Guyaweb, journal d'information et d'investigation

Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Confinement et jeunes en goguette le soir : le caillassage des bâtiments de la gendarmerie de Kourou entraîne une opération de riposte des forces de l’ordre

Confinement et jeunes en goguette le soir : le caillassage des bâtiments de la gendarmerie de Kourou entraîne une opération de riposte des forces de l’ordre

Les évènements relatés jeudi dernier par Guyaweb (voir cet article) avaient révélé, en période de confinement, des sorties inopportunes, la nuit, de jeunes (en grande partie mineurs) sur Matoury, Macouria, Kourou, Saint-Laurent (1), des caillassages de patrouilles de gendarmes (Macouria et Kourou) par les contrevenants et au moins un domicile de particulier caillassé avec vitrail explosé d’une chambre d’enfant (Matoury). Des faits perpétrés de la nuit de lundi à mardi à celle de mercredi à jeudi derniers. Ce feuilleton a connu, depuis, un épisode supplémentaire avec le caillassage des bâtiments de la gendarmerie de Kourou, jeudi soir. Les forces de…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

11 commentaires

  • Mickael

    « «Le message est très clair : on ne vient pas caillasser les gendarmes sinon on vient chez vous», indique encore ce gendarme. »

    C’est beau, et en gros, quand ils mettent la musique à fond ou le bazar le soir, ils ne viennent pas si ce n’est pas chez eux. Je me demande qui sont les plus dangereux : Des petits c**** ou des adultes armés qui avouent, telle une milice ne sortir que quand cela les concerne.

  • FF

    Ce n’est pas tout à fait exact. Si les gendarmes ont été caillassés préalablement sur certains quartiers, c’est qu’ils y vont pour un certain nombre de désordres.

  • Mickael

    « «C’est en réponse aux nombreux caillassages subis par la gendarmerie les soirs précédents. »
    Ce n’est pas moi qui ai rapporté ces propos qui sont sans équivoques : La gendarme traque les contrevenants qui s’oppose à elle, pas tous les contrevenants.
    En filigrane, c’est « Mettez le bazar chez vous (les pauvres) mais pas devant chez nous »

  • FF

    Mais s’ils se sont fait caillasser, c’est peut-être qu’ils se rendaient dans un quartier en proie au préalable au désordre, non ?

  • Mickael

    Certes mais quand on lit la réponse des gendarmes que j’ai cité en premier, ils laissent sous-entendre qu’ils vont les embêter parce qu’ils l’ont fait en premier, pa
    J’aimerai un autre ciblage des problèmes que les mesures de rétorsion, c’est digne des républiques voisines, pas de la nôtre.

  • le Jaguar

    Inutile d’insister FF, il est des cas où chercher à expliquer ne sert à rien ! En tout cas à Cayenne MLPH a décidé d’instaurer un couvre feu.

  • Mickael

    Certes mais quand on lit la réponse des gendarmes que j’ai cité en premier, ils laissent sous-entendre qu’ils vont les embêter parce qu’ils l’ont fait en premier, pas parce qu’ils ont caillassés des gens et/ou des biens, mais parce que ce sont les forces de l’ordre visée

    J’aimerai un autre ciblage des problèmes que des mesures de rétorsion, c’est digne des républiques voisines, pas de la nôtre.

    Sinon, on est d’accord FF, c’est le merdier.

  • Mickael

    Je n’ai pris la défense de personne, bien au contraire.
    Heureusement qu’ils vont contrôler là où çà chauffe.
    J’aimerai juste qu’ils contrôlent pas uniquement quand ils sont concernés. Ca fait plutôt milice que service de la nation.

    Et pour le couvre-feu à Cayenne, l’article 1-1 laisse présupposer que le préfet autorisera le maintien des marchés de Cayenne donc.

  • GZ

    Il suffit de mettre l’observation de Mickael en perspective de la demande de Bello écrit yà peine trois jours : qu’un pandore réponde à un administré qui se fait caillasser…
    Tralali, tralala

  • Kataklism

    En commune, les personnes se démènent avec la nature autour d’eux car nombreux sont ceux qui participent activement au développement du peyi sans contrat de travail donc … pas de soumaké pendant le confinement. Un déni total de ces situations, ici comme en métropole. Pourtant l’économie informelle doit bien représenter les 30% de l’activité économique en Guyane. Cela risque fort de nous sauter, au mieux aux yeux, au pire à la gorge ! – Il faut des distributions de vivre dans plusieurs communes par l’armée et c’est urgent ! – Il faut aussi que les médiathèques municipales restent ouvertes avec des citoyens volontaires pour encadrer les jeunes qui n’ont pas d’accès au dispositif national d’école à distance et qui ne peuvent pas rester confinés pour maintes raisons (ont-ils d’ailleurs un lieu pour se confiner ? ) . Il faut ouvrir les bâtiments communaux et d’ Etat en urgence aux sdf et réfugiés, avec le soutien des citoyens volontaires du secteur social -santé-psychologie-… A Rémire, route des plages , il y a 2 bâtiments abandonnés qui peuvent servir d’abri , un public , et un privé l ancien Kon tiki (un crève coeur de voir ce lieu abandonné). A situation exceptionnelle, solution exceptionnelle pour que la SOLIDARITE ne soit pas un vain mot et que la Guyane n’implose pas. ce ne sont que des idées. j ai été touché par le témoignage d’un homme qui a vu une femme sauter de son jardin avec son enfant, elle venait ramasser des fruits. Imaginer, mesurer, la détresse de certaines familles !

  • GZ

    Bref, vous proposez la suppression du confinement devant la situation exceptionnelle. Pquoi pas . de toutes façons…
    distribution urgente de vivres ? … Vous n’êtes pas trop pessimiste ?

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

On prend les mêmes et on recommence : nouvelle requête en référé liberté du syndicat des restaurateurs et hôteliers et de l’Union syndicale des opérateurs touristiques demandant la suspension de l’arrêté du 22 octobre du préfet !

Une nouvelle requête en référé-liberté a été déposée ce dimanche au tribunal administratif de la Guyane à Cayenne par le syndicat des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et discothèques de...

Ariane 5 ECA a placé en orbite deux satellites de télécommunications dont un du ministère des armées après son décollage de Kourou

La fusée Ariane 5 ECA, lanceur lourd européen, après avoir décollé du centre spatial guyanais de Kourou « a placé deux satellites en orbite géostationnaire : SES-17, un satellite de ...

La décision d’un juge fait droit à un référé-liberté visant à rouvrir restaurants et bars, le préfet rechigne à l’appliquer, les exploitants veulent remettre le couvert en justice !

Une décision du juge des référés du tribunal administratif rendue ce vendredi soir 22 octobre a souligné une «atteinte grave et manifestement illégale» portée par une personne morale de droit...

Affaire des 4 manifestants condamnés pour dégradation par incendie de la façade de la préfecture : l’audience d’appel déjà programmée le 15 novembre

Il n'aura pas fallu attendre Godot, comme le pressentait mercredi Guyaweb dans la conclusion de son article, pour que l'institution judiciaire en Guyane déniche une date pas trop tardive pour un ...

Le procès en appel de Paul Dolianki, qui était toujours ces derniers jours en réanimation au CHOG pour forme grave de Covid-19, reporté en septembre 2022

En raison de l'état de santé de l'intéressé, le procès en appel de Paul Dolianki, 55 ans et presque 11 mois, condamné le 14 janvier dernier par le tribunal correctionnel à 18 mois de prison ...

«Les individus bloquant l’accès du port sont des occupants sans droit ni titre du domaine public» conclut le juge des référés

Guyaweb avait révélé lundi (voir cet article), la mise en œuvre d'une requête en référé dit «mesures utiles» par le Grand port maritime de la Guyane (GPMP) bloqué par un campement de ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube