Samedi 24 Fevrier

Publicité Guyaweb

La pêche illégale : faut-il la contenir, l’éradiquer ou la transformer ?

La pêche illégale : faut-il la contenir, l’éradiquer ou la transformer ?

Cette année, le WWF Guyane effectue à nouveau des survols du trait de côte guyanais pour y comptabiliser les navires de pêche illégaux en infraction. Mais cette fois-ci, ces actions ne serviront pas uniquement à alerter les autorités mais également à renouveler une étude sur la pression exercée par la pêche illégale, non déclarée et non réglementée (INN), étude vieille de dix ans et jamais réactualisée. Les nouvelles données devront permettre de piloter les prochaines politiques de sauvegarde de la ressource.  À force d’alerter, ils ont obtenu gain de cause. Ils, ce sont les membres du bureau guyanais du Fonds…

La suite de cet article est réservé aux abonné(es).

Rejoignez-nous et faites vivre l’information d’intérêt général et de qualité. Restez bien informés et accédez à nos informations, reportages, enquêtes et analyses, à lire nulle part ailleurs !

Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

5 commentaires

  • Bello973

    « On pourrait multiplier par cent les moyens, on n’arriverait pas à éradiquer car l’éradication passera par d’autres vecteurs, pas uniquement du régalien mais aussi par de la coopération et de l’occupation de l’espace ».

    L’incurie de l’Etat dans l’accomplissement de sa mission régalienne de protection du territoire maritime, c’est donc finalement la faute aux pécheurs locaux pas assez nombreux.
    Au lieu de nous prendre pour des andouilles, le commandant pourrait déjà reconnaître que ses moyens sont très insuffisants. Bon certes, c’est la grande muette, impossible de mettre ouvertement en cause la hiérarchie politique…Mais de là à nous pondre ce genre d’excuse à deux balles.

  • le Jaguar

    15 000 € pour détruire un bateau de pêche saisi ! qu’est ce qui justifie un tel coût ?

  • Bello973

    Bon, puisse que le commandant n’a pas le droit de dire ouvertement que ses deux patrouilleurs mis en service en 2017 sont clairement débordés par le nombre de tapouilles. Compte tenu des évidences, il serait néanmoins intéressant de savoir si en tant que commandant, il aurait eu vent d’éventuels renforts supplémentaires programmés sur les 6 ans à venir…
    Pour mémoire les 6 patrouilleurs outremer de la LPM 2019-2025 étaient tous pour l’océan indien. La loi de programmation militaire 2024-2030 ayant été récemment votée, il est sans doute maintenant possible d’avoir une réponse claire, permettant de tirer quelques enseignements du niveau d’investissement réellement consenti pour mener à bien certaines missions de souveraineté, localement défaillantes (depuis deux décennies au moins). En donc, au regard des 40% d’augmentation du budget national de la LPM 2024-2030 (413 milliards d’euros, dont 13 milliards pour les outremers) l’Etat a-t’il prévue de renforcer sa flotte de « petit patrouilleurs » (PAG) en Guyane? Un patrouilleur de plus, au moins un, à l’horizon 2030? Oui, non? Question simple… C’est cela…, ses moyens…, ses troupes…, qu’un commandant est censé compter. Pas le nombre de pêcheurs civils censés faire, soit-disant, diminuer le nombre de tapouilles illégales à sa place.

  • tigresseSUZETTE

    bien dit, merci Bello973

  • Bello973

    Au fait, en parlant de moyens contre la pêche illégale qui ne sont pas multipliés par cent…Quelqu’un sait si la nouvelle vedette des douanes DF 39 Alizé, livrée en juillet 2021 et tombée en rade en avril 2022, a été réparée depuis?

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Conférence sur Gaza : « nous devons être aux côtés des occupés »

Un débat public sur le conflit en cours dans la bande de Gaza était organisé à Cayenne, jeudi 22 février, par le collectif Free Palestine Guyane en présence des députés Davy Rimane et ...

Laurent Castillon ancien braqueur de bijouterie en Suisse, on a retrouvé 27 armes chez lui en Guyane…

Le 20 décembre 2021, à Cayenne, Laurent Castillon, 54 ans, né le 19 août 1967 à Marseille est tué par balles en plein après-midi à proximité de son magasin. Il s'agit d'une exécution : il...

7 ans de prison requis par le parquet général contre « l’assistant maternel » pour avoir agressé sexuellement 11 victimes âgés de « 3 à 12 ans »

Surprise au début du procès, alors que j'étais prêt à quitter les lieux, pour laisser le huis clos se dérouler, personne ne demande à ce que ce procès soit fermé au public. "Il y a une ...

Arrivée des étages de la fusée inaugurale Ariane 6

Les étages principal et supérieur du premier lanceur de vol Ariane 6 sont arrivés hier au port de Pariacabo à bord du cargo hybride Canopée au terme de neuf jours de traversée transatlantique. ...

Montagne d’Or : la justice tire un trait sur le renouvellement des concessions

Par deux décisions rendues le 6 février, la Cour administrative d'appel de Bordeaux a rejeté le renouvellement des concessions minières Élysée et Montagne d'Or de la compagnie éponyme, ...

Visite présidentielle : Emmanuel Macron en Guyane du 24 au 26 mars

Le bruit d'une visite officielle du président de la République en Guyane circulait depuis plusieurs semaines, nous sommes en mesure de confirmer cette information : le chef de l'Etat Emmanuel Macron...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube