vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

En 2017 et 2018 en Guyane, la lutte des autorités a nettement moins ciblé les mules qui ingèrent des ovules de cocaïne

En 2017 et 2018 en Guyane, la lutte des autorités a nettement moins ciblé les mules qui ingèrent des ovules de cocaïne

Le nombre d’interpellations de mules ayant ingéré de la cocaïne aura été en chute libre en Guyane en 2017 puis en 2018. Des données qui s’expliquent. Enquête. Il s’agit de chiffres officiels sur plusieurs années que nous avait transmis le parquet courant 2018, nourris de chiffres plus récents, fournis par les douanes, et ils sont éloquents. Les taux d’interpellation de mules ayant ingéré de la cocaïne sont en chute libre en Guyane en 2017 et 2018 si l’on compare ces taux à ceux de 2016 et 2017. Voici en effet, en premier lieu, le tableau du parquet de Cayenne avec…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

9 commentaires

  • Jmc

    Donc si je comprends bien ciblage sur les bagages supposés contenir plus de cocaine que dans les corps humains.
    Donc plus de « rentabilité » au ratio nombre de saisies/kilo de coke.
    Et par la même justification purement économique d’absence d’investissement dans un super scanner corporel réclame pour lutter contre ce fléau par bien du monde ainsi que réduction des heures supplémentaires des agents des douanes obligés d’attendre l’expulsion des boulettes des mules à l’hôpital.
    J’ai mauvais esprit ou quoi ?

  • Desijose

    Non non je ne pense pas que votre mauvais esprit soit en cause, ou alors réjouissez vous,vous n’êtes pas seul. C’est la triste réalité guyanaise malheureusement

  • Frog

    Et on rajoute ceux qui sont interdis de vol et rentrent chez eux “charges”

  • pierre973

    Bonjour. A propos de la discussion sur le « scanner » a l’aéroport. Il y souvent une confusion avec le « scanner » médical. En aucun cas le « scanner » a l’aéroport ne permet de voir a l’intérieur du corps! Il ne permet donc pas de repérer des mules. Il permet de voir si les passagers cachent des choses dans leurs poches ou sous leur vêtements…
    Finalement, sera-t-il si efficace que ça ?

  • le Jaguar

    Effectivement ce fameux scanner corporel qu’on nous vend depuis des années n’existe que dans l’imagination de ceux qui en parle. Par contre il est certain que les mules qui transportent des ovules « in corpore » ont toutes les chances de traverser l’Atlantique sans encombre et du coup leur nombre a du largement augmenter. Ensuite, certaines se font interpeller à leur arrivée à Paris ou dans les villes de province.

  • Jmc

    Bon ok le terme scanner est impropre !
    Il faut a proprement parler d’échographe !!
    Il y en a bien un à l’aéroport seulement il n’est pas utilisé faute de radiologue. Encore un bel exemple de gaspillage des deniers publics.
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/08/31/97001-20180831FILWWW00137-aeroport-de-cayenne-l-echographe-pour-lutter-contre-le-trafic-de-drogue-pas-utilise.php

  • FF

    C’est mentionné en encadré sous l’article avec un lien vers un précédent article rappelant son inauguration avec démonstration à l’aéroport par la ministre des outre-mer. Ensuite l’appareil est retourné dans son carton.

  • Jmc

    FF
    Pan sur mon bec, et désolé pour le choix de la Référence journalistique concernant l’échographe. Bien souvent l’on voit la paille qu’il y a dans l’œil du voisin et pas la poutre qu’il y a dans le sien..

  • FF

    Aucun souci, pour info j’avais rédigé pour l’AFP cette dépêche reprise par Le Figaro

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

« Medellín lance sa Quatrième révolution industrielle », sur RFI

Radio France Internationale raconte la manière dont « la Colombie aspire à être le cœur de la Quatrième révolution industrielle en Amérique latine depuis la ville de Medellín » autrefois ...

Le ministre Gérald Darmanin en Guyane du 23 au 25 juillet

C’est au pas de charge que le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin effectuera sa tournée estivale en Guyane, du 23 au 25 juillet. En tout près d’une vingtaine de ...

Un ancien sous-préfet de Saint-Laurent du Maroni placé en garde à vue au cours d’une instruction judiciaire enquêtant sur des salons de massage

François Chauvin, ancien chef de cabinet de Brigitte Girardin lorsque celle-ci était ministre UMP de l'Outre-mer, avant d'être nommé, dans la foulée, sous-préfet de Saint-Laurent du Maroni fin ...

Condamnée par la justice à payer 4200 euros à un père isolé au regard de la suspension illégale de l’accueil de son fils, adolescent handicapé, au sein de l’IME les Clapotis, l’Adapei Guyane annonce sa décision de faire appel

Dans un communiqué de presse qui nous a été adressé vendredi 19 juillet, l'Adapei Guyane a indiqué avoir décidé de faire appel de la décision du tribunal administratif du 20 juin dernier ayant...

Mobilisation contre le projet Takari Mining

Un projet lourd de menaces selon le collectif Or de Question déjà engagé contre la Montagne d’Or. « Jusqu’au 24 juillet, une consultation publique vous permet d’exprimer votre opposition ...

Militaires morts : les autopsies ont été effectuées selon le parquet

Selon le parquet, les autopsies des trois militaires décédés mercredi ont été effectuées, les résultats n'ont pas encore filtré. «Les analyses sont en cours», nous a notamment indiqué ...

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube