Homo sapiens, ...

Ressortissant brésilien tué lors d’une opération Harpie : pourquoi le légionnaire suspecté du tir mortel a été libéré et placé entre les mains du 3ème REI sur l’île Saint-Joseph

Guyaweb a pu prendre connaissance de l'ordonnance de refus de placement en détention provisoire du sous-officier de la Légion étrangère âgé de 32 ans, Tirtha Timsina, mis en examen pour « avoir...

Ouverture du Festival International du Film documentaire Amazonie Caraïbes (FIFAC)

La première édition du Festival International du Film documentaire Amazonie Caraïbes (FIFAC) se tient du lundi 14 octobre au vendredi 18 octobre au sein de l'ancien bagne, le Camp de la ...

Treizième braquage présumé d’une mine légale cette année

Un nouveau braquage aurait été perpétré, le week-end dernier, sur une exploitation aurifère autorisée, nous a indiqué vendredi le procureur de la République, Samuel Finielz, confirmant cette ...

Montagne d’Or vise une prolongation de 25 ans pour ses concessions Elysée et Boeuf mort

Malgré l'annonce du gouvernement de “l'abandon en l'état” car "incompatible avec les exigences de protection de l’environnement", le projet controversé de mine d'or industrielle Montagne d'Or...

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube