vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Kaw : Sirder fait barrage à Royal

Kaw : Sirder fait barrage à Royal

Le 11 novembre, le service com’ du Parc naturel régional de la Guyane (Pnrg) envoyait un communiqué de presse à travers lequel la présidente du Pnrg et vice-présidente régionale, Hélène Sirder rappelait sa « désappro[bation] » à l’éventualité d’une classification en Parc national de la Réserve naturelle des marais de Kaw-Roura, comme elle fut annoncée le 24 octobre en Guadeloupe par la ministre de l’écologie Ségolène Royal. (Vie publique du 24/10/14). « C’est un parc de plus, un parc de trop pour une Guyane désireuse de développer un territoire qui abrite déjà les deux plus grandes réserves de France et…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

16 commentaires

  • La Guyane personne ne vous croira !

  • Franchement on peut s’interroger quand même sur la nécessité effectivement d’un Parc de Plus en Guyane je pense . Tout le problème c’est de savoir ce que l’on veut faire de la Guyane . Il me semble que nous ayons besoin d’exploiter les ressources naturelles plutôt de continuer à en faire un Parc ……. de ressources sociales .

  • Que voulez vous nos élus aiment la guyane mais pas assez pour la protéger des pollueurs en tout genre…

  • Il ne faut pas oublier que Sirder a été avocate de miniers par le passé. N’était-elle pas avocate de Cambior qui avait un projet au pied de la montagne de Kaw ?

  • Par contre c’est pas Montabo le siège du conseil régional

  • Tout a fait d’accord avec HSirder. Dommage on sent trop que l’auteur prend partie…contre la politique régionale? Il fait croire que les élus ne veulent pas protéger l’environnement parce qu’ils seraient tous des orpailleurs. Bof

  • La question qui se pose est bien celle d un nouveau Parc et de son efficacité au vu du pillage des ressources minières. Et surtout, qu en pensent les élus et habitants de Kaw et Roura, directement concernés.
    J ai bien entendu M Riché dire sa désapprobation s il ne devait y avoir qu un Parc de plus et à l époque du projet Cambior, les registres de consultation publique avaient été peu remplis.

    Quelles sont les contre propositions des Ecolos ?

  • Eric

    La moitié du pays est déjà mis sous cloche. Si la France souhaite se donner une bonne conscience écologique, elle n’a qu’à créer des Parcs chez elle et nous foutre la paix. Laisser nous gérer notre territoire comme bon nous semble. Encore une autre forme de colonialisme. Connaissez vous un pays ou on ne peut pas circuler librement, se rendre d’un point à un autre sans monter une expédition. Oui j’en connais un c’est la Guyane. La

  • Mr EDWIGE
    Vous faites quoi pour « sortir du colonialisme » ? LAUGHINGS
    je me rappelle,une MANIF contre la LEGION à KOUROU!on etait à peine 20!!!!

    • skol973

      Le seul vrai élu qui s’est battu contre l’Etat colonial, c’est Justin CATAYEE. Depuis 1992, nous avons eu un second mais celui-ci a vendu la Guyane pour l’Etat colonial, c’est l’ancien Pdt de Région durant 18ans et actuel sénateur : Antoine KARAM

  • un politique est libre d’avoir un projet pour son territoire sinon ça ne sert à rien qu’ils fassent de la politique. Ici, même dans l’article on ne dit pas assez que Kaw est déjà une réserve naturelle protégée. Le passer en parc national donnera à coup sûr la main à Paris pour la gestion alors qu’une réserve ça suffit. Royal comme pour ouvrir les autoroutes gratuites fait une annonce inutile avec en embuscade des écolos qui veulent protéger 100% de la Guyane.

  • Maiouri Nature Guyane

    En vrac, quelques réactions à l’actualité du jour !

    Mme Sirder, déléguée à l’’environnement au Conseil régional, Présidente du PNR Kaw-Roura, refuse d’améliorer le statut de la Réserve Naturelle des Marais de Kaw au seul prétexte que cela pourrait nuire à l’exploitation de nos ressources naturelles.

    A-t-elle pour seule mission de favoriser l’extraction minière non durable au profit de multinationales, au prétexte qu’elle en a été l’avocate dévouée ?
    Mme SIRDER ne peut ignorer que le SDOM offre déjà 45% de notre territoire , c’est-à-dire de notre patrimoine national, à une industrie reconnue comme extrêmement polluante, aux retombées économiques négligeables (1 à 2 %) et peu pourvoyeuse d’emplois intéressant nos jeunes concitoyens.
    …et ce, au lendemain du rapport du GIEC confirmant une fois de plus l’influence des activités industrielles dans le dérèglement climatique et l’importance des puits de carbone que sont les forêts anciennes?

    – La multinationale minière Auplata possède déjà presque autant de surface de permis et titres miniers que certaines des plus grandes Réserves naturelles de France :
    75 000 hectares !!!
    http://www.franceguyane.fr/actualite/economie-consommation/750-204185.php
    – La multinationale américaine Newmont en possède pas loin de 100 000 ha pour les mêmes intérêts.
    Pour ne citer que ceux-ci :
    http://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?cidTexte=JORFTEXT000020834879
    http://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?cidTexte=JORFTEXT000020834881
    – Sans doute des proportions semblables pour Iamgold sur la route de Régina !
    …et la compagnie minière de la vice présidente du Conseil régional, Carol Ostorero, ne doit pas avoir été défavorisé en ce domaine !
    – et toutes les autres compagnies qui se partagent ce qu’il reste (1).

    Quelle différence entre ces patrimoines bradés et voués à la destruction, à plus ou moins long terme, et les espaces protégés si décriés par notre déléguée à l’Environnement, Walwari et la Fedomg ? S’ils ont pour certains, cette contrainte de ne pas autoriser l’une des industries les plus polluantes, à savoir l’extraction aurifère, ces espaces appartiennent et appartiendront toujours au bien commun, c’est à dire à tous les citoyens, et à leurs générations futures, pour leur loisir ainsi que pour leurs activités économiques durables.

    A ce triste bilan s’ajoute désormais, la volonté d’EDF et de ses actionnaires, de vouloir noyer des surfaces toutes aussi monumentales pour la réalisation d’un barrage. Or, des indiscrétions nous apprennent que ce « Grand Projet Inutile et Imposé », n’a pas pour d’autres objectifs que de satisfaire aux demandes en énergie des multinationales aurifères désireuses de s’implanter en Guyane…
    …et qui promeut avec force ce barrage ? A nouveau notre délégué à l’Environnement, Hélène Sirder !

    Enfin, Maiouri Nature est heureuse de constater que l’ Etat obtient de très bons résultats, lorsqu’il le veut, dans la lutte contre l’orpaillage clandestin mais regrette que cette force d’intervention ne soit mise qu’au service d’une poignée de nantis cotés en bourse.
    http://www.franceguyane.fr/actualite/economie-consommation/dorlin-reinvesti-par-l-armee-218927.php
    Quel est le montant financier de cette protection permanente très ciblée  et quel bénéfice en retire la collectivité  qui devient complice – avec ses impôts –  de la destruction de notre biodiversité et de l’aggravation du climat ?

    Les guyanais doivent s’investir davantage dans la défense de leur pays et en finir avec tout ce mélange des genres nuisible à l’intérêt général, d’arrangements entre intérêts occultes et renverser ce processus (déjà en partie irréversible), en votant avec raison et perspicacité aux prochaines élections en 2015 pour l’élection de l’Assemblée Unique.

    Plus d’infos sur le sujet sur :
    https://sites.google.com/site/maiourinature/home

    (1) Au Brésil, on se demande comment on est arrivé au chiffre de 45% des terres agricoles appartenant à 1% des propriétaires terriens – Et bien, çà a commencé ainsi, il y a bien longtemps ! Ces transactions devraient interpeler les anti-colonialistes guyanais… et pourtant, ces derniers sont généralement étrangement très liés aux pilleurs légaux de nos ressources naturelles… à creuser !

    • Très bonne analyse, bien fouillée. C’est très juste aussi de prendre l’exemple brésilien où vous dites « 45% des terres agricoles appartiennent à 1% des propriétaires terriens ». Mais ce n’est pas le bon exemple, c’est un autre combat – celui des paysans sans terres contre les grands propriétaires. Ce serait impensable d’imaginer une Guyane réservée aux terres agricoles et aux seuls espaces protégées. Les jeunes guyanais ne sont pas plus attirés par les métiers agricoles ou par ceux de l’environnement qu’ils sont propriétaires terriens.
      A juste titre car beaucoup d’associations et d’organismes gouvernementales qui œuvrent dans l’environnement sont imperméables au cv des jeunes locaux.
      Les raisons de cet état de fait sont partagées mais c’est un fait.
      Alors vous voyez tout est en effet une question d’équilibre. Car beaucoup de Guyanais sont attirés par les métiers des mines. Pourquoi? Il faut ainsi cesser de culpabiliser tous ceux qui touchent à l’industrie des mines.
      La notion de développement durable implique une activité économique, elle peut être verte bleue mais cela peut être aussi de l’industrie.
      Tout est une question de gestion.

  • Beaucoup de guyanais sont attirés par les métiers de la mine ? Il faudra me le prouver ça Valérie… Pour l’instant la plupart des ouvriers dans les mines légales, ont le même profil que celles des mines illégales, ils sont d’origine brésiliennes !
    La Guyane a besoin de jeunes dans les métiers de la terre, l’agriculture et dans l’environnement car le potentiel guyanais est immense dans ce domaine. Notre production agricole locale ne couvre que 20 % de nos besoins alimentaires et vous trouvez cela normal. Nous dépendons étroitement de la France pour manger c’est l’avenir que vous nous prédisez Valérie… Jusqu’à nouvel ordre, l’or ne se mange pas. Un pays développé doit subvenir d’abord à ses besoins primaires : manger/boire… Ha, ha, ha, je vois tous ces pseudos indépendantistes qui sans vergogne veulent vendre le pays aux grandes multinationales minières, le vendre comme une pute !!! Ha elle sera belle la Guyane entre vos mains. C’est sûr profitera à quelques uns, on les connaît mais sûrement pas à la masse à moins de rêver très fort comme un tèbè sans cervelle. Les guyanais ne sont pas attirés par les métiers de l’environnement alors laissons les experts écologues de tous poils venir nous expliquer ce qui est notre forêt et quels sont les espèces qu’y si trouvent !!! Quelle honte de ne pas vouloir former des locaux à maitriser la richesse de notre biodiversité, une richesse que bien des pays nous envie.
    Mais nous aveuglés que nous sommes, on s’en fout, on aime ce qui brille, ce qui brille et est de pacotille, ce qui brille nous rend fou, aveugle car on ne voit même pas la richesse de notre nature, d’ailleurs on ne cherche même pas à savoir, ni à orienter nos jeunes, non ils n’aiment pas… Quelle belle Guyane nous prépare t-on !!! Un autre Congo, pillés par les grandes multinationales étrangères et incapables de nourrir son peuple malgré ses énormes richesses naturelles et son patrimoine forestier unique au monde.
    Les exemples pourtant ne manquent pas mais que voulez-vous, les mêmes causes produisent les mêmes effets, l’homme est attiré par tous ce qui brille et le consume à petit feu jusqu’à sa perte… Pauvre Guyane comme dirait un certain Eric Edwige qui lui n’est pas plus doué du cerveau que de ces pieds et pourtant il porte un patronyme qui a fait le bonheur de tous les amateurs de football en Guyane !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Européennes : des élections sans campagne locale

Des panneaux d’affichages quasiment vides, très peu de réunions publiques et une poignée de tracts distribués sur les ronds-points : la campagne pour les élections européennes aura été quasi...

Têtes de mules : deux arrêtés du préfet dans les cordes…

Jeudi matin, sous les yeux de Guyaweb, au tribunal administratif de Cayenne, le rapporteur public a demandé l'annulation de deux arrêtés nominatifs du préfet de Guyane qui avait interdit, le 25 f...

Montagne d’or : « Ce projet ne se fera pas »

Après le premier Conseil de défense écologique, le ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy a confirmé “l'incompatibilité” du projet controversé d’extraction au...

Affaire préfecture : les huit mis en examen renvoyés devant le tribunal correctionnel dont deux agents du bureau de l’immigration et leur chef qui estime avoir doublé son salaire en se laissant corrompre…

Sans surprise, les huit personnes mises en examen dans l'affaire de corruption et de délivrance frauduleuse de titres de séjour font l'objet d'une ordonnance de renvoi devant le tribunal correctionn...

Montagne d’or : le gouvernement rejette le projet

Le projet Montagne d'or est enterré. Le ministre de l'Ecologie vient de l'annoncer ce jeudi 23 mai en conférence de presse. Après des mois d'atermoiements, le gouvernement a pris une décision co...

« Forum des jeunes à Mana » sur Guyane La 1ère

Il sera retransmis en direct radio et Facebook live ce mercredi 22 mai à 18h20. « Pour la 3ème année consécutive, le lycée polyvalent Léopold Elfort de Mana est classé premier lycée de Gu...

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube