vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

“La crise au Char n’est pas terminée”

“La crise au Char n’est pas terminée”

Les urgentistes démissionnaires de l’hôpital de Cayenne ont fait le point à la veille de leur départ. Ils proposent à la direction une reconduite de deux mois de leur contrat afin de « ne pas déstabiliser l’offre de soins en Guyane. » La nouvelle avait l’effet d’une bombe : 17 urgentistes ont présenté collectivement à la direction de l’hôpital, le jeudi 3 mai, leur demande de mise en disponibilité immédiate, tant pour les praticiens hospitaliers titulaires que pour les contractuels. “La démission initialement posée était dans le but d’alerter sur les conditions des soins dans le service” a rappelé Arthur Derour-Corté, un des 17 médecins…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

2 commentaires

  • Yliness

    Un bel exemple de comment nos directions toutes autant qu’elles sont à tous les niveaux considèrent les personnels comme des objets jetables, corvéable à merci et remplaçables à l’infini quelque soit le contexte et le territoire. Sauf qu’à un moment donné, on atteint le bout du bout et quand il est atteint, ces chères personnes sont déjà parties vers de nouveaux horizons.
    Que l’on ose prendre acte de ces démissions et faire perdre aux urgentistes contractuels leur métier alors même que seule leur conscience professionnelle les a amené là… Assez surréaliste!
    Le mode professionnel est déjà bien trop fourni en tiroirs caisse sur ce territoire: muets, inactifs, contemplatifs de la débâcle mais qui ont pour philosophie « après moi le déluge », « mo mèm mo ja sauvé!!!! ».
    Vive cette belle Guyane qu’on aime.

  • Jmc

    C’est quand même super inquiétant tout cela d’autant que j’ai reçu par Whattapp un communiqué qui reprend de nombreux points de cet article mais qui se conclu par le fait que le service Urgence Samu n’est plus en capacité de soigner tout le monde.
    Super flippant, il faut croire en sa bonne étoile mais pour combien de temps, combien de morts ?

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Jean Castex remplace Edouard Philippe à Matignon

La composition du nouveau gouvernement sera connue dans les prochains jours. La démission d’Edouard Philippe et de son gouvernement a d’abord été annoncée par la présidence de la ...

Devant la ministre des Outre-mer, Georges Elfort s’est planté sur les cas de Covid-19 à PK6, ce village historique de Kourou sur la route de l’or guyanais

Lors de l'installation, mardi 23 juin dernier en soirée, du Cogec, le comité de gestion de crise élargi anti-Covid, censé regrouper autorités administratives, élus, associations, ...

Les professeurs de médecine montent au créneau

Les professeurs d'université et praticiens hospitaliers de Guyane ont organisé une conférence de presse afin de revenir sur l'importance des essais cliniques et thérapeutiques dans leur ...

La Guyane en crise sanitaire

Le bilan de la pandémie de Covid-19 est de 16 morts et 4558 cas depuis la détection des premiers cas en Guyane le 4 mars et la propagation du coronavirus s'accélère sur l'ensemble du territoire, ...

Covid-19 : la barre des 1250 tests franchie en une journée, l’hôpital de Cayenne utilise un appareil plus rapide selon l’ARS

Mardi, moins de 21 % des personnes testées se sont révélées positives, c'est le taux le plus bas sur une journée depuis trois semaines. En effet sur 1268 tests effectués mardi, 264 se sont ...

« Nous voulons sauver des vies »

Le collectif Mayouri Santé Guyane s'active pour la venue de médecins « amazoniens » sur le territoire. Il a remis aux différents pouvoirs publics 40 curriculum vitae de médecins prêts à venir....

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube