vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Des forces de l’ordre dans le quartier d’habitations illégales pour tenter de faire avancer l’enquête, au lendemain du vol de caméra avec violences aux dépens de journalistes…

Des forces de l’ordre dans le quartier d’habitations illégales pour tenter de faire avancer l’enquête, au lendemain du vol de caméra avec violences aux dépens de journalistes…

Dans ce quartier d’habitat spontané sur des hauteurs de Troubiran où, de sources concordantes, deux journalistes du média public, Pierre Trefoux et Gaël Ho-A-Sim, ont subi un vol de caméra avec violences, puis la destruction de ce matériel, le jour de Noël, à la mi-journée, une action des forces de l’ordre a été mise en oeuvre -comme c’était prévisible- un peu moins de 24 h après les faits. De source proche de l’enquête, l’opération n’a pas abouti à l’interpellation de suspects pour l’heure. L’opération de contrôle d’identité mise en oeuvre était en fait un prétexte pour essayer de faire avancer…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

2 commentaires

  • Orpailleur
    27 décembre 2018

    DESORDEM Y REGRESSO !

  • Jmc
    27 décembre 2018

    Dans cet événement il y a plusieurs éléments.
    Le premier ce sont des journalistes qui se font agressés par des individus lors d’un tournage. Ce n’est pas acceptable.
    Le second, c’est le choix du sujet.  » illustrer dans quelles conditions les gens des quartiers difficiles passent Noel  » Si il n’y a rien à dire sur le choix de la rédaction de Guyane 1ère sur le sujet au nom du respect justement de la liberté de la presse, il ne faut pas être étonné tout de même qu’il puisse arriver des événements regrettables lorsque on se rend dans un site sensible la fleur au fusil.
    En effet, alors que l’image prime sur le fonds dans les réseaux sociaux, dans des groupes divers et variés, la venue de professionnels non prépare est vécu comme une arrogance d’êtres qui préfèrent se filmer avec des portables pour se faire diffuser dans des groupes Whattapp à boire, à fumer, ou meme à brasser des billets de banque. En fait pour marquer croient ils leur territoire de bad bous mais aussi comme disait Andy Wharrol avoir son quart d’heure de célébrité. ( bien médiocre)
    Alors il me semble que sur ce type de sujet, il vaut mieux privilégier le fonds avec une rédaction écrite et d’enquête, subjective certes, mais qui permet mieux l’analyse des réalités, et la prise de recul. Pour une Télévision ce n’est pas évident mais peut être aussi un moyen de se renouveler.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Maintenue malgré le confinement, l’enquête publique sur la centrale électrique du Larivot fait déjà débat

Un arrêté du 2 avril 2020 de la Préfecture de Guyane autorise l'enquête publique sur le projet de centrale électrique du Larivot à se tenir de manière dématérialisée du 20 avril au 20 mai ...

L’épidémie s’étend en Guyane

Depuis le 4 avril, la Guyane est au stade 2 de l'épidémie du Coronavirus. Le dernier bilan épidémiologique dénombre 72 cas dont 1 en réanimation depuis le 1er avril. Suivez sur notre fil ...

Covid-19 : les requêtes en référé-liberté de l’UTG et d’un personnel soignant de l’hôpital rejetées !

Dans deux décisions que Guyaweb s'est procurées à la mi-journée, la juge des référés Marie-Thérèse Lacau a rejeté ce lundi les requêtes en référé liberté du syndicat UTG (Union des ...

Le boom de la livraison à domicile

Confinement oblige, les commerces s'adaptent et certains proposent la livraison à domicile. Une habitude essayée et vite adoptée par les consommateurs, ce qui laisse présager une continuité ...

Lutte contre le coronavirus : mais qui sont ces exemptés de la «quatorzaine» à la descente des avions en provenance d’Orly et des Antilles ?

Mais qui sont ces «personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire ou (...) à la continuité de la Nation» et qui échappent à la quatorzaine à leur descente d'avion, selon un ...

Restrictions à la liberté de circuler : un arrêté du préfet avait oublié le cas des victimes de violences susceptibles d’aller porter plainte, le procureur le fait rectifier

Les mesures draconiennes prises par les autorités administratives afin de restreindre la circulation de personnes avec pour objectif de limiter la propagation du Covid-19 avaient quelque peu oublié ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube