Guyaweb, journal d'information et d'investigation

Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Guyane et Antilles, ce “non” au vaccin qui en dit plus

Guyane et Antilles, ce “non” au vaccin qui en dit plus

Le refus et l’hésitation vaccinale dans les Antilles et en Guyane ne peuvent pas se résumer uniquement au traumatisme collectif du chlordécone et à la défiance vis-à-vis de l’État « néocolonial » met en garde une sociologue dans la revue en ligne AOC. Ébranlés par un an et demi de forts clivages sanitaire et politique nourris et subits, ces territoires font face à de vrais défis en matière de santé publique et de cohésion sociale face au Covid-19. Fort-de-France, Le Prêcheur, Cayenne. Installée sur un bout de trottoir face à l’hôtel de ville de Fort-de-France, Netha a beaucoup de succès. Cette biologiste…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

29 commentaires

  • Rubinho
    15 décembre 2021

    Madame Mulot, Madame Briswalter, Madame…, Monsieur…, merci pour vous contributions, perdues d’avance. L’Histoire retiendra que la pandémie dite du Covid dans la décennie 2020 à été aussi la première manifestation et preuve de la tragique et irréversible régression de l’intelligence de l’espèce humaine.

  • Morvandiau
    15 décembre 2021

    @Rubinho
    Pourtant, la pharmacopée est le socle historique de la médecine moderne. Aujourd’hui encore, les molécules sont activement recherchées et testée parmi les plantes, dont certaines sont utilisées depuis des millénaires, pour toutes les pathologies.
    Il est étonnant que l’on soit persuadé qu’un vaccin ARN soit capable de stopper la pandémie, et refuser de croire que la pharmacopée puisque également jouer son rôle qui n’est lui plus à prouver.
    Je vous rappelle qu’il y a 1 an, la technologie des vaccins ARN était déclarée comme sûre, exempte d’effets secondaires graves, efficace à plus de 90% en 2 doses, et capable de freiner rapidement l’épidémie en moins d’une année.
    On en est aujourd’hui, après la 3ème, à parler d’une 4ème dose de rappel pour même pas 12 mois après la 1ère ! Sans parler des vaccins retirés à la hâte en raison des effets secondaires graves.
    Et le virus ne s’est jamais aussi bien porté dans des pays leaders de la vaccination, où les vagues épidémiques s’enchainent inlassablement.
    Pire, ces vaccins en carton (dont les effets secondaires à long terme restent à découvrir) semblent favoriser l’émergence par échappement immunitaire, de variants à chaque fois plus forts contre les vaccins…

  • Fred
    15 décembre 2021

    @Movandiau
    Il est clair que ces vaccins n’ont qu’une utilité : Atténuer et diminuer les formes graves plus ou moins bien en fonction de la date de l’injection…

    Et pendant ce temps l’IHU de Marseille continue de communiquer sur les résultats de son prototocole de soins précoces, tout en rappelant quelques principes de la medecine que certains n’auraient pas dû oublier en début de crise….
    https://www.youtube.com/watch?v=_DeNhXkfstI

  • sheik240
    16 décembre 2021

    @Morvandiau

    Même si les vaccins n ont pas eu l efficacité escompte, ils ont sauvé des centaines de milliers de personnes de par le monde et constituent aujourd’hui hui une solution qui permet à nos societe de fonctionner à peu près normalement avec un minimum de décès. Quant aux variants, il faut rappeler qu ils n ont pas besoin des vaccins pour se propager( ex du variants brésilien apparu avant les vaccins).

  • Morvandiau
    16 décembre 2021

    @sheik240
    Tous les virus mutent, oui, mais ils le font en fonction du système immunitaire de l’hôte (variant brésilien par ex.)
    L’échec des vaccins ARNm actuels se trouve dans leur incapacité d’empêcher l’infection et la contamination.
    Cela implique une évolution naturelle adaptative du virus vis-à-vis des vaccins (le variant omicron en est le parfait exemple, d’autres suivront). Ce n’est plus le système immunitaire humain qui force le virus à muter mais le code génétique mis au point par les laboratoires qui est inscrit dans l’ARN messager du vaccin.
    Nous sommes donc arrivés au point très paradoxal, où c’est la médecine qui est en train de façonner -indirectement- l’évolution du virus. Le problème c’est que l’anticipation de cette évolution est impossible, tout comme le contrôle efficace de la circulation du virus.
    Mais heureusement, d’autres solutions se profilent peut être : les pilules anti-covid notamment. Mais d’ici là, peut être que les vaccins auront forcé le virus à muter tellement que ces pilules seront sans effet ?
    Il faudra donc stopper rapidement la vaccination ARNm quand ces traitements seront disponibles.
    Et dans 2 ou 3 ans, on fera le bilan de la vaccination qui pourrait bien être : l’injection massive et répétée de matériel génétique à des milliards d’êtres humains (dont les enfants pourtant invulnérable au covid), sans connaitre les effets secondaires à long terme, et sans avoir été efficaces à eux seuls de juguler l’épidémie…
    Alors cobayes ou pas ?
    On se souviendra aussi que : pas de vaccin = pas de liberté pour les réfractaires…

  • rmutricy
    16 décembre 2021

    @morvandiau
    Bravo vous reprenez toutes les idées antivax Félicitations !!!
    l’Ecole d’Épidémiologie des Réseaux Sociaux vous enverra votre diplôme sous peu.
    En vrai :
    – la vaccination sauve des vies
    – la vaccination évite des séquelles de covid long
    – la vaccination diminue les contaminations de moitié
    – les Variants apparaissent dans les pays ou la circulation virale est importante. ça n’a rien à voir avec la vaccination
    – la technologie ARN messager n’a rien à voir avec de la manipulation génétique.

    Bref le mieux ce serait de parler dans les sujets ou vous êtes compétents.

    Bonne journée

  • Morvandiau
    16 décembre 2021

    @rmutricy
    Reductio ad antivaxium… Toujours la grosse ficelle pour discréditer…
    Relisez moi, je n’ai jamais énoncé que le vaccin ne sauvait pas des vies, ne protégeait pas du covid long.
    Pour rappel, il sauve des vies que pour ceux susceptibles de décéder du covid, qui représentent entre 0,3 et 1,5% de la population…
    Par contre, oui même si je ne l’ai pas dit, la technologie ARNm est effectivement une manipulation génétique dans le sens où le vaccin est un outil génétique qui, une fois injecté, programme par le biais de l’ARN messager, à ce que les cellules humaines fabriquent elles mêmes des particules génétiques du COVID sans la présence du virus dans le corps.

  • PapaouT
    16 décembre 2021

    Quelles études démontrent que les vaccins à ARNm sont responsables des mutations ?
    Un minimum de notions de biologie montre que les virus n’ont pas besoin d’être confrontés à un anticorps (fabriqué grace au vaccin ou à une infection) pour muter. Lorsque les virus se multiplient il y a constamment des mutations plus ou moins « réussies » (plus ou moins résistantes aux anticorps). Ainsi, plus le virus peut se reproduire plus il a des mutations, et c’est chez les non-vaccinés qu’il se multiplie le plus. En gros, ceux qui n’ont pas ou peu d’anticorps augmentent (pour ne pas dire sont responsables) le risque de mutation. Le dernier variant omicron n’est-il pas originaire d’un pays peu vacciné.
    Une seule solution, la (les) vaccination (s).

  • Rubinho
    16 décembre 2021

    Film de référence incontournable et prémonitoire: «Idiocracy». Tout y est. Vivement recommandé aux complotistes et antitout, et en apparence un peu débile pour être accessible à tous.

  • Bello973
    16 décembre 2021

    @PapaouT, je souscris entièrement. Mais vous êtes un peu court sur la conclusion. La seule solution réaliste dans un contexte oú de toute évidence les 10% (au plan national) de réfractaires ne se laisseront plus convaincre, c’est la vaccination obligatoire universelle… Il ne s’agit pas d’attacher Morvandiau sur une chaise et de lui injecter le vaccin de force. Il s’agit de le mettre face à une injonction de respecter la loi, tout en le privant, sous peine d’amendes, d’un certain nombre de libertés s’il s’y refuse. Normalement le pourcentage de réfractaires ultimes devraient être infime. Ça a fonctionné pour les personnels de santé, ça marchera pareil pour les citoyens lambda. Commode de se poser en dissident éclairé, plus difficile de se retrouver dans la peau d’un délinquant…

  • Fred
    17 décembre 2021

    @PapaouT, il n’y a aucune preuve que Omicron vienne du pays ou il a été décelé…

    @Bello973, je rectifie votre phrase : Commode de suivre aveuglement la parole de l’état, pas facile de se poser en dissident éclairé, plus difficile de se retrouver dans la peau d’un délinquant…

  • Bello973
    17 décembre 2021

    Ben tiens. Le gouvernement a vu que les allemands sont en train de bouger sur la vacination obligatoire, alors il prend son courage à deux mains en esquissant un projet de « passe vaccinal ». Les voies détournées à la Française… On ne rend pas le vaccin obligatoire, on le rend indispensable. Ce qui revient au même. Morvandiau risque d’être bientôt privé de restos et de voyages (si comme évoqué ils ont le courage d’appliquer ce passe vaccinal au train, ils le feront probablement aussi pour l’avion). Les spin doctor ont dû recevoir l’étude qui dit que les 10% de réfractaires ne voterons de toute façon pas pour Macron.

  • Bello973
    18 décembre 2021

    @Fred. L’Etat c’est nous! T’as juste peur de ton ombre…

  • Fred
    18 décembre 2021

    Bello973,
    L’état c’est nous, le temps du scrutin oui…après…pas sûr.
    Et toi tu as juste peur de voir la vérité en face, l’état c’est le berger qui nous emmène vers l’abattoir. Et bientôt tu dénonceras les enfants de 6 ans non vaccinés parce qu’ils seront une menace pour la France…

  • Bello973
    18 décembre 2021

    @Fred, trés peu de risque, car les enfants sont beaucoup moins complotistes ou trouillards. Et un gamin c’est toujours confiant et pragmatique, tu arriveras jamais à lui vendre qu’un vaccin le conduit à l’abattoir, quand la réalité prouve le contraire… Et si quelques un venaient à être otages des convictions de leur parents, c’est à ces derniers qu’il faudrait éventuellement faire des reproches.

  • Fred
    18 décembre 2021

    @Bello973….les enfants ne risquent pratiquement rien du covid. Et ne me parlez pas de l’immunité collective. 90% des plus de 12ans sont vaccinés et on a jamais eu autant de cas….oui heureusement que la majorité des cas à risques sont vaccinés. Merci à Pfizer.
    Mais l’état aurait dû s’arrêter à ces gens et leur permettre une vaccination tous les trois mois puisqu’on va vers ça….
    Enfin rien n’est obligatoire. Votre gouvernement de pleutres n’a jusqu’ici osé rien imposer. Les sénateurs même ont refusé l’obligation. Vous êtes plus royalistes que le roi, vous membre du bas peuple….

  • Morvandiau
    18 décembre 2021

    @Bello973
    La réalité prouve déjà que le vaccin ARNm n’est pas du tout aussi performant qu’annoncé.
    Donc vous croyez les labos quand ils vous disent que leur technologie est fiable, sans aucuns risques à moyen et long terme, et quand le monde découvre qu’au bout de 6 mois l’efficacité du vaccin se casse la gueule et qu’il faut une 3ème dose (et 4ème en vue), vous perdez pas confiance, au contraire, vous relevez votre manche de chemise pour les doses à venir ?
    C’est qui le mouton bêlant qui suit le troupeau ?
    Vous croyez que la 3 ème dose va être la dernière ? Qu’a formule égale elle va enfin faire le job que les 2 ères n’ont pas pu faire ?
    Pendant ce temps là, Pfizer se gave comme pas possible et écoule à vil prix ses doses pour les moutons des pays occidentaux, qui gobent des doses comme des poules leur granulés. Les autres peuvent pas payer, on s’en ballec !
    Ça vous gène pas un instant. Même pas un sourcil levé.
    Et le marché des doses pour adultes arrivant à maturité, on s’attaque maintenant à la part de marché des enfants, ces êtres qui gobent encore mieux, tout en étant totalement exemptes du moindre risque de décès ou forme grave pour la maladie contre laquelle on veut quand même les vacciner…
    Mais le 1er ministre l’a bien dit, c’est pour protéger les adultes qui ne veulent pas se vacciner…Wow.
    Le vaccin rend-t-il complètement ahuri ?
    Et je crois que c’est vous au contraire qui êtes mort de trouille.
    Et je vous comprends : vacciné, les autorités vous disent de maintenir les mêmes gestes que les non vaccinés.
    En tout cas, je vous laisse volontiers l’illusion de protection contre la mort que vous accorde l’accès libre au resto ou au cinéma en tant qu’occidental multi-dosé…
    Les vaccinés meurent du covid, mais ne vous inquiétez pas, puisqu’on vous dit que c’est normal et attendu…
    Bref, les labos ne font plus leurs essais sur des cobayes, mais sur des moutons désormais.
    Un conseil, n’achetez plus de chemises manches longues. Trop pénible à chaque fois.

  • sheik240
    18 décembre 2021

    @Morvandiau
    La réalité prouve également que le vaccin sauve des centaines de milliers de personne de par le monde….et que ce ne sont pas uniquement les + de soixante ans qui meurent du COVID. Il suffit de regarder les chiffres.

  • Bello973
    18 décembre 2021

    @Fred, je vous confirme, ce sera une obligation déguisée, à la française, si le projet de passe vaccinal…le projet, c’est bien ce que j’ai dit… est voté en début d’année. Le véritable obstacle étant le sénat qui a déja retoquée l’idée d’obligation vaccinale pour tous, une première fois. Mais les croulants ont aussi tendance à suivre le vent… Obligation vaccinale pour tous, que j’espère depuis plusieurs mois, non par trouille ou confiance absolue dans l’éfficacité du vaccin, mais juste pour taquiner les tire-au-flanc qui essayent de se dispenser de l’effort collectif, fut-il incertain, en usant de toutes sortes d’arguties les plus savantes… Ils comptent les doses, s’indignent de leur nombre, Ah, vous voyez! La troisième!… Crient au scandale, à l’aveuglement, si se profile la quatrième…Vous avez vu la perte d’efficacité!? On va vers l’abattoir, c’est certain… Pour eux, il y’a juste 90% du troupeau qui a donc choisi stupidement et aveuglément un chemin vers la mort… C’est juste ça le délire… Mais ce qui fout le plus en rogne ce petit troupeau éclairé, parfois illuminé, des 10% restants, c’est qu’au fond il sait trés bien qu’il finira par suivre… quand la règle collective s’imposera inéluctablement. Parce que c’est juste un vaccin, que l’immense majorité a désormais accepté pour retrouver sa liberté…

    @Morvandiau, vous radotez. Vos cobayes, vos moutons, votre « illusion de protection contre la mort »… Brrr, vous allez finir avec une pancarte « the end of world » et une clochette, à un coin de rue à force… On sent vraiement monter une certaine tension… Pourtant, je ne vois pas pourquoi vous vous énervez, vous vous ferez juste livrer des pizzas un certain temps, avant de rentrer dans le rang… ce n’est pas si grave… Il faut bien mériter un peu vos galons de dissident éclairé. Et vous finirez par prendre gentiment la piquouze, quand elle deviendra indispensable pour prendre l’avion. Vous verrez… Et pour sauver la face, vous pourrez même refuser l’ARNm (le Janssen est désormais dispo).
    Je vous rejoins quand même sur un point, il est honteux et regrettable, mais en rien surprenant, que nos leaders mondiaux se couchent devant leur idéologie capitaliste mercantile, en refusant la levée des brevets en dépit de l’intérrêt supérieur, de santé publique mondiale… Mais là vous semblez découvrir la lune. Ne me dites pas qu’en plus vous vous êtes aussi découvert une âme d’anticapitaliste… Attention, ce genre de passion devient assez vite chronophage, vos intenses activités de chercheur virologue et d’expert épidémiologiste risquent de s’en trouver malmenés…

  • Fred
    19 décembre 2021

    @Bello973, Patient et Phinera-Horth, des croulants ? Tu y vas fort…
    Pour le reste, omicron et son successeur vont faire rire l’Afrique toute entière, un continent qui nous remerciera d’avoir été égoiste…Bref, on en parlera tous les 3 mois à l’ENCRE…

  • Morvandiau
    19 décembre 2021

    @Bello
    « vous pourrez même refuser l’ARNm (le Janssen est désormais dispo) »
    Même pas, pour avoir son pass sanitaire, il faut une 2ème dose après une injection de Janssen. Et pas n’importe laquelle : Pfizer ou moderna uniquement, ben tiens.
    Quand à l’obligation du vaccin, on y est pas encore.
    Et être ennuyé pour prendre l’avion n’est rien comparé au fait de m’interroger sur ce qui se passe et se passera dans mes organes lors d’injections répétées d’un vecteur génétique qui donne l’ordre à mes cellules en les pénétrant de fabriquer des morceaux de virus.
    Mais si vous avez 5 min d’objectivité, profitez donc pour rechercher sur le net la déclaration d’un des inventeurs du vaccin ARNm, Robert Malone, sur la vaccination des enfants il y a quelques jours. Il préconise 5 ans de recul pour s’assurer de l’innocuité du vaccin sur les enfants, ce qui vous en conviendrez est totalement farfelu et digne du label antivax débile. Malheureusement, les médias classiques ne la relayent pas malgré les solides bagages scientifiques du monsieur, il vous faudra peut être consulter les sites antivax. Courage.

  • Bello973
    20 décembre 2021

    C’est fait, j’ai lu l’article Cheknews de Libération à son sujet… Rien de déterminant, il est effectivement l’un des précurseurs, mais depuis d’autres chercheurs maitrisent autant et voire mieux le sujet que lui…

    La même chose là (en accès libre)
    https://www.lci.fr/sante/vaccin-contre-le-covid-l-inventeur-de-l-arn-messager-a-t-il-vraiment-reconnu-la-dangerosite-de-cette-technologie-2189832.html

    Et par ailleurs,

    « Chez les 5 à 11 ans, plus de 1,9 million de cas de Covid-19 ont été enregistrés aux États-Unis, plus de 8 300 hospitalisations, plus de 2 300 cas de MIS-C (syndrome inflammatoire multisystémique pédiatrique), et une centaine de décès. »

    https://www.france24.com/fr/amériques/20211103-covid-19-aux-états-unis-la-campagne-de-vaccination-des-enfants-de-5-à-11-ans-lancée

    Il y a donc aussi quelques parents qui apparement s’inquiètent de l’effet néfaste qu’aurait un covid sur leurs gosses non vaccinés, fut-il plutôt rare… Au final, une balance bénéfice risque qui ne semble donc pas pencher en faveur d’une parole messianique individuelle, aujourd’hui non démontrée…et non validée par d’autres experts. Le principe de précaution absolu, non étayé et établi sur la foi d’un name dropping discutable, pour justifier l’immobilisme et sa propre part de risque, n’étant franchement pas la philosophie des sociétés modernes… Le courage en effet.

  • Morvandiau
    21 décembre 2021

    @Bello973
    Je ne parlais pas de la déclaration de Malone en juillet, mais de celle de décembre…
    Quoiqu’il en soit, vous êtes étanche au débat scientifique puisque votre point de vue sur la vaccination a depuis un moment glissé sur une trame idéologique où les libertés individuelles sont devenues conspuables. Aveuglement idéologique en l’occurrence. Il suffit d’entourer une campagne de vaccination bancale d’oripeaux humanistes « protégeons les plus faibles » (ça c’est de la bonne) qui ne manquent pas de stimuler ceux qui en somme passent leur existence à démontrer que leurs valeurs morales sont supérieures aux autres. L’effet « Touche pas à mon pote » bien connu, dont les politiques savent se servir en temps et en heure (revirement de Taubira sur la vaccination par exemple).
    Ainsi, l’incertitude du vaccin, ses rappels imprévus, son efficacité très limitée, ne peuvent vous préoccuper tant qu’ils vous permettent d’être dans l’illusion collective de ceux qui « protègent les autres avant soi même ». Nasse morale.
    En prenant deux doses, vous êtes désormais engagé moralement à prendre toutes les autres à venir, le doigt dans l’engrenage et votre libre arbitre annihilé, sous peine de basculer dans l’antivax si repoussant, limite facho (n’est ce pas ?). Le retour en arrière est impossible, reste la fuite en avant. Vous irez alors sans doute jusqu’à être de ces parents fiers d’emmener leurs enfants rentrer dans la spirales des doses, en clamant sauver ainsi les les enfants risquant le decès par covid, sans préciser toute fois qu’ils sont moins de 0,0001% (vous étayez déjà la vaccination aux enfants).
    Le courage n’est donc pas du tout de se faire vacciner consciemment avec un vaccin expérimental dont l’efficacité se compte en semaines, en échange d’un accès libre au resto et au cinéma, en portant la médaille en plastique doré de l’humaniste sauveur des plus faibles comme le disent les spots télé.
    Ça c’est de la tartufferie, pas à pas.

  • Bello973
    21 décembre 2021

    Ah, si c’était sa « déclaration » de décembre qui étaye votre démonstration… Cela change tout en effet. Pas hermétique au débat scientifique, du moment qu’il a lieu entre scientifiques compétents. Dont ceux qui dirigent nos instances de contrôle de santé publique. Désolé de ne pas vous accorder la même crédibilité. Dés lors, désolé aussi de ne pas prendre au sérieux votre sentiment d’être en capacité de mener un débat scientifique. Vous reprochez finalement aux moutons non sachants, de se fier « aveuglément » à leurs institutions scientifiques officielles. En les contredisant malgré vos connaissances scientifiques trés limités, vous feriez donc preuve d’esprit critique…de libre arbitre, de clairvoyance. Le courage c’est pourtant aussi de faire confiance à ces instances, malgré le risque qu’elles se trompent, en dépit des cris d’orfraies alarmistes de quelques réfractaires qui la jouent perso…

  • Morvandiau
    21 décembre 2021

    Arfff, vous jouez perso tout autant que moi.
    Ne me faites pas croire que vous ignoriez que le vaccin a pour seule efficacité de prévenir seulement les formes graves et les décès pour les personnes à risques. Quand on vous demande de maintenir le masque, la distanciation, les tests, etc…malgré la vaccination, je suis sûr et certain que vous comprenez très bien que le vaccin ne casse pas la chaine de transmission (ce que l’on constate très bien d’ailleurs).
    Vous vous êtes vacciné pour votre personne comme tous les 95% des vaccinés qui n’avaient pas besoin de le faire, mais avec le matraque médiatique apocalyptique, les spots publicitaires à fond dans le pathos, le doute et la peur qu’un rhume vous fasse passer de vie à trépas a fait son chemin et voilà.
    Vous vous abritez derrière la protection des plus faibles (vaccinés depuis le début en priorité) qui n’est qu’un alibi, mais vous jouez entièrement perso au fond.
    Au fait, Pfizer annonce une mise à jour de son vaccin en mars (4ème dose nous voilà), vous savez déjà que vous si ne la prendrez pas, ça sera fini pour les restos.
    Et les scientifiques s’attendent déjà d’ici là à l’apparition de nouveaux variants à fort potentiel d’échappement immunitaire vis à vis des vaccins.

  • Bello973
    21 décembre 2021

    Même si ils ont révisé leur copie à la baisse au fil des variants. Pasteur, le CNRS, l’OMS, estiment toujours aujourd’hui, même si c’est compliqué à évaluer, que la vaccination est d’emblée un frein à la transmission (40% à 50%) à cause d’une charge virale diminuant plus vite chez les vaccinés… Une tartuflerie selon vous?

    Par ailleurs, en amont de la question de la transmission, l’intérrêt du vaccin c’est d’abord d’être un frein à l’infection, et donc de limiter le risque d’être infecté, c-à-d le risque de porter et de retransmettre le virus. En clair, moins d’infectés = moins de porteurs = moins de transmetteurs = moins de circulation et propagation virale. Les chercheurs épidémiologistes de Pasteur ou du CNRS le savent, les chercheurs du café du commerce comme vous n’en tiennent absolument pas compte.

    Quel intérrêt collectif à maintenir une circulation virale la plus basse possible? Celui de maitriser l’épidémie…Et donc de vivre normalement.

  • Morvandiau
    22 décembre 2021

    Ah ben vous avez raté des épisodes. L’intérêt du vaccin ARNm est d’empêcher la saturation des hôpitaux en limitant tant bien que mal les formes sévères et les décès. Par contre, pour empêcher l’infection c’est une bille. On nous a vendu l’immunité collective à 70% de vaccinés et là, à 89% on ne contrôle rien. On vous a vendu le frein à l’infection avec le pass sanitaire, qui vous autorise d’enlever le masque au resto, mais on vous demande de garder les mêmes restrictions que les non vaccinés. Quasiment tout le monde est tombé dans le panneau. Mais les autorités elles, elles savaient depuis le début que le vaccin n’empêchaient ni infection, ni transmission.
    L’Angleterre commence à piger le truc : pas de restrictions des libertés individuelles, pas de pass sanitaire, pas de vaccination obligatoire même pour les soignants. Résultat : les personnes à risques se sont jetées sur les vaccins, les autres eux n’ont pas paniqué et l’immunité collective naturelle (plus durable et adaptative que celle procurée par le vaccin) fera sortir le pays plus rapidement que les autres de l’épidémie.
    Faites bien gaffe aux chiffres régulièrement annoncés, on est limite dans l’arnaque, comme par exemple l’annonce récente de Pfizer qui dit que son vaccin est efficace à 70% après 3 doses uniquement. Mais pas d’annonce précise sur la durée de protection sauf un « pendant la période suivant la dernière injection ». On ne se mouille plus, mais on reste commercial…
    Bientôt il va falloir faire un calcul : 4 doses pour chaque français en 1 an, ça va nous couter combien au final ?

  • Bello973
    22 décembre 2021

    Votre vision de la vaccination est binaire, c’est tout ou rien…C’est miracle ou arnaque… Vous ne raisonnez ni en scientifique ni en épidémiologiste et c’est normal…

    https://www.liberation.fr/international/europe/finalement-il-ny-aura-pas-de-passeport-vaccinal-en-angleterre-20210912_YUQJP533AJAVXCRCGA6ZDNNDF4/?redirected=1

    « Il ne faudra pas montrer patte blanche pour entrer dans les boîtes de Manchester ou de Brighton. Le projet de passeport vaccinal anglais a été remisé au placard, ce dimanche, par les autorités. La raison d’un tel changement de programme : le succès de la campagne de vaccination contre le Covid-19. Près de 81% de la population de plus de 16 ans a reçu deux doses. »

    « Ce revirement intervient alors que l’exécutif avait pourtant plusieurs fois répété, cette semaine, son intention d’introduire fin septembre un certificat de vaccination pour entrer dans les stades ou les boîtes de nuit. Le projet du gouvernement s’est très vite attiré de vives critiques, provoquant l’ire du secteur de la nuit et de députés de la majorité conservatrice comme de l’opposition. Le ministre de la Santé a estimé qu’une telle mesure n’était finalement pas nécessaire, malgré un nombre de cas quotidiens positifs autour de 40 000 ces derniers jours, compte tenu d’un taux élevé de vaccination au Royaume-Uni. »

    Les anglais ont renoncé au vaccin onligatoire provisoirement, parce que 80% des jeunes se sont vaccinés… La population en général y est vaccinée à 75%… C’est l’adhésion massif au vaccin de toute la population et non uniquement des personnes à risque, comme vous tantez de le faire croire, qui les a fait renoncer in-extrémis… Et à mon avis ce n’est que partie remise.

  • Bello973
    22 décembre 2021

    obligatoire…massive…tentez… Désolé pour les fautes. Réponse au saut du lit, entre deux tartines, avec la pression de ma mie qui s’énerve, « Ahhww, mais tu vas arrêter avec ta tablette, à discuter tout le tant avec les complotistes! ». Et après ça, vous me repprochez de ne pas débattre…Tssst.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Présidentielle : la campagne en forme de revanche de Christiane Taubira

Formée de soutiens hétéroclites, vingt ans après sa première tentative à une élection présidentielle, la campagne de Christiane Taubira a débuté sous des auspices chaotiques.  C'est une ...

Jean-Michel Blanquer, ministre et ancien recteur de Guyane, a annoncé le nouveau protocole dans les écoles depuis Ibiza

Les vacances de fin d’année du ministre, mis en cause pour sa gestion tardive de la crise sanitaire, suscitent depuis plusieurs jours des tensions au sein du gouvernement. Son entretien polémique ...

« Une pelleteuse dans la réserve de Kaw », du jamais vu signé Stéphane Yarde

« Destruction d'un site archéologique », abattage d'arbres et destruction de savane inondée dans la réserve naturelle nationale de Kaw-Roura. Stéphane Yarde et sa compagne Vanessa Halhoul, ...

Le projet retoqué de Misiedjan, Yarde et Francillonne

L'ouverture d'un centre de formation et de perfectionnement de gardes du corps, policiers et vigiles au maniement des armes à feu est à l'étude à Concorde et soutenu par le maire de Matoury Serge ...

« Un homme pareil aux autres » : de Maran à Mgour Sarr, d’un Goncourt à l’autre

En rééditant Un homme pareil aux autres, un ouvrage méconnu de l'écrivain d'origine guyanaise René Maran, prix Goncourt en 1921 pour son livre Batouala, les éditions du Typhon permettent ...

Christiane Taubira, candidate à la présidentielle

Christiane Taubira l’ancienne ministre de la Justice, originaire de Cayenne, a officialisé sa candidature à l'élection présidentielle d'avril prochain lors d'un meeting à Lyon ce samedi 15 ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2022 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube