Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Covid-19 : taux de positifs, taux d’incidence, entrées en hospitalisation, admissions en réa : hausse depuis au moins une dizaine de jours

Covid-19 : taux de positifs, taux d’incidence, entrées en hospitalisation, admissions en réa : hausse depuis au moins une dizaine de jours
Etablissements scolaires : 95 nouveaux cas de Covid-19 déclarés !

Le point de situation interne des autorités sanitaires de ce 11 mai -que Guyaweb s’est procuré- consacre une hausse de plusieurs indicateurs épidémiques.

Et ce, depuis une dizaine de jours, concernant le taux d’incidence et le taux de positifs.

Il confirme, en outre, une hausse des hospitalisations et des admissions Covid en réanimation depuis une plus longue période.

Point concret, chiffres à la clef.

La hausse est visible en comparant les tendances des deux dernières semaines : celle du dimanche 2 au samedi 8 mai à celle du dimanche 25 avril au samedi 1er mai.

Le taux d’incidence s’affole sur l’île de Cayenne (Rémire, Matoury, Cayenne), un bassin de 120 000 habitants, passant de 381 cas pour 100 000 habitants sur 7 jours, la semaine du 25 avril au 1er mai à 485 cas rapportés au même dénominateur la semaine dernière. Soit une augmentation de plus de 22% sur 7 jours après une stabilisation sur un plateau élevé précédemment (402 cas la semaine du 18 au 24 avril).

Une hausse de cas déclenche une hausse de personnes contacts allant se faire tester

Avec, au demeurant, un nombre de dépistage plus important (non précisé) la semaine dernière que la semaine précédente voire par rapport aux semaines précédentes.

«Une hausse de cas déclenche une hausse de personnes contacts allant se faire tester. Si je ne me trompe pas, la semaine dernière nous avons eu le nombre de dépistage le plus élevé en une semaine depuis le début de la crise», confie une source proche des autorités sanitaires.

L’augmentation du nombre de tests sur l’île de Cayenne s’accompagne (alors que ce n’est pas lié) d’une augmentation du taux de positifs : 11% contre 10% la semaine précédente (l’on était déjà à 11% la semaine du 18 au 24 avril).

Sur la zone des Savanes (Macouria, Kourou, Sinnamary, Iracoubo) le taux d’incidence comme le taux de positifs augmente fortement en comparant les deux dernières semaines.

Le taux d’incidence y est passé à 441 la semaine dernière contre 264 la semaine précédente (et 274 la semaine du 18 avril au 24 avril)

Soit une hausse de plus de 67% la semaine dernière comparativement à la semaine précédente

Sur le secteur des Savanes, le taux de positifs a aussi augmenté de 3 points passant à 10% la semaine dernière contre 7 % la semaine précédente

 

Cette augmentation du nombre de cas ne semble pas se démentir ces derniers jours bien au contraire.

Le Covid Info de lundi offrant les résultats de tests PCR et antigéniques obtenus vendredi (1850) et samedi (523), selon nos informations -avec des mises à jour- dévoilait 278 nouveaux positifs hier pour 2573 tests soit un taux de positifs moyen sur toute la Guyane de 10, 8% avec une grosse part de positifs sur l’île de Cayenne : 192.

 

Les derniers résultats connus ce mardi -dont Guyaweb a pris connaissance- révèlent 233 nouveaux cas en 24 heures pour 2004 tests soit un taux de positifs proche des 12% (11, 6%) avec une majorité des cas sur l’île de Cayenne : 140 sur 233 (voir ci-dessous).

Une plus grande majorité des cas encore sur Cayenne-Matoury-Rémire-Macouria-Kourou avec 195 des 233 cas guyanais de ces dernières 24h sur ces 5 communes.

Mana et Saint-Laurent totalisent 21 des 233 nouveaux cas ces dernières 24 heures, soit 9% des nouveaux cas.

Et, enfin, il y a ce chiffre étonnant de 11 nouveaux cas ces dernières 24 heures sur Grand Santi :

Chiffré officiellement à 106 en milieu hospitalier par les autorités sanitaires, le nombre de décès Covid recoupés par Guyaweb (témoignages et documents à l’appui, voir nos enquêtes précédentes sur ce sujet) atteint au moins le chiffre de 111 victimes avec 3 décès supplémentaires à domicile en 2020 (2 à Matoury, un à Maripasoula) confirmés par l’ARS et deux décès hospitaliers supplémentaires selon nos investigations dont une Surinamaise de 23 ans testés positive le 7 juillet 2020 à Kourou alors qu’elle était enceinte puis décédée fin juillet suivant  à l’hôpital de Cayenne en réa quelques jours après une césarienne ayant donné naissance à un enfant, le compte-rendu opératoire soulignant une aggravation de son état de santé dans un contexte d’infection au Covid-19.

On sent cette pression à l’hôpital, les gens devraient voir les personnes souffrant d’insuffisance respiratoire sévère… (Un médecin de l’hôpital de Kourou)

En matière d’hospitalisations Covid, celles-ci continuent à augmenter depuis deux semaines.

Elles se chiffraient à 53 la semaine du 25 avril au 1er mai. Elles se sont chiffrées à 56 la semaine dernière (voir tableaux ci-après). Les admissions en réanimation se chiffrent à 27 sur les deux dernières semaines (14 la semaine dernière, 13 la précédente). 4 patients sont décédés la semaine dernière contre 2 la semaine d’avant.

«On sent cette pression à l’hôpital, les gens devraient voir les personnes souffrant d’insuffisance respiratoire sévère après avoir été infectées», confiait hier à l’auteur de ces lignes, un médecin des urgences de l’hôpital de Kourou : «j’ai fait le choix de me vacciner, j’ai pris les deux doses alors que je ne suis pas spécialement un pro-vaccin et je me demande s’il y aura ou non des effets secondaires dans quelques années. Et je vois qu’à côté, ça ne suit pas, on est à un peu plus de 3% de personnes complètement vaccinées en Guyane et le personnel de santé ne s’y met pas vraiment non plus», ajoutait-il alors un rien dépité (voir cet article sur le sujet).

A titre comparatif (voir cet article du 29 avril dernier), 44 personnes infectées par le Covid-19 étaient entrées en hospitalisation entre le 18 et le 24 avril, 13 personnes Covid avaient été admises en réa sur la même période et 4 patients Covid étaient décédés.

Selon le PSI du 20 avril : le nombre d’entrées se chiffrait à 41 du 10 au 17 avril. Les entrées en réa Covid étant alors moindres sur cette période : 8 entre le 10 et le 17 avril. Avec deux personnes mortes du Covid dans cette même période.

95 nouveaux cas de Covid-19 ont été déclarés dans les établissements scolaires

Enfin dans sa Lettre Pro quotidienne de ce mardi 11 mai, l’ARS indique :

« L’analyse récente de l’incidence des cas de Covid-19 en Guyane montre que le durcissement du couvre-feu, début avril, a eu un effet bénéfique : dix jours plus tard, le nombre des contaminations se stabilisait, voire diminuait. Cela n’a pas duré. L’épidémie reprend, au rythme qu’elle connaissait il y a un mois. Plusieurs explications sont possibles et peuvent être complémentaires, souligne Santé publique France :

– Une transmissibilité accrue du variant brésilien, moins bien gérable dans un contexte de relâchement des comportements.

– Le retour en classe de plus de 100 000 élèves : ce week-end, 95 nouveaux cas de Covid-19 ont été déclarés dans les établissements scolaires.

– Une part d’échappement immunitaire permettant une réinfection de patients ayant contracté la souche historique du Sars-CoV-2, dans un contexte de vaccination insuffisante.»

Des révélations qui ont suscité ces interrogations de notre part auprès de l’agence de santé publique :

«Quel est l’ordre de grandeur de personnes réinfectées (3ème point du passage ci-dessus de la Lettre Pro, ndlr) et n’y a-t-il pas une contradiction sur ce 3ème point puisqu’il est recommandé un délai de ‘ 3 à 6 mois ‘ (basé sur quelle justification médicale et scientifique au demeurant) pour la vaccination d’une personne touchée ?»

Nous n’avons que du déclaratif et pas de système qui croise les positifs qui auraient déjà été positifs il y a plusieurs mois. A moins de chercher une situation particulière dans la base, répond l’ARS sur ce point. Avant d’ajouter : «Par ailleurs, les anticorps d’une infection ne sont pas permanents et finissent par décroître.»

A-t-on eu d’autres cas de personnes infectées alors qu’elles avaient reçu leurs deux doses de vaccination hormis les deux personnes décédées (Un homme de 53 ans transplanté et un autre de 68 ans avec comorbidités non précisées) ?, a-t-on encore relancé l’ARS

Il n’y a aucun autre cas hospitalisé ayant été complètement vacciné, répond l’ARS, sans répondre sur le ou les cas éventuels de personnes deux fois vaccinées et de nouveau infectée(s).

95 personnes atteintes par le Covid-19 sont hospitalisées ce mardi en Guyane dont 25 en réanimation. Des chiffres en hausse qui se rapprochent des chiffres les plus élevés de la première vague avec une part des hospitalisations en réa (1) cette fois-ci supérieure (26,32%).

 

A titre comparatif (voir ci-dessus), le 19 juin 2020, au cours de la phase encore ascendante de la première vague, l’on déplorait, sur 101 hospitalisations, 88 personnes Covid hospitalisées hors réa et 13 en réa.

Et ça pourrait être pire ?

FF

(1) Selon le Dr Jacques Breton vice-président en Guyane de l’URPS (Union régionale des professionnels de santé libéraux) on ne peut stricto sensu comparer la part des patients Covid en réa en juin dernier à celle en réa aujourd’hui. Selon le médecin, la prise en charge a évolué et le patient Covid reste «plus longtemps» en réa aujourd’hui.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

2 commentaires

  • FRED66
    14 mai 2021

    Juste une question, dans votre entourage :
    – Combien de personnes connaissez vous qui soient décédées du Covid ?
    – Combien de personnes connaissez vous qui soient décédées de maladie cardiovasculaire, cancer ou dépression dans l’année écoulée ?
    – Combien de jeunes de moins de 28 ans connaissez-vous qui soient au bord ou dans la dépression ?
    Perso je réponds :
    – 1, une personne en espérance de vie dépassée,
    – 2
    – 6
    … question subsidiaire : sommes nous attentifs aux vrais problèmes?
    … question sub-subsidiaire : vais-je (encore) me faire censurer ?

  • GZ
    15 mai 2021

    Censuré, peut-être pas (encore).
    Mais vous serez traité « complotiste ». Soyez-en fier, c’est un privilège.

Articles associés :

Suriname : 204 morts Covid de mars 2020 à fin avril 2021, en mai 98 morts, un record mensuel déjà battu : 141 décès du 1er au 18 juin et un parlementaire antivax !

Au Suriname, le nombre de décès Covid poursuit son affolante ascension. Ce pays avait déploré 204 morts Covid de mars 2020 à fin avril 2021, en 14 mois donc. Le mois suivant, en mai, il y aura...

Assiduité des élus à la CTG : Ringuet, Phinéra-Horth et Briolin à la traîne

A l'occasion des élections territoriales dont le premier tour est prévu ce dimanche 20 juin, Guyaweb s'est penché sur l'assiduité des 51 conseillers de la Collectivité territoriale de Guyane ...

L’enquête judiciaire pour suspicion de «favoritisme» est bouclée dans l’affaire qui vise Gabriel Serville, signataire, fin 2014, d’une convention pour la mairie de Matoury avec l’avocat Olivier Taoumi pour 9500 € mensuels d’honoraires

L'enquête judiciaire sur les conditions d'attribution d'une rémunération mensuelle nette de 9500 euros par la mairie de Matoury, théoriquement durant 38 mois, à Olivier Taoumi, entre fin 2014 et ...

Covid-19 : les chiffres ne sont pas rassurants, les indicateurs restent élevés dans un contexte de confinement quasi-fantoche et d’agitation des esprits…

Les chiffres consolidés du Covid-19 ne sont pas à la baisse en Guyane contrairement à ce qu'espéraient les autorités en début de semaine dernière au moment de la décision de maintien des ...

Interview de Gabriel Serville : TVA, évolution statutaire, immigration …

Le député Gabriel Serville (Peyi Guyane), figure politique à l’itinéraire morcelé, s’est lancé dans la bataille des élections territoriales à la tête de la liste « Guyane Kontré pour ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube