vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Montagne d’Or : “On n’y est pas” en matière environnementale

Montagne d’Or : “On n’y est pas” en matière environnementale

Interpellé par le maire d’Apatou qui n’a pas tari d’éloges pour le projet de la Montagne d’Or, solution selon lui aux maux de sa commune, le président de la République Emmanuel Macron a répondu lors du Grand débat national avec des élus d’Outre-mer qui s’est tenu ce 1er février à l’Elysée qu’à “ce stade ce qui revient sur ce projet n’est pas au bon niveau” et qu’”il faut que ce projet montre toutes les capacités en terme de créations de valeur et d’emplois localement mais il faut aussi qu’il soit aux meilleurs standards environnementaux.” Le chef de l’Etat a également rappelé…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

8 commentaires

  • Francois

    interessant, intéressant – et je serais curieux de savoir si on peut télécharger le « prononcé » (verbatim) de la question du Maire d’Apatou et des réponse du Président de la République –

  • GZ

    La médiocrité de la « une grande partie de la classe politique » sert à faire apparaître les premiers promoteurs du projet comme des écolos fanatiques…
    Quel spectacle !

  • EL MATADOR

    C’est vrai d’un côté qu’il y a pas mal de fanatiques qui luttent contre ce projet, sans même chercher à comprendre quoi que ce soit, ce dossier génère des tensions et déchaîne les passions…
    Ceci dit, les événements qui viennent de se produire au Brésil nous montrent les risques liés à un projet mal finalisé: peut-être 300 morts, une région polluée, ce n’est pas une mince affaire. Il est donc compréhensible que la population n’ait pas envie de prendre trop de risques…

    • GZ

      Votre formulation glisse vers le « ceux qui luttent contre ce projet sont des fanatiques sans chercher à comprendre quoi que ce soit ».
      Ca fait désordre avec le « ceci dit au Brésil » … Mais qq qu’il vous faut de plus pour comprendre la réalité ?

    • GZ

      Et juste une question: si les contre-mine sont des fanatiques, alors les pro-mine sont quoi ?

  • Morvandiau

    Je trouve surprenant que personne n’a remarqué ce qu’à dit Rodolphe Alexandre au sujet des amérindiens : qu’il faut désacraliser la question des peuples autochtones.
    Alors que les amérindiens sont au ban de la société Guyanaise, et avec tous les maux qu’ils subissent dans une certaine indifférence, ces propos sont véritablement choquants et violents de la part d’un président d’une institution comme la CTG.

  • Francois

    bonjour Morvandiau: je vous rejoins 5/5 – j’ai un peu honte qu’un type qui a cette fonction puisse tenir des propos aussi malsains et déplacés. C’est l’argent qui l’intéresse, l’argent du travail des autres, l’argent de la vente des ressources naturelles de la Guyane …. Pov mek !

  • skol973

    Notre MACRON local n’a plus besoin des autochtones car il ne se représentera plus en 2021. Il est appelé à se présenter au sénatorial et ce sont les élus qui participeront à cette élection.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

De Rugy se trompe sur le mercure et le cyanure

Lors de la séance de débat sur le projet de la Montagne d'or qui a eu lieu à l'Assemblée nationale jeudi 7 février, le ministre de la Transition écologique a soutenu des affirmations concernant ...

Me Gay remercié par le clan Bertrand

L'avocat cayennais, Me Jérôme Gay, nous a confirmé jeudi qu'il n'était plus le défenseur de de Léon Bertrand. Il précise que Me Patrick Lingibé (1) lui a adressé un courrier indiquant qu'i...

Interceptée avec plus de 15 kilos de cocaïne dans ses bagages, une Cayennaise laissée libre par le tribunal correctionnel dans l’attente de son procès reporté

Une jeune femme de 23/24 ans, de nationalité française, interpellée avec 15 kilos et 300 grammes de cocaïne dans ses valises samedi dernier à l'aéroport Félix Eboué de Matoury était appelée...

«En attendant Godot», l’inventaire du président du tribunal de grande instance de Cayenne, en matière d’application des peines, de squats, de malaise chez les greffiers, de budget de la justice…

Le discours du président du tribunal de grande instance (TGI) de Cayenne, fin janvier dernier, face à un parterre d'huiles étatiques et de robes du monde judiciaire recèle son lot de révélations...

Même tarif : 15 mois d’emprisonnement requis à Paramaribo à l’encontre du Guyanais détenteur de 280 grammes de cocaïne et de chacun des deux policiers soupçonnés de lui avoir extorqué de l’argent pour fermer les yeux

Correspondance spéciale de Ank Kuipers à l'audience au Suriname (avec FF) L'audience de ce mardi à Paramaribo s'est résumée quasiment aux réquisitions du parquet dans cette affaire présumée...

Le tribunal administratif annule l’exploitation, qui avait déjà cessé, d’un site alluvionnaire d’un km² sur la concession de la Montagne d’or

Lundi, le tribunal administratif de Cayenne a annulé une autorisation d'ouverture de travaux miniers accordée le 13 décembre 2017 par le préfet de Guyane sur une superficie d'un km² de la conce...

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube