vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Elisabeth Borne cumule les ministères

Elisabeth Borne cumule les ministères

La ministre des Transports récupère le portefeuille de l’Ecologie après la démission hier de François de Rugy.

Ministre des Transports depuis mai 2017, Elisabeth Borne, 58 ans, devient également ministre de la Transition écologique et solidaire du gouvernement d’Edouard Philippe en remplacement de François de Rugy qui a démissionné ce mardi à la suite des révélations de Mediapart dont il est l’objet depuis une semaine (Guyaweb du 16/07/2019).

La nomination d’Elisabeth Borne constitue une surprise et suscite des critiques notamment de la part des écologistes qui relèvent que contrairement à ses prédécesseurs elle n’aura pas le rang de ministre d’Etat ce qui illustre selon eux la faible importance des enjeux écologiques dans la politique menée par le gouvernement.

Beaucoup soulignent également que le parcours de cette polytechnicienne et ingénieure des Ponts-et-Chaussées, qui a été notamment directrice de la stratégie de la SNCF et PDG de la RATP, n’a que peu à voir avec les questions environnementales même si de 2014 à 2015 elle a dirigé le cabinet de Ségolène Royal alors ministre de l’Ecologie.

Le cumul du portefeuille de la Transition écologique avec celui des Transports ainsi que le profil technocratique et le faible poids politique d’Elisabeth Borne nourrissent également des interrogations sur sa capacité à faire avancer les dossiers environnementaux.

Une partie de la gauche lui reproche par ailleurs la réforme de la SNCF menée à bien en 2018 en dépit d’une forte opposition des syndicats, Elisabeth Borne ayant ensuite fait voter au printemps 2019 une première version de la Loi d’orientation des mobilités qui comprend des dispositions de « verdissement » des transports.

Plusieurs dossiers chauds attendent Elisabeth Borne au ministère de la Transition écologique, en particulier le projet de loi « énergie-climat » actuellement discuté au Parlement et le projet de loi « pour une économie circulaire » en préparation. 

Sans oublier la réforme du Code minier et le très controversé projet de la Montagne d’Or en Guyane, retoqué « en l’état » par le gouvernement à la fin du mois de mai et à propos duquel François de Rugy, loin d’apporter les clarifications attendues, s’est ensuite plutôt efforcé de noyer le homard.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

1 commentaire

  • amertume

    La situation ne présage rien de bon ,elle est machiavélique.
    « La fin justifiera les moyens, »
    La Guyane a été mise sous cloche depuis toujours et R….facilitera bien toute chasse gardée.
    Hélas !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

José Mariema dépose une liste d’ouverture sans le Rassemblement national

La rumeur s'était répandue sur les réseaux sociaux, après l'émission de Guyane la 1ère, Place publique, le Rassemblement national partagerait une liste avec José Mariema. Finalement, il s'agit ...

Mal-logement, habitat informel : quelle est la politique de la CACL ?

Quelle est la politique de la communauté d'agglomération du centre littoral, territoire de grandes inégalités, face à la pression immobilière, au manque de logements et à la pression ...

« Sept idées reçues sur les langues d’outre-mer »

Le journaliste de L’Express Michel Feltin-Palas estime que ces "cousines" des langues minoritaires de l’Hexagone sont encore plus mal connues. « Outre-mer, on parle partout le créole », « ...

A Camopi, des problèmes avec la liste électorale

Laurent Yawalou qui mène la liste s'opposant au maire sortant Joseph Chanel souligne les difficultés rencontrées avec la liste électorale à Camopi. Une commune guyanaise de plus dans laquelle des...

A Apatou, climat tendu à trois semaines des élections

L’un des trois candidats officiellement déclarés à Apatou a été - temporairement - radié des listes électorales. Cette affaire alimente les critiques sur l’opacité qui entoure la gestion ...

Episode de pollution atmosphérique

Le seuil d'information et de recommandation (SIR) est dépassé ce dimanche indique Atmo Guyane. "Aujourd’hui 23/02/2020, les concentrations mesurées sont élevées (à 11 :00 : 58,9µg/m3 pour ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube