vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Chape de plomb sur les morts guyanais du Covid-19 : l’hôpital de Cayenne et l’ARS s’étaient abrités derrière un avis inexistant du comité régional d’éthique pour justifier l’arrêt de l’information sur les décès !

Chape de plomb sur les morts guyanais du Covid-19 : l’hôpital de Cayenne et l’ARS s’étaient abrités derrière un avis inexistant du comité régional d’éthique pour justifier l’arrêt de l’information sur les décès !

La chape de plomb persiste en Guyane au sujet des morts du Covid-19. Les autorités sanitaires n’indiquent plus, par exemple, si une personne guyanaise décédée est passée ou non par un service réanimation avant de perdre la vie. Ce qui pose question, au regard ne serait-ce que de celles qui se posent (1) déjà en Guyane quant aux capacités réelles (lits, appareils, personnels) des services de réanimation limités à deux hôpitaux (Cayenne et Saint-Laurent). Plus intrigant, l’hôpital de Cayenne et l’ARS avaient avancé auprès de Guyaweb fin juin, un avis du comité régional d’éthique pour justifier la fin brutale de…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

2 commentaires

  • EL MATADOR

    On tente de nous faire croire que les services hospitaliers ont la capacité d’une piscine, alors que nous sommes face à une petite baignoire qui n’a pas la place pour accueillir tout le monde et dont le niveau d’eau déborde depuis le début de la crise…

    Du coup ils tentent de faire venir des maîtres nageurs, ont posé un jacuzzi devant la baignoire.

    Mais hélas le jacuzzi est déjà en train de déborder, du coup on tente d’exporter les baigneurs vers des plages antillaises, hélas certains se noient avant même d’attendre la baignoire.

    Du coup on creuse des trous pour mettre les noyés en rêvant que ça aurait pu être une piscine que l’on rebouche en posant une croix au dessus.

    Il est plus facile de nier la réalité que de reconnaître son incompétence à déployer des moyens adaptés.

    Plutôt que de ranger le boulet qui retient l’information dans un placard, on va nous envoyer un professeur de natation, espérons que celui-ci sache faire circuler l’information et surtout déployer d’urgence des piscines démontables.

  • GZ

    Et vous ne voulez tjs pas un chgt du matrix ?

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

100% des têtes de listes aux dernières municipales d’Apatou déclarées inéligibles par la justice : ce qu’a dit le tribunal administratif sur les cas Edwin Moïse et Romaric Baya !

Après l'épisode supplémentaire du feuilleton Paul Dolianki déclaré «démissionnaire d'office» par le préfet Thierry Queffelec mardi, comme l'a révélé Guyaweb, suite à sa condamnation ...

« L’orpaillage « artisanal » légal est aujourd’hui déjà une activité quasiment révolue »

L'Office français de la biodiversité (OFB) a publié un ouvrage richement illustré et documenté sur l'histoire et les impacts environnementaux de l'orpaillage en Guyane, disponible gratuitement en...

Covid-19 : baisse des taux d’incidence et de positivité depuis près de deux semaines en Guyane, hausse des admissions en réa pour détresse respiratoire…

Guyaweb a pu prendre connaissance du PSI (point de situation interne) au mardi 26 janvier des autorités sanitaires de Guyane en matière de pandémie du Covid-19, un document qui confirme une baisse ...

Le préfet a pris l’arrêté consacrant la démission d’office de Paul Dolianki

Le préfet de Guyane Thierry Queffelec a signé ce mardi l'arrêté de démission d'office qui met fin, à partir de sa notification, au mandat de maire d'Apatou de Paul Dolianki, a-t-on appris de ...

Contestation des élections municipales à Awala-Yalimapo : le maire et président du bureau de vote, Jean-Paul Ferreira, se défend mais confirme des spécificités guyanaises

Le 18 octobre dernier, la liste conduite par Jean-Paul Ferreira, maire sortant, est élue au 1er tour à Awala-Yalimapo (1442 habitants au 1er janvier 2018 selon le dernier recensement Insee) avec 274...

Attestation dérogatoire : «Si tu n’as pas de « chien », tu ne sors pas !»

Un bon nombre de citoyens nous ont signalé une « aberration » sur l’attestation dérogatoire à présenter lors des déplacements hors du domicile durant les horaires de couvre-feu. «Si tu ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube