Samedi 13 Avril

Publicité Guyaweb

Les organisations autochtones fermement opposées à la Montagne d’Or

Les organisations autochtones fermement opposées à la Montagne d’Or

Les organisations autochtones réitèrent leur opposition au projet de mine industrielle de la Montagne d’Or. Une prise de position qui fait suite à l’annonce du maintien par la Compagnie Montagne d’Or (CMO) de son projet d’exploitation aurifère en Guyane.

Dans un communiqué co-signé par les organisations autochtones ONAG*, FOAG*, JAG*, CCCG*, CPN* et ACAG*, les peuples autochtones de Guyane réaffirment pour la cinquième fois leur opposition “ferme et immuable” au projet de la Montagne d’Or après les prises de positions des “17 avril 2017 au village Pierre, 9 août 2018 au village Sainte Rose de Lima, 15 décembre 2017 au village Kamuyeneh, 31 août 2018 à Saint-Laurent du Maroni” expliquent les militants amérindiens.

Cette « énième » prise de position fait suite aux déclarations de la Compagnie Montagne d’Or qui a confirmé le maintien de son projet et ses engagements “tirés du débat public” mais qualifiés de “tentative d’enfumage” par les organisations autochtones.

Un des engagements du maître d’ouvrage consiste en une opération séduction à l’égard des populations autochtones. En effet la CMO “s’engage à travailler avec les autorités coutumières tout au long de la vie du projet pour tenir compte des traditions et lieux de mémoire de ce territoire.”

“Impossible à appliquer dans la réglementation française car les Peuples Premiers ne sont toujours pas reconnus par la France” expliquent  les militants autochtones qui rappellent que les “Autorités Coutumières avaient convié la compagnie dans le cadre du débat public” et que “cette rencontre est la seule qui n’ait pas été honorée par les dirigeants de la multinationale, démontrant l’irrespect envers l’institution coutumière.”

Enfin, un message adressé à Emmanuel Macron en dit long sur les crispations autour du projet de la Montagne d’Or. “Si la Montagne d’or ne recule pas nous allons droit vers l’affrontement, et c’est vous qui l’aurez décidé. Les Peuples Premiers de Guyane ne se laisseront plus jamais faire” déclarent les organisations autochtones dans ce communiqué commun.

En soutien aux organisations autochtones de Guyane, le comité Kanak Rheebu Nuu demande que “la France en tant qu’organisateur de la conférence mondiale sur le climat à Paris, ne favorise pas les projets de destruction des forêts et des écosystèmes naturels sur le territoire national et dans le monde.”

Les signataires* : Conseil des Chefs Coutumier de Guyane (CCCG), Fédération des Organisations Autochtones de Guyane (FOAG),  Organisations des Nations Autochtones de Guyane (ONAG),  Jeunesse Autochtone de Guyane (JAG), Collectif des Premières Nations (CPN), Alliance Collective des Amérindiens de Guyane (ACAG)

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Dernier Congrès des élus pour finaliser le projet politique d’évolution statutaire

Le quatrième Congrès des élus, depuis la relance du projet d'autonomie de la Guyane en mars 2022, se tient ce samedi 13 avril. Outre l'adoption du procès-verbal du Congrès du 2 décembre 2023, ...

Une femme tue son compagnon en Guyane

Une affaire rare débute en Guyane. Une femme a tué son concubin. Elle est en détention provisoire. Fin mars dernier, Suze Lobato Reis tue son concubin. C'est une femme d'origine brésilienne de ...

Corruption à la préfecture : pas de Foin, ni de Fléchel, chef et agent du bureau des étrangers, l’appel se limite aux deux chefs d’entreprise Christine Paris et Bernard Guirand

Nous avons appris ce matin que Ronald Foin chef du bureau des étrangers à la préfecture et Marcel Fléchel agent au même bureau auront été les deux derniers désistements de l'affaire de ...

Haïti : le Conseil de transition bientôt sur les rails ?

Les responsables politiques haïtiens ont trouvé dimanche 7 avril un accord pour former un Conseil de transition présidentiel de 22 mois qui devrait conduire le pays vers des "élections ...

La CTG a adopté son budget 2024 atteignant près de 870 millions d’euros

Les conseillers territoriaux ont voté à la majorité en faveur du budget primitif 2024 de la Collectivité qui leur était présenté le 9 avril en Assemblée plénière. Celui-ci, à l'équilibre, ...

Corruption à la préfecture : un chef du bureau des étrangers Ronald Foin et un agent Marcel Fléchel en appel de même que deux chefs d’entreprise Bernard Guirand et Christine Paris

Le procès de l'affaire de la préfecture est déjà programmé devant la Cour d'appel de Cayenne moins d'un an après sa tenue devant le tribunal correctionnel, les 3 et 4 mai 2023, où Guyaweb ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube