Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Biomasse : des dérogations et beaucoup d’inconnues

Biomasse : des dérogations et beaucoup d’inconnues

Malgré les alertes de l’Autorité environnementale et les incertitudes techniques et économiques qui pèsent sur la sylviculture, le Gouvernement et le Parlement européen sont en train d’ouvrir une brèche en matière de spéculation foncière et d’émissions de gaz à effet de serre dans le champ de la production d’électricité à partir de la biomasse. Pour soutenir la filière bois d’oeuvre* et pour tenir les objectifs de la politique régionale énergétique, adoptée en 2016 sous les oppositions, qui font de la biomasse le premier pilier du mix électrique guyanais à l’horizon 2025, le Gouvernement Borne s’apprête à promulguer une série d’arrêtés…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

6 commentaires

  • Maiouri Nature Guyane

    Ce projet d’amendement écocidaire, que Maiouri Nature s’efforcera de faire annuler, met notre forêt guyanaise en grand danger, la plus riche biodiversité d’Europe et notre meilleur allié dans la lutte contre le dérèglement climatique;

    Il favorise pour le seul profit d’une poignée d’industriels, après déforestation à blanc,non seulement :

    – la culture de bois et plantes-Energie pour 10 000 ha d’ici 2045 (Donc le projet est de couper des arbres multi-centenaires pour faire fonctionner les climatiseurs du CSG, voir le projet IDEX entre autres)

    – mais aussi une monoculture d’arbres sur 10 000 ha supplémentaires (des plantations très hypothétiques vu l’absence d’études sur la production de bois d’oeuvre en Guyane, les changements climatiques en cours mais aussi les nombreux fiascos antérieurs en ce domaine (Malgaches, Sinnamary, Paracou, …)
    Lire notre communiqué de presse :
    https://blogs.mediapart.fr/maiouri-nature-guyane/blog/060123/la-france-veut-raser-la-foret-primaire-de-guyane-pour-faire-decoller-des-fusees-bio

  • Maiouri Nature Guyane

    Maiouri Nature Guyane suit depuis 2019 le dossier de la biomasse industrielle soutenu par la CTG.
    En 2020, nous avions obtenu l’annulation de l’amendement du Député Serville qui préparait déjà le terrain aux industriels. Son objectif était de passer de 150 ha à … 5.000 ha de surface de forêt qui auraient pu être mise à disposition d’exploitants agricoles et forestiers !?
    https://sites.google.com/site/maiourinature/actualites-2011

  • LEAURENT

    Tout ça nous rappelle que l’énergie la moins chère et la moins destructrice de biodiversité est celle qu’on ne consomme pas! Et il reste fort à faire dans ce domaine en Guyane et ailleurs…

    Ensuite il faudrait que la CTG et l’Etat donnent des priorités aux différentes sources d’énergie selon leurs coûts et impacts réels mesurés au lieu de n’écouter que les industriels (EDF et autres)… Et donner une valeur à la forêt primaire guyanaise et sa biodiversité pour ne pas gaspiller ce capital naturel.

  • myr415

    Bonsoir,
    Hum… pourquoi spécialement le CSG ?
    « (Donc le projet est de couper des arbres multi-centenaires pour faire fonctionner les climatiseurs du CSG, voir le projet IDEX entre autres) »…
    Il suffit de se promener en ville et ailleurs (hors CSG) pour constater que pratiquement chaque habitation dispose d’un ou plusieurs climatiseurs…

  • Maiouri Nature Guyane

    En effet, il y a des clims partout mais heureusement, elles n’ont pas toutes pour finalité d’être alimentées en biomasse sur forêts primaires ou anciennes !
    Le mix énergétique, outre la biomasse vertueuse sur « déchets de scierie », comporte aussi le photovoltaique, barrage au fil de l’eau, hydrogène, éolien et d’autres ignorés comme Hydroliennes & usine marémotrice, au gisement inépuisable et perpétuel
    mais pour en revenir aux mauvais choix non discutés avec les peuples de Guyane :
    https://www.idex.fr/nos-actualites/idex-fait-lacquisition-de-deux-projets-de-centrales-de-cogeneration-biomasse-kourou-en-guyane

  • le Jaguar

    Question à Maiouri nature : pourquoi aucun projet d’usine marémotrice n’a jamais été envisagé dans l’estuaire d’un grand fleuve de la Guyane, qui ferait d’ailleurs office de pont en même temps ? risque d’envasement ? marnage insuffisant ? Quelle est la faisabilité réelle de toutes ces hypothèses de projets alternatifs qui sont évoqués ?

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Le carnaval de Saint-Laurent : un défi pour les groupes

Après trois éditions bousculées par la pandémie de Covid-19, le carnaval de Saint-Laurent reprend des couleurs. Mais les lacunes organisationnelles et le coût du carnaval ne rendent pas la tâche...

Une bande criminelle « d’inspiration sud-américaine » neutralisée par la gendarmerie

Ce vendredi, une vaste opération de gendarmerie a permis l'arrestation d'une dizaine d'individus suspectés d'appartenir à une bande organisée "d'inspiration sud-américaine", a annoncé le ...

Le militaire Julien Godbillot reconnu coupable des faits de violence en réunion sur mineur : 18 mois avec sursis probatoire

Julien Godbillot a été reconnu coupable des fais de violences en réunion (accompagné de son fils Valentin) sur le mineur Yacine Attiki, commis le 18 décembre 2022, jour de la finale de la coupe ...

Esclavage et colonisation : dix-huit députés ultramarins condamnent le « révisionnisme » de Gérald Darmanin

Par voie de communiqué, dix-huit des vingt-sept députés ultramarins, dont Davy Rimane et Jean-Victor Castor, condamnent des propos sur l'esclavage et la colonisation tenus par le ministre de ...

Une partie de LFI-Nupes s’élève contre les dérogations biomasse

A quatre jours d'une réunion importante programmée à Bruxelles au sujet de la directive européenne sur les énergies renouvelables, une ligne de fracture est apparue au sein du groupe politique ...

Laurent Linguet : « On aimerait devenir l’Université qui étudie, protège et valorise la biodiversité amazonienne »

Installé cette semaine à la tête de l'Université de Guyane (UG) après avoir été élu à la majorité par les membres du conseil d'administration le 17 janvier, Laurent Linguet s'est confié à ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2023 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube