vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

La crédibilité de la commission des mines dénoncée

La crédibilité de la commission des mines dénoncée

Ajournée en raison d’absence de cadre réglementaire, la Commission départementale des mines (CDM) prévue le 24 janvier se tiendra finalement ce mardi 20 mars à 9h. Première de 2018, cette CDM est remodelée sur la version de la Loi Egalité Réelle Outre-Mer (EROM) et voit l’entrée de nouveaux collèges : pêche, agriculture tourisme et organismes représentatifs des communautés locales. La Compagnie des Guides de Guyane avait été sollicitée par la préfecture pour y figurer mais se retrouve sur le carreau. Dans cette Commission des mines, il est question d’émettre un avis préalablement aux décisions relatives aux titres miniers relevant de la…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

9 commentaires

  • Saluda 973

    Tous des vendus ou des moins que rien dans les hautes sphères de la préfecture ou de la DEAL? C’est honteux ! Réintégrez la CGG !

  • yayamadou

    Liberté, égalité, fraternité. ……..
    Aux armes citoyens…..
    Et dire que les fonctionnaires de la Deal et de la prefecture sont payés pour cela. Il faut que se soit le monde associatif bénévole, qui constate l’abscence de cadre rglementaire. Quel amateurisme. Ce n’est pas une commission des mines mais une coure de récréation.
    La moindre des choses est de réintégrér la Compagnie des Guides de Guyane, cela permetterai au moins a cette commission de gagner en crédibilité….
    Immaginez si des autorisations avaient été attribué le 24 janvier dernier (hors cadre reglementaire) les consequences pour les miniers, car au tribunal administratif l’affaire aurait été vite réglé.
    Bref dans l’intérêt de tous, la Compagnie des Guides de Guyane doit ligitimement sieger a cette commission des mines. Alors Monsieur le Prefet, il ne tient qu’a vous de modifier votre arrêté prefectoral.

  • benoit

    Pour info les associations de protection de l environnement sont surreprésenté à cette commission : le WWF, Guyane Nature Environnement, SEPANGUY et le Comité du tourisme de Guyane.
    Que la CGG n y soit pas ne change pas grand chose à mon avis, et cela ne mérite pas que l on se lamenter sur leurs cas.

    • pikiboy

      Benoit a raison, il faut informer… jusqu’au bout :

      La composition de la commission départementale des mines telle que publié le 7 mars 2018 :

      * Président de la CTG ==> Rodolphe Alexandre = Pro mines
      * Vive président CTG ==> Pro mines
      * Président asso des maires de Guyanes ==> David Riché = Pro mines
      * Directeur de la DEAL ==> La DEAL et son service des mines est connue pour sa complaisance pro mines.
      * Directeur de la DAAF ==> ?
      * Directeur de la MER ==> ?
      * Directeur de l’ONF ==> (pas de voix délibérative)

      * 3 représentants des mines ==> pro mines
      * 3 représentants asso environnementales ==> Contre mines (contre orpaillage surtout mais vous remarquerez que les représentants des mines sont tous orpailleurs)
      * 1 personnalité qualifiée sur biodiversité ==> Contre mines ? (j’imagine mais à confirmer)
      * 3 représentants secteurs économiques ==> Comité Tourisme G, Comité des pêches, chambre d’agriculture : dur de dire leur orientations, je vous propose de voir à l’usage leurs décisions et de les considérer comme neutre en attendant.
      * 3 représentants des organismes représentatifs des communautés locales ==> plutôt contre.

      Bilan :
      Pro Mines ou réputé tel : 7 voix
      Neutre ou inconnu ? : 5 voix
      Contre Mine ou réputé tel : 7 voix

      Tout se jouera donc sur les représentants suivant :
      – Directeur de la mer
      – Directeur de la DAAF
      – Comité du Tourisme de Guyane
      – Comité régional des pêches
      – Chambre d’agriculture

      Défendront t-ils l’intérêt commun ?

      • AKL

        – Directeur de la mer : aux ordres de Monsieur le Préfet
        – Directeur de la DAAF : aux ordres de Monsieur le Préfet
        – Comité du Tourisme de Guyane : aux ordres de Mr R. ALEXANDRE
        – Comité régional des pêches : aux ordres de Mr R. ALEXANDRE
        – Chambre d’agriculture : aux ordres de ceux qui paieront le plus…..

        Les comptes sont clairs….

  • Saluda 973

    Ce n’est pas concernant l’importance ou non de sa voix délibérante que la CGG devrait être présente, mais elle a montré sa compétence et son implication sur le sujet minier… Pour une première participation, le président de la compagnie des guides a mis les pieds dans le plat, des décisions importantes allaient se prendre dans un cadre juridique caduque sans que ça gêne personne… Ah si ça gêne les opérateurs touristiques car on va pourrir leur gagne pain: le fleuve et sa forêt. Mais ca aussi ça n’a l’air de gêner personne… Dire que leur présence est sans importance dans cette commission est irresponsable.

  • benoit

    Tout le monde a un avis sur la gestion de la foret et sur les mines. Ce n est pas pour cela qu on doit faire une commission avec 250.000 personnes.
    Des choix on ete fait pour l attribution des sieges (limités en nombre) et de dire que la CGG est mieux place que le WWF, les representants des communautes locales et autres, restent a prouver.

  • Remi973

    Les associations environnementales avaient quitté la Commission des Mines depuis 2015.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Le directeur de crise : «Devant vous il y a une équipe de la République»

Nommé directeur de crise et dépêché en urgence par le gouvernement, le préfet Patrice Latron,  arrivé mercredi en toute discrétion. reprend la main sur la gestion sanitaire du Covid-19. Il a ...

Affaire du jeune homme de Soula tué à Kourou : d’abord une altercation, l’auteur présumé du crime touché lui aussi par balle

L'affaire qui a abouti au meurtre présumé d'un jeune homme de 19 ans de Soula (Macouria), mardi, village Saramaca à Kourou, est moins simple que l'on aurait pu croire, en se fiant aux premières ...

La culture résiste au virus

Les arts vivants, le cinéma mais aussi la sculpture sont mis à mal par le confinement. Pourtant, les acteurs de la culture se montrent patients et espèrent retrouver très vite leurs habitudes ...

La Guyane en crise sanitaire : 23 décès à déplorer

Le bilan de la pandémie de Covid-19 est de 23 morts et 5704 cas confirmés depuis la détection des premiers cas en Guyane le 4 mars et la propagation du coronavirus concerne l'ensemble du ...

Meurtre au village saramaca de Kourou : la victime était du quartier de Soula

Un jeune homme de 19 ans de Kourou était toujours en garde à vue ce mercredi soir au sein des locaux de la gendarmerie de la ville spatiale suite au meurtre par arme à feu d'un jeune homme du même...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube