vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

« Nous voulons sauver des vies »

« Nous voulons sauver des vies »

Le collectif Mayouri Santé Guyane s’active pour la venue de médecins « amazoniens » sur le territoire. Il a remis aux différents pouvoirs publics 40 curriculum vitae de médecins prêts à venir. « Y a-t-il des humains moins humains que d’autres ? Y a-t-il des Français moins français que d’autres ? On meurt en Guyane et on veut voir des médecins venir nous aider ». Le message d’Yvane Goua, de Trop’ Violans, association intégrée dans le collectif Mayouri Santé Guyane (MSG), est limpide. Comme la pluie qui a accueilli, mercredi matin devant l’hôtel de la Collectivité Territoriale de Guyane (CTG),…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

6 commentaires

  • Mickael

    « On meurt en Guyane ». Oui et le nombre de médecins n’y changera rien.
    Par contre, tous ces pseudo-révolutionnaires indépendantistes avec leur drapeau communiste qui prennent Air France n’en ratent pas une pour placer leurs revendications leurs permettant de placer leurs copains et d’être chef (quitte à dépouiller le voisin brésilien).
    Monter un CHU en étant indépendant, la bonne blague.

  • le Jaguar

    Je ne pense pas que le Brésil puisse se permettre « d’exporter » des médecins en pleine pandémie non maîtrisée !

  • Crly

    Nous n’avons pas encore de vraies thérapies contre le Covid 19 . Pour le moment, la seule chose qu’on sache faire, c’est aider le patient à générer des anticorps, et l’assistance respiratoire peut l’aider dans ce combat. Plutôt que de miser sur un nombre de médecins plus important ne vaudrait-il pas mieux encourager les attitudes de protection pour empêcher l’épidémie de s’étendre.
    Est-ce qu’il ne faudrait pas plutôt grouper nos efforts sur cette stratégie, qui est simple, peu onéreuse, mais tellement efficace ?

  • EL MATADOR

    40 CV de médecin qui veulent venir ?
    On a besoin d’anesthésistes et infirmières anesthésistes.
    Pas besoin de simples médecins.
    Et encore moins besoin d’une sinistre récupération politique de notre pandémie…

  • Bello973

    Je comprends que le drapeau ostentatoire en hérisse beaucoup… Et de mon point de vue il y a effectivement de la récupération politique utg/mdes avec des arrières pensées autonomistes. Mais c’est tellement visible et affiché, qu’il faut bien admettre une certaine forme de transparence… Dans l’absolu c’est donc moins malhonnête qu’un mouvement qui dissimulerait totalement ses intentions.

    De même, en passant un peu du coq à l’ane, je comprends que le régime cubain puisse aussi en hérisser bien d’autres, probablement les mêmes pour une bonne partie…en relevant au passage le lien gaucho-révolutionnaire sousjacent entre les deux drapeaux étoilés…

    Sauf qu’au final, c’est un vrai sujet, il est incompréhensible que depuis 2001, une telle coopération gagnant/gagnant entre une région en déficit chronique de moyens humains dans le secteur de la santé (nous) et une région qui exporte son personnel médical internationalement reconnu (cuba) n’ait pu aboutir.

    L’attitude consistant à s’abriter derrière le rejet épidermique suscité par ceux qui interpellent, pour refuser de s’interroger sur la pertinence de cette question, c’est assez problématique et finalemment tout aussi hystérique…au sens d’une forme de suréaction émotionnelle excluant tout forme de réflexion.

    Car encore une fois, il est trés difficile de comprendre bourquoi des médecins cubains finissent par arriver en Martinique, région moins touchée, et pas aussi sur la Guyane en pleine crise, là oú le sujet de cette coopération est sur la table depuis des décennies.

  • Bello973

    El matador, refuser la perspective de la venue personnel médical en pleine crise, jusque parce que l’on fonce d’abord tête baissée sur un drapeau avec un petit peu trop de rouge… D’un point de vue intelectuel, ce n’est pas vraiment une attitude de matador, c’est plutôt l’inverse.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Après deux échecs, le vol Ariane 5 est confirmé au 14 août

Après deux reports en raisons de problèmes techniques, le vol 253 d'Ariane 5 est pour l'heure prévu ce vendredi 14 août à 18h33, a confirmé ce jeudi matin le Centre Spatial Guyanais (CSG). ...

Pas de primes pour les infirmiers libéraux mais des négociations prometteuses

La prime de 1500 euros ne sera pas versée aux soignants libéraux contrairement aux déclarations tenues par le préfet de Guyane le 21 juillet. Les professionnels de santé ne se formalisent pas de ...

Covid-19  : Les communes du Haut-Maroni face à l’épidémie

Alors que le pic de l'épidémie est - selon les autorités sanitaires - officiellement passé en Guyane, la commune de Maripa-Soula enregistre quotidiennement de nouveaux cas depuis le 24 juillet. ...

Plus de 8000 cas en Guyane, territoire ultramarin le plus touché

Le bilan de la pandémie de Covid-19 est de 53 morts et 8423 cas confirmés depuis la détection des premiers cas en Guyane le 4 mars. Suivez sur notre fil d’informations en accès libre ...

Economie : un plan de relance qui prend son temps

La préfecture accueillait, vendredi après-midi, place Léopold-Héder, le gratin de l'économie locale pour lancer des réflexions relatives au plan de relance. Un tour d'image au début et un ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube