vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Cogneau et Balata, le faux confinement

Cogneau et Balata, le faux confinement

Guyaweb s’était posé la question hier quant à l’effectivité sur le terrain d’un confinement de quartiers pris par arrêté (concerté entre l’ARS et la préfecture) en vigueur depuis vendredi. Ledit arrêté stipulant notamment ceci sur le sujet : C’était prévisible : ce concept de confinement au bon vouloir des citoyens demeure illusoire. A Cogneau et Balata nous avons pu le vérifier. Premier constat ce samedi en début d’après-midi vers 13h15 : aux entrées de Balata Ouest et Cogneau, on n’a même pas mis une barrière en travers de la route comme on a pu le faire cité Arc en Ciel…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

6 commentaires

  • Mickael

    Faire une loi et ne pas la faire exécuter, c’est autoriser la chose qu’on veut défendre.

  • Drine

    des gendarmes doivent arriver demain…soyons patients !!

  • EL MATADOR

    La majorité des malades sont des jeunes, on se demande bien pourquoi…
    Il ne faut pas se le cacher, le pic de l’épidémie n’est pas atteint de si tôt, on en a encore pour très très longtemps, des mois et des mois avant de voir le jour sans masque…

  • le Jaguar

    Pondre des lois , arrêtés et autres décret sans les faire appliquer: une spécialité bien française. On ne s’en sortira jamais.

  • NicoB

    en même temps, mettre des barrières au milieu d’une voie de circulation, informer des personnes sur via une feuille écrit en caractères minuscules dans une registre de langue technico-juridico-adminstratif et à destination d’une population qui à des difficultés au quotidien de compréhensions des écrits en général ; Je pense qu’il ne faut pas s’étonner du résultat. Une fois de plus les pouvoirs publics font leurs com’ et vont se servir de cela pour incriminer ceux et celles qui ne respectent pas les règles malgré toute « la communication qui a été mise en place ». Où comment faire en sorte de ne jamais prendre ces responsabilités, et avouer que cette gestion de crise a été en grande partie partie désastreuse……

  • Edward

    Ben oui, ça se passe comme ça en France, encore plus en Guyane ! On prends des mesures pour se donner bonne conscience, et ensuite pour les faire respecter… L’autorité de l’état de l’état, il y en a plus. Mais il parait qu’il faut préserver le climat social.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Sénatoriales : « Il n’existe pas une élection qui soit un fleuve tranquille» Mahrez Abassi, président du tribunal judiciaire de Cayenne

Mahrez Abassi, le nouveau président du tribunal judiciaire de Cayenne, président du bureau de vote, a répondu à Guyaweb sur le déroulement des élections sénatoriales 2020. Pour rappel Georges ...

Sénatoriales : Georges Patient, réélu dès le 1er tour

A 71 ans, Georges Patient issu du parti présidentiel Lrem, rempile pour un troisième mandat de sénateur de Guyane. Dès le 1er tour il remporte l'un des deux fauteuils avec 271 voix soit plus de 50...

Le couvre-feu commence à minuit

Alors qu’il était de 23h à 5h du matin sur tout le territoire de la Guyane depuis le 5 septembre, le couvre feu est désormais de minuit à 5h du matin à l’exception des communes d’Iracoubo, ...

En Guyane, six candidats aux élections sénatoriales

Alors que le débat public sur la légitimité des sénateurs, non élus par la population mais par leurs amis, parents ou collaborateurs, piétine, les élections sénatoriales se dérouleront ...

Retour sur le procès de la société Gold’Or, suspectée de pollution environnementale

Hier au tribunal de Saint-Laurent du Maroni s'est tenu le procès de la société minière Gold'Or, gérée par la famille Ostorero, suspectée de pollution environnementale. Un procès inédit qui ...

Sénatoriales : Ces 527 grands électeurs qui éliront les deux sénateurs de Guyane

Ce dimanche 27 septembre sera une journée électorale qui se jouera dans l'ombre, à la préfecture. En Guyane, sous fond de Covid-19, 527 grands électeurs sont appelés aux urnes pour élire, au ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube