Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

«Allo, le centre de santé d’Iracoubo, c’est pour me faire vacciner contre le Covid…»

«Allo, le centre de santé d’Iracoubo, c’est pour me faire vacciner contre le Covid…»
Testing

L’incongruité humano-sanitaire a été révélée par notre confrère de Guyane la 1ère samedi : une opération de vaccination de proximité anti-Covid à Sinnamary aurait provoqué l’ire de la directrice en Guyane de l’ARS, l’agence de santé publique, qui a décidé que les centres de vaccination anti-Covid se limitaient pour le moins sur le littoral à Cayenne, Kourou et Saint-Laurent !

Pour en avoir le coeur net, nous avons réalisé un petit testing auprès du centre délocalisé de prévention et de soins (CDPS) à Iracoubo.

Confirmation : le vaccin ne vient pas à la grand-mère d’Iracoubo, c’est la grand-mère d’Iracoubo qui doit aller au vaccin…

«Allo bonjour, c’est pour un renseignement : c’est à quelle heure les vaccinations contre le Covid chez vous à Iracoubo ? », ai-je demandé ce mercredi à la mi-journée au téléphone au centre délocalisé de prévention et de soins (CDPS), géré par l’hôpital public de Cayenne, à 150 km environ de cette commune.

On ne fait pas de vaccinations contre le Covid à Iracoubo, me répond un personnel de santé au bout du fil, une dame.

Au centre de santé, il n’y a pas de vaccinations ?

Non il n’y a pas, pas du tout, on ne fait pas de vaccins

Il faut aller à Sinnamary alors ?

Non à Sinnamary, ils ne font pas de vaccins non plus, il y a 3 centres de vaccination, c’est Saint-Laurent, Kourou, Cayenne, il faut se déplacer.

Donc les gens qui habitent entre Iracoubo et Saut Sabbat, ils doivent aller se faire vacciner à Saint-Laurent ou Kourou (1) voire Cayenne ?

C’est pas nous qui décidons, c’est l’ARS. On en a parlé. C’est tombé aux informations, ça fait grand débat. Et elle veut- franchement c’est pas moi- que ça se fasse comme ça

Parce que j’ai un copain qui veut se faire vacciner mais qui habite dans les bois…

Où ça ?

Enfin, à l’intérieur, vous savez un peu à l’écart le long de la route entre Iracoubo et Saut Sabbat. Et les grands-mères d’Iracoubo comment font-elles ?

Je suis d’accord avec vous. Je comprends. On a fait remonter l’information là-dessus. Après, on verra bien, pour l’instant, on n’a pas d’information.

Donc pour se faire vacciner contre le Covid c’est soit Cayenne, soit Kourou, soit Saint-Laurent si je comprends bien.

Exactement.

Pour les gens qui doivent faire 100 km ça n’encourage pas vraiment à aller se faire vacciner.

C’est ça, ils ne viennent pas vers les patients, on ne va pas aller vers eux non plus (…) Bon je dois vous laisser j’ai du monde

Je vous remercie, madame.

De rien.

C’est donc l’épisode : «la Guyane personne ne vous croira», du moment.

Lundi 1er mars, la polémique enflant sur cette affaire, l’ARS s’est fendue d’un communiqué un tantinet technocratique à 18h37 sur sa page Facebook :

Il n’est pas acceptable que l’on ne puisse prendre rendez-vous pour des dizaines de vaccins qui seraient disponibles à Kourou parce que l’équipe serait ailleurs pour faire quelques injections (Clara De Bort, Guyane la 1ère, 1er mars 2021)

Interviewée sur cette affaire, Clara De Bort, déclare le même jour sur Guyane la 1ère, suite à l’opération «vaccination de proximité» menée à Sinnamary ce week-end : «Notre stratégie c’est trois centres de vaccination avec un effectif de vaccins important à faire tous les jours et il n’est pas acceptable que l’on ne puisse prendre rendez-vous pour des dizaines de vaccins qui seraient disponibles à Kourou parce que l’équipe serait ailleurs pour faire quelques injections».

Le journaliste de mauvais esprit en décryptera : on reste en l’état sur notre position, on ne va pas faire preuve d’empathie et de capacité d’adaptation démesurée pour quelques grands-mères d’Iracoubo. Elles n’ont qu’à faire 100 kilomètres.

Dans un contexte en partie de méfiance voire de défiance parfois vis à vis du vaccin, l’on voudrait dissuader les gens, l’on ne s’y prendrait pas plus mal diplomatiquement.

Il n’est pourtant pas nécessaire d’être sorti de la cuisse du lycée Bertène Juminer pour appréhender qu’un peu de convivialité, de proximité, faciliterait les vocations des plus réticents.

Cette stratégie dénote surtout une pauvreté de moyens humains dédiés, l’ARS le disant à sa manière dans son communiqué.

Dans le même reportage, Rodolphe Alexandre indiquait lundi avoir fait part de sa «désapprobation» auprès de la directrice de l’ARS, se disant prêt à mettre à disposition des médecins de la CTG pour que des campagnes de vaccinations puissent se faire en communes rurales, notamment à Sinnamary.

Mardi, l’auteur de ces lignes a demandé des éclaircissements à l’ARS, quant à cette stratégie vaccinale.

Un email resté sans réponse en l’état en dépit d’une relance ce mercredi.

A notre question sur l’organisation de la vaccination anti-Covid en Guyane et au sujet des centres de santé qui s’y affairent, l’hôpital de Cayenne qui gère ces centres de santé délocalisés de prévention et de soins (comme leur nom l’indique) a d’abord un tantinet joué la montre.

A cette question simple : «quels sont les centres de santé du littoral (CDPS) qui pratiquent la vaccination anti-Covid 19 ?», le service de communication de l’hôpital de Cayenne a d’abord répondu comme suit ce matin :

Puis suite à cette relance de ma part : «Je souhaiterais savoir dans quels centres de santé (CDPS) de quelles communes se pratique la vaccination et si tous la pratiquent pour être plus précis

Exemple parmi ceux-ci : Macouria (s’il y en a un), Sinnamary, Iracoubo, Mana, Regina, Roura (et/ou Cacao)»

En début d’après-midi, l’hôpital de Cayenne a répondu par cet email un tantinet technique avec sigles à gogo (2) non explicités à en effrayer la grand-mère d’Iracoubo :

Concrètement, cela confirme que les centres délocalisés de préventions et de soins d’Iracoubo (comme nous l’a indiqué un personnel de ce centre), de Mana et j’en passe, ne pratiquent pas de campagne de vaccination anti-Covid.

Régina, Roura, non plus, notamment.

Nous avions eu l’idée d’un autre petit testing :

«Allo, le centre de Sinnamary (3), c’est pour me faire vacciner contre le Covid…»

FF

(1) Iracoubo se trouve à 100 km de Saint-Laurent mais aussi à 100 km de Kourou.

(2) A notre demande l’hôpital de Cayenne a détaillé en fin de journée ces nombreux sigles figurant dans le passage de son email en réponse : «Cette équipe s’appuie sur l’Emspec (‘Équipe Mobile de Santé Publique En Commune) des Centres délocalisés de prévention et de soins (CDPS) qui, avec ses partenaires associatifs (Croix rouge française, Ader (Actions pour le Développement, l’Education et la Recherche), DAAC (Développement, animation accompagnement et coopération) IDsanté (Prévention en santé sexuelle) et GPS (Guyane promo santé)) et institutionnels (ARS, etc.) ainsi que la coordination de la médiation des CDPS coordonne et assure l’Information et la sensibilisation des populations de ces territoires».

(3) Appelé peu après midi ce mercredi, le centre de prévention et de vaccination de Sinnamary n’a pas décroché. Par ailleurs, Sinnamary n’a pas de centre délocalisé de prévention et de soins (CDPS), a précisé’ en fin de journée, l’Hôpital de Cayenne interrogé sur ce point. Macouria non plus.

Photo de Une : capture d’écran du reportage de Guyane 1ère lundi 1er mars (à Sinnamary)

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

2 commentaires

  • EL MATADOR
    03 mars 2021

    Tout le monde l’a bien compris, il n’y a pas de « campagne de vaccination », il y a seulement un service minimum et encore, faisant tout pour ne pas en faire trop, un travail de fonctionnaire pas trop pressé, alors que nous sommes en situation d’urgence sanitaire.

    Quand allons nous vraiment commence la vraie campagne de vaccination comme ils le font dans la plupart des pays, avec une multitude de centres, des drives-in, etc…

    Car on ne me fera pas croire que le fait d’avoir commandé même pas 8000 doses pour une population de 300.000 habitants montre une volonté de faire une campagne de vaccination.

  • GZ
    03 mars 2021

    Pas une question de volonté. Enfin, espérons-le… La France manque de vaccins pour cause initiale d’avoir misé sur les vaccins tricolores et, de surcroît, à peine un quart des vaccins reçus ont été administrés à ce jour…
    Manque de vaccins + mauvaise organisation, comme souvent.

Articles associés :

Suriname : 204 morts Covid de mars 2020 à fin avril 2021, en mai 98 morts, un record mensuel déjà battu : 141 décès du 1er au 18 juin et un parlementaire antivax !

Au Suriname, le nombre de décès Covid poursuit son affolante ascension. Ce pays avait déploré 204 morts Covid de mars 2020 à fin avril 2021, en 14 mois donc. Le mois suivant, en mai, il y aura...

Assiduité des élus à la CTG : Ringuet, Phinéra-Horth et Briolin à la traîne

A l'occasion des élections territoriales dont le premier tour est prévu ce dimanche 20 juin, Guyaweb s'est penché sur l'assiduité des 51 conseillers de la Collectivité territoriale de Guyane ...

L’enquête judiciaire pour suspicion de «favoritisme» est bouclée dans l’affaire qui vise Gabriel Serville, signataire, fin 2014, d’une convention pour la mairie de Matoury avec l’avocat Olivier Taoumi pour 9500 € mensuels d’honoraires

L'enquête judiciaire sur les conditions d'attribution d'une rémunération mensuelle nette de 9500 euros par la mairie de Matoury, théoriquement durant 38 mois, à Olivier Taoumi, entre fin 2014 et ...

Covid-19 : les chiffres ne sont pas rassurants, les indicateurs restent élevés dans un contexte de confinement quasi-fantoche et d’agitation des esprits…

Les chiffres consolidés du Covid-19 ne sont pas à la baisse en Guyane contrairement à ce qu'espéraient les autorités en début de semaine dernière au moment de la décision de maintien des ...

Interview de Gabriel Serville : TVA, évolution statutaire, immigration …

Le député Gabriel Serville (Peyi Guyane), figure politique à l’itinéraire morcelé, s’est lancé dans la bataille des élections territoriales à la tête de la liste « Guyane Kontré pour ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube