vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Une bouffée d’oxygène de deux mois aux urgences de Cayenne

Une bouffée d’oxygène de deux mois aux urgences de Cayenne

Au terme d’une journée de crise aux urgences de l’hôpital de Cayenne, les urgentistes démissionnaires ont obtenu gain de cause, à savoir la reconduite de deux mois de leur contrat de travail.

Aux urgences de Cayenne, la journée de mardi a été sous haute tension. Seuls deux médecins ont travaillé aux urgences vitales. « En temps normal il y a cinq médecins soit trois médecins et deux au Service Mobile d’Urgence et de Réanimation (SMUR) «  a expliqué Arthur Derour-Corté un des médecins urgentistes démissionnaires.

En effet le préavis de départ des urgentistes ayant pris effet le mardi 3 juillet à zéro heure, ils avaient mis leur plan à exécution à savoir  proposer à la direction une reconduite de deux mois de leur contrat afin de “ne pas déstabiliser l’offre de soins en Guyane” alors que la direction de l’hôpital de Cayenne proposait uniquement de repousser leur préavis de démission jusqu’au 10 juillet.

“Les négociations et les allers-retours pour la mise au point du protocole de sortie de crise ne sont pas suffisants pour qu’en une semaine ça soit fait” avait déclaré Arthur Derour-Corté, un des médecins urgentistes.

C’est donc un bras de fer qui s’est tenu entre urgentistes et direction durant toute la journée du mardi 3 juillet. C’est en début de soirée et sous la pression de la Commission médicale d’établissement (CME), instance consultative représentant la communauté médicale dans chaque établissement public de santé, que les urgentistes démissionnaires ont obtenu satisfaction.

“Il y a eu une commission médicale d’établissement extraordinaire qui a voté à l’unanimité la reconduite de deux mois de nos contrats (…) la population aura des médecins, nous reprenons le travail dès ce mardi soir” s’est réjouit Arthur Derour-Corté. 

“Ce contrat de deux mois permettra d’assurer à la fois la continuité des soins des deux prochains mois, continuer les discussions pour acter ce protocole de sortie de crise et donner le temps à la mission du professeur Carli de venir et aussi de faire son retour ” a t-il ajouté.

Pour rappel, Pierre Carli le président du Conseil National de l’Urgence Hospitalière (CNUH) et médecin chef du Samu de Paris sera en mission d’expertise du 7 au 9 juillet pour “donner son avis sur la situation des urgences”

“Soucieuse de l’intérêt de la population guyanaise et de la sécurité des soins, la Direction du Centre Hospitalier de Cayenne a signé, dans des conditions et sous des formes difficilement acceptables, 11 contrats de 2 mois avec des urgentistes démissionnaires Ces signatures interviennent alors qu’un protocole d’accord était sur le point d’être conclu avec ces mêmes médecins, sous l’égide de l’Agence Régionale de Santé et à quelques jours du début de la mission du professeur Pierre CARLI, président du Conseil de l’urgence hospitalière (CNUH) et médecin chef du Samu de Paris a indiqué dans un communiqué imprécis la direction du centre hospitalier de Cayenne.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Covid-19 : les requêtes en référé-liberté de l’UTG et d’un personnel soignant de l’hôpital rejetées !

Dans deux décisions que Guyaweb s'est procurées à la mi-journée, la juge des référées Lacau a rejeté ce lundi les requêtes en référé liberté du syndicat UTG (Union des travailleurs ...

Le boom de la livraison à domicile

Confinement oblige, les commerces s'adaptent et certains proposent la livraison à domicile. Une habitude essayée et vite adoptée par les consommateurs, ce qui laisse présager une continuité ...

Lutte contre le coronavirus : mais qui sont ces exemptés de la «quatorzaine» à la descente des avions en provenance d’Orly et des Antilles ?

Mais qui sont ces «personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire ou (...) à la continuité de la Nation» et qui échappent à la quatorzaine à leur descente d'avion, selon un ...

Restrictions à la liberté de circuler : un arrêté du préfet avait oublié le cas des victimes de violences susceptibles d’aller porter plainte, le procureur le fait rectifier

Les mesures draconiennes prises par les autorités administratives afin de restreindre la circulation de personnes avec pour objectif de limiter la propagation du Covid-19 avaient quelque peu oublié ...

La positivité au Covid-19 du compagnon médecin de la biologiste infectée, confirmée par la direction de l’hôpital… à Guyane la 1ère

Après l'information révélée par Guyaweb mercredi soir de la positivité d'une biologiste du laboratoire de l'hôpital de Cayenne que l'ARS n'avait pas souhaité confirmer avant de le faire deux ...

Brésil : premier décès dans l’Etat d’Amapa voisin de la Guyane, dû au coronavirus

En début d'après-midi samedi, un homme de 60 ans est décédé du coronavirus à l'hôpital de Macapá dans l'Etat d'Amapa frontalier de la Guyane. Il y avait été hospitalisé pour des ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube