Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Assouplissement des mesures de quarantaine dans l’Hexagone pour les passagers en provenance de Guyane complètement vaccinés contre le Covid-19

Assouplissement des mesures de quarantaine dans l’Hexagone pour les passagers en provenance de Guyane complètement vaccinés contre le Covid-19

Un communiqué gouvernemental a annoncé ce vendredi qu’ : «entre la Guyane et l’Hexagone, les voyageurs bénéficiant d’un schéma vaccinal complet ne seront plus, à leur arrivée dans l’Hexagone, soumis à une quarantaine obligatoire de 10 jours, prescrite par arrêté préfectoral (individuel, ndlr) et régulièrement contrôlée par les forces de sécurité.»

Autrement dit, les mesures de quarantaines strictes avec contrôles des forces de police au lieu de résidence dans l’Hexagone demeurent en vigueur pour les passagers non complètement vaccinés (1).

Un «schéma vaccinal complet», signifie aux yeux des autorités administratives que le passager a reçu (en règle générale) deux doses du vaccin anti-Covid, la seconde dose depuis au moins 14 jours au moment de son voyage.

Le communiqué recèle toutefois ce bémol pour les passagers concernés :

«Ils s’engageront néanmoins à respecter un auto-isolement de 7 jours dans les deux sens.»

Il s’agit de fait d’un engagement moral non contraignant.

En Guyane, il est -jusqu’à aujourd’hui- très peu respecté, en particulier par certains professionnels arrivant sur le territoire français d’Amérique du Sud pour des prestations, notamment en libéral mais pas seulement. Et le respect de cette septaine n’est pas contrôlé. Le silence pesant de la préfecture en Guyane sollicitée en vain depuis 15 jours par Guyaweb sur la question, confortant le faisceau d’indices convergents quant à cet état de fait que pas grand monde ne dénonce en Guyane.

Cet engagement moral repose-il oui ou non ou sur un véritable cadre juridique ?, s’interrogeaient d’ailleurs des sources concordantes (peu nombreuses), ces derniers mois.

Interrogé mi-mai par Guyaweb sur ces septaines plutôt fantoches dans les faits à l’arrivée en Guyane en opposition aux contrôles des plus stricts à l’arrivée dans l’Hexagone, ce magistrat confiait : «pour la métropole, il y a ces contrôles assez sérieux pour au moins exercer une certaine menace sur les personnes contraintes. Mais je ne comprends pas pourquoi cela ne serait pas le cas en Guyane ! Auparavant, il y avait bien des arrêtés individuels du préfet ! ».

Arrêtés individuels dont le dilettantisme formel au demeurant en terme de respect de la procédure en vigueur (procureur pas informé, arrêté non motivé par l’ARS) avait été épinglé 4 fois sur 4 requêtes en contestation de passagers par un juge des libertés et de la détention (en juin et juillet 2020) avait révélé Guyaweb (voir cet article notamment), seul média de la place à l’époque à avoir soulevé le lièvre.

Par la suite, les arrêtés individuels de quarantaine avaient discrètement disparu de la circulation en Guyane.

«L’explication risque d’être encore politique. Surtout que peu de voyageurs arrivent en Guyane», indiquait encore mi-mai ce magistrat à l’auteur de ces lignes.

Relire (ci-dessous) ces questions sur le sujet, à la préfecture de Cayenne, restées lettre morte :

 

«Le territoire guyanais connait encore une très forte circulation du virus, notamment de son variant dit « brésilien », avec une mesure de confinement en vigueur. Lorsque la situation épidémiologique se sera significativement améliorée, les dispositions applicables à La Réunion et à Mayotte, avec la levée des motifs impérieux pour les personnes vaccinées, seront étendues à la Guyane.», termine le communiqué gouvernemental.

Au demeurant, toujours ultra-minoritaire en Guyane, la couverture vaccinale anti-Covid n’y casse toujours pas trois pattes à un canard.

D’autant que le taux de Guyanaises et de Guyanais vaccinés est un tantinet gonflé par le mode de calcul des autorités sanitaires.

D’une part, le nombre d’habitants utilisé comme quotient pour ce calcul par les autorités sanitaires correspond au chiffre Insee pour la Guyane au 1er janvier 2020 : 289 500 habitants.

Au regard de la fertilité territoriale en ce domaine et, de fait, de la croissance démographique, l’on peut raisonnablement considérer que la population guyanaise s’élève au bas mot à 300 000 habitants aujourd’hui.

Ce qui donne pour 22 827 personnes considérées complètement vaccinées au 30 mai (c’est à dire ayant reçu leurs deux doses de vaccin contre le Covid), en rapportant ce nombre à une population de 300 000 habitants, un taux de 7,6 % de vaccinés en Guyane qui place toujours ce territoire français en Amérique du Sud dans le grupetto des très mal classés en la matière (parmi les trois derniers territoires sous-vaccinés de France et de Navarre, en compagnie de Mayotte et de la Guadeloupe).

Le taux de pleinement vaccinés des autorités, rapporté à une population de 289 500 habitants, est annoncé à 7,9% au 30 mai.

D’autre part, en Guyane, ce taux n’est pas non plus expurgé par le nombre (officiellement mystérieux) d’habitants du Brésil, du Suriname et de France non ultra-marine (tel le désormais célèbre Gérard (2) dont le stratagème aura eu son petit succès auprès des lecteurs plus ou moins stoïciens de Guyaweb cette semaine, voir cet article). Ce qui donnerait une idée plus précise du nombre de Guyanais vaccinés. Un nombre qui demeure très minoritaire.

Contactés pour une réaction sur cet assouplissement des mesures de quarantaine (uniquement) pour les passagers de Guyane complètement vaccinés, le Dr Jacques Breton, vice-président de l’Union régionale des professionnels de santé pour lequel cet assouplissement ciblé était un cheval de bataille comme argument en faveur de la vaccination selon lui, le Dr Mirdad Kazanji, virologue et directeur de Pasteur à Cayenne, ainsi que le Dr Loïc Epelboin, médecin de l’hôpital de Cayenne en première ligne dans la lutte contre le Covid, tous trois défenseurs de la vaccination et tous trois vaccinés, n’étaient pas joignables ce vendredi.

FF

(1) Le communiqué ne se prononce pas au sujet des personnes ayant déjà contracté le Covid et pour lesquelles une seule dose de vaccin est considérée nécessaire par les autorités sanitaires.

(2) Le prénom a été changé, relire cet article  : GÉRARD EST VENU DEUX FOIS DE L’HEXAGONE POUR SE FAIRE VACCINER CONTRE LE COVID-19 EN GUYANE !

 

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

17 commentaires

  • benoit
    04 juin 2021

    La septaine non appliquee et non controlee en Guyane doit bien arranger l administration avec ses rotations de personnels (service hospitalier, militaires, etc….)

  • EL MATADOR
    05 juin 2021

    C’est un premier pas des autorités vers une reconnaissance de l’efficacité du vaccin, mais ça reste insuffisant.
    Les vaccinés devraient bénéficier d’un retour total de leur liberté de circulation, ils devraient pouvoir aller partout où ils veulent et échapper à toutes ces restrictions liberticides, à l’exception du port du masque en public, surtout par respect pour les autres.

  • cabot
    05 juin 2021

    Bravo el matador pour votre opinion.
    J’ajoute qu’il faudrait dire aux personnes qui refusent de se faire vacciner que la prise en charge gratuite des soins en cas de Covid, ne le sera plus. Il faudra passer à la caisse.
    Nous verrons alors comme par magie une nette amélioration des taux de vaccination des antivax comme on dit au nom de la liberté bien entendu.

  • FRED66
    05 juin 2021

    Vous avez quoi El Matador je suis d’accord avec vous à 100% : les vaccinés devraient avoir le droit de se balader partout.
    Et je suis d’accord avec vous sur le fait que nous supportons des restrictions liberticides.
    Alors pourquoi personne dans nos « autorités » ne proposent pas ça ?

  • FRED66
    05 juin 2021

    Ah, j’ai une autre question, pourquoi en Juin 2020 Guyaweb était capable de reproduire un tableau des caractéristiques des cas admis en réanimation en Guyane : « lhopital-met-une-chape-de-plomb-brutale-sur-les-morts-covid-de-guyane-alors-quentre-le-8-et-le-21-juin-sept-deces-successifs-netaient-pas-passes-par-un-service-rea », et pourquoi ce n’est plus le cas depuis un moment ?

    Et au fait, Cabot, je suis aussi d’accord avec toi, d’une certaine façon : mettons tout l’argent des vaccins Pfizer nécessaire pour vacciner 80% de la population dans la prise en charge de malades du Covid. (Je progresse, je ne demande plus 98%) Soit 67 millions de personnes X 2 doses de Pfizer à 19,50€ X 80% = 2 090 400 000 € (2 milliards 90 million 400 mille euros)… Ça fait combien de lit d’hosto ?

  • GZ
    05 juin 2021

    Quant à la riche idée du compère Cabot, il serait incongru et injuste de la réserver à la seule vaccination Covid.

    Il serait indispensable de l’appliquer à toutes les situations où la responsabilité individuelle serait mise en cause.
    Je propose le commencement par les gros : l’obésité est un facteur aggravant pour une foultitude de pb de santé, ami Cabot peut en convenir… Je propos d’établir une différence dans la prise en charge financière des individus, en fonction de leur IMC… A partir de 25 et au-delà, la prise en charge par la sécu serait dégressive… Qué, quoi de plus juste ?
    Ou, à l’inverse, leurs cotisations seraient majorées en fonction…. Au choix.

    (Ne me regardez pas comme ça; mon IMC est 24, stable. Allez, que tout le monde publie le sien, que l’on voit un peu les économies potentielles pour la Sécu.. FF :-) ?)

    Idem pour les fumeurs. L’état des poumons constaté par radiographie classerait dans une tranche donnée de prise en charge…

    Idem pour toute lésion résultant d’un accident relevant de sa faute : circulation, tombé du toit, etc…

    Ah les drogués, on n’en parle même pas ! Zéro prise en charge !!!

    Il faudra passer à la caisse, compère Cabot. Nous verrons alors comme par magie une nette amélioration des chiffres de l’obésité et d’autres comportements insensés. Au nom de la liberté de prendre soin de soi-même, de la responsabilité individuelle, bien entendu.

    Parce que, Fred66, „ça” se trouve aux antipodes de la culture du pouvoir, de l’habitus national, basés sur le centralisme par nature inepte et oppressif.

  • DB
    05 juin 2021

    Oui GZ, la merveilleuse idée de Cabot mérite sans aucun doute d’être plus approfondie. Pourquoi se limiter en effet à la suppression de la prise en charge financière des soins dispensés aux non-vaccinés ? N’oublions pas que ces inconscients sont directement responsables de la circulation du virus. Dans ces conditions, pourquoi ne pas envisager l’opportunité d’une euthanasie préventive des non-vaccinés testés positifs ? Etendue aux cas contact également non-vaccinés pour faire bonne mesure ! Après tout, cela fonctionne merveilleusement bien dans les élevages de canards touchés par la grippe aviaire. Non, franchement, Cabot devrait écrire un livre. Je pourrais lui en suggérer le titre : « Mon combat ».
    Et au regard du succès escompté d’un tel futur best-seller, j’attendrais la publication de la version allemande pour me délecter de sa lecture en espérant raviver de chers vieux souvenirs humanistes.

  • GZ
    05 juin 2021

    Moi, je tiens à mes gros: l’obésité est le premier risque en cas de Covid. Je propose l’euthanasie préventive de tous les gros, cad au-delà de l’IMC 25. Ceci diminuerait significativement la charge pour la Sécu et les préserverait aussi des souffrances inutiles. Soulagerait la pression sur la biosphère, économie des ressources etc… De toute façon, une personne obèse est en état de souffrance permanente, l’excès de graisse correspond à une inflammation chronique de l’organisme…
    Cabot ?

  • FF
    05 juin 2021

    La réponse est dans l’article Fred66 mais pour cela encore faut-il être en mesure de réfléchir en toute bonne foi ou en bonne intelligence. Parce qu’au moment de nos enquêtes sur la question (que Guyaweb était le seul média au demeurant à creuser), hôpital et ARS entre autres ont éludé ce sujet dérangeant mais il y a des réponses médicales, suis allé les chercher hors de Guyane à l’époque. En revanche, c’est bizarre on ne voit jamais les conspirationnistes péremptoires d’ici-bas avoir un commentaire sur les affaires (judiciaires) qui conditionnent la vie publique et dans lesquelles Guyaweb, modestie à part, est le seul média lokal à creuser certaines infos de fond parce qu’il mouille sa chemise pour aller les dénicher. Comme c’est bizarre…

  • FF
    05 juin 2021

    Il est vrai Cabot que l’idéal des uns (surtout ceux qui brament ou glougloutent le plus) quand on creuse un tantinet peut d’ailleurs se limiter à un intérêt personnel (notamment économique). Ce n’est pas condamnable en soi mais il ne faut pas jouer les humanistes dans ce cas et vouer aux gémonies un laboratoire pharmaceutique par principe quant on est soi-même un pur produit du système dont on profite allègrement (et je précise que mes seuls revenus sont journalistiques pour les partisans du grand complot). Il ne faut pas qu’il y ait tromperie sur la marchandise

  • cabot
    05 juin 2021

    GZ et DB , il faut rester sur le sujet. Le Covid !!
    Sans extension autre, ni divagation. Soyez un peu concentré.
    Je persiste. Pourquoi ne pas se faire vacciner alors que l’on vous propose de le faire gratuitement à tout moment ? Je ne vois pas le sujet ou alors il s’agit d’une posture en ce qui vous concerne que je ne comprends pas. D’ou l’idée après tout de facturer la prise en charge pour aller au bout de sa responsabilité, de ses propres arguments. C’est un choix ..

  • GZ
    05 juin 2021

    Vous bottez en touche, Cabot ?
    Pourquoi réserver sanction et contraintes aux comportements jugés irresponsables seulement et exclusivement dans le cas du Covid ?
    Alors que l’obésité, l’alcoolisme et tabagisme font des dégâts de qq ordres de grandeurs plus graves ?
    Cette fixation sur le Covid est un effet de mode ? De l’hystérie ? Ou de lavage de cerveau ?

    Pourquoi ne pas se faire vacciner alors que l’on vous propose de le faire gratuitement à tout moment ?
    Parce qu’on vous l’avait déjà expliqué long et large. A un moment on s’arrête, c’est bon…

  • Morvandiau
    05 juin 2021

    @EL MATADOR
    Attendez…
    Vous dites « restrictions liberticides » ? Vous êtes donc bien d’accord que les libertés fondamentales sont remises en cause déraisonnablement. Mais là où j’ai dû mal à vous suivre, c’est que vous prônez une liberté discriminée, où les vaccinés pourront faire tout ce qu’ils veulent en regardant les non vaccinés assignés à leur domicile, soumis à remplir eux même leurs autorisations de sortie conditionnelles. Liberté seulement pour les uns, mais plus d’égalité ni de fraternité pour les autres ?
    Et vous poussez le cynisme à recommander le port du masque pour tout le monde, même au vaccinés (!) par RESPECT dites vous envers les non vaccinés (ça doit être un élan de fraternité) ???
    Excusez moi, mais je crois que vous avez perdu tout discernement.
    Ça peut se comprendre remarquez, après des mois d’intense matraquage médiatique, déformé et amplifié (télé, radio, journaux, hauts parleurs dans les magasins) la peur et le conditionnement psychologique consécutif ont fait leur œuvre.
    Je me suis baladé l’autre jour à Family plazza. A l’entrée du centre commercial, un vigile a pour consigne de demander dans quel magasin l’on va avant d’accorder le droit d’entrer. Sachant que seuls sont ouverts ceux autorisés (les autres sont dans la merde, mais on s’en balance, sacrifice nécessaire sans doute), la question est complètement absurde, mais très intrusive, ce qui ne semble pas gêner les gens, désormais bien soumis à l’autorité, qui s’exécutent comme de braves moutons, même pour aller aux toilettes…
    Dans certaines boutiques autorisées, le virus est visiblement présent dans certains rayons car du rubalise condamne l’accès aux articles prohibés sans doute connus pour provoquer les conditions propices à la contamination…
    On marche complètement sur la tête, mais tout le monde s’exécute, sans doute en refusant désormais de se poser la moindre question sur la pertinence des mesures puisque de toutes façon elles sont imposées et agrémentées de copieuses menaces financières et tout autant autoritaires en cas de leur non respect.
    Fatigué, résigné, l’individu renonce totalement à son libre arbitre. Et de toute manière une armée d’ardents collaborateurs bénévoles veillent au grain pour débusquer les rebelles, traités de salauds individualistes, ou de psychopathes. Qualificatifs terrorisants utilisés à dessein pour justifier encore plus les mesures de rétorsion autoritaires et liberticides contre ces nouveaux lépreux.
    Le retour à une vie normale va être très compliqué. Il y aura des séquelles.

  • GZ
    05 juin 2021

    Dites donc, compère Morvandiau, si le virus a surtout attaqué les cerveaux du plus grand nombre, obligé de reconnaître qu’il vous a fait le plus grand bien. Vous êtes complètement sensé !

  • DB
    06 juin 2021

    La lucidité et l’objectivité peuvent être dangereuses, Morvandiau, gare au troll !

  • Morvandiau
    06 juin 2021

    Voilà bien ce que je disais il y a peu, on vaccine le tout venant et on ne focalise plus sur les personnes à risques, qui continuent à être hospitalisés et à mourir car toujours pas vaccinés : https://www.20minutes.fr/sante/3055055-20210605-coronavirus-tant-autant-personnes-fragiles-non-vaccinees-france-sous-menace-rebond-epidemique
    L’échec de la stratégie vaccinale en Guyane est somme toute la même qu’en métropole car elle répond au même objectif : faire du chiffre en écoulant un maximum de doses de vaccin aveuglement en dépit du bon sens et en dépit des connaissances scientifiques et médicales.
    Je cite : « il faut rappeler l’objectif initial des vaccins contre le Covid-19 : éviter les formes graves et les décès. Partant de ce rôle premier, on ne peut pas dire que la vaccination d’un jeune en bonne santé et d’une personne obèse de 70 ans aura la même efficacité sur une éventuelle nouvelle saturation des hôpitaux. »

    Comme l’a dit le Dr Breton, « se vacciner est un acte éthique » ce n’est donc plus un acte médical… Ce glissement idéologique est terrible et est responsable de cet échec.
    Mais je pense que sous peu, ces médecins VRP des laboratoires qui ont soit disant oublié complètement leurs longues études (oubli et négation de l’immunité cellulaire par exemple, après une infection : « On pense qu’à partir de 6 à 8 mois, les anticorps disparaissent. Donc il y a une protection partielle mais qui n’est pas de longue durée. » Dr Breton – Mes certitudes) pour préférer croire au fabuleux recul de 6 mois pour la vaccination, vont devoir revoir leur copie et leur discours. Les derniers communiqués de la HAS vont d’ailleurs dans le sens d’un retour progressif à la raison et aux fondements de la médecine.
    Dans quelques mois, la stratégie de vaccination contre le covid sera la même que celle contre la grippe, mais entre temps on aura quand même vacciné des millions d’adolescents et jeunes adultes en bonne santé qui avaient pourtant plus de 99% de chance ne pas faire de forme grave du covid, en échange de leur restituer leur liberté confisquée…

  • GZ
    06 juin 2021

    « oubli et négation de l’immunité cellulaire par exemple »

    C’est l’un des motifs qui provoque ma condescendance, parmi d’autres…
    Niveau lycée les enfants, niveau lycée…

Articles associés :

Suriname : 204 morts Covid de mars 2020 à fin avril 2021, en mai 98 morts, un record mensuel déjà battu : 141 décès du 1er au 18 juin et un parlementaire antivax !

Au Suriname, le nombre de décès Covid poursuit son affolante ascension. Ce pays avait déploré 204 morts Covid de mars 2020 à fin avril 2021, en 14 mois donc. Le mois suivant, en mai, il y aura...

Assiduité des élus à la CTG : Ringuet, Phinéra-Horth et Briolin à la traîne

A l'occasion des élections territoriales dont le premier tour est prévu ce dimanche 20 juin, Guyaweb s'est penché sur l'assiduité des 51 conseillers de la Collectivité territoriale de Guyane ...

L’enquête judiciaire pour suspicion de «favoritisme» est bouclée dans l’affaire qui vise Gabriel Serville, signataire, fin 2014, d’une convention pour la mairie de Matoury avec l’avocat Olivier Taoumi pour 9500 € mensuels d’honoraires

L'enquête judiciaire sur les conditions d'attribution d'une rémunération mensuelle nette de 9500 euros par la mairie de Matoury, théoriquement durant 38 mois, à Olivier Taoumi, entre fin 2014 et ...

Covid-19 : les chiffres ne sont pas rassurants, les indicateurs restent élevés dans un contexte de confinement quasi-fantoche et d’agitation des esprits…

Les chiffres consolidés du Covid-19 ne sont pas à la baisse en Guyane contrairement à ce qu'espéraient les autorités en début de semaine dernière au moment de la décision de maintien des ...

Interview de Gabriel Serville : TVA, évolution statutaire, immigration …

Le député Gabriel Serville (Peyi Guyane), figure politique à l’itinéraire morcelé, s’est lancé dans la bataille des élections territoriales à la tête de la liste « Guyane Kontré pour ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube