vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Thierry Queffelec, administration et loyaux services

Thierry Queffelec, administration et loyaux services

Coup de théâtre de Gaston Flosse à Tahiti en 2004, génocide au Rwanda en 1994, de la Chiraquie à Sarkozy… Le préfet Thierry Queffelec qui a gravi les échelons de la hiérarchie française est attendu prochainement en Guyane. Thierry Queffelec a été titularisé préfet il y a sept mois si l’on s’en réfère au Journal officiel. L’homme de 58 ans qui remplacera Marc Del Grande, levé mercredi de ses fonctions de préfet – sans explications officielles – est préfet à Wallis-et-Futuna, dans le Pacifique depuis décembre 2018. Le parcours de ce militaire, saint-cyrien, promu sous Jacques Chirac, récompensé sous Hortefeux…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

14 commentaires

  • le Jaguar

    Il est beaucoup moins novice dans le corps préfectoral que ce que certains déploraient avant même de se renseigner.

  • bilo

    C’est clair!! Ca sent la reprise en main avec un homme, un vrai!!! La COVID n’a qu’a bien se tenir:)

  • benoit

    Il n a jamais ete prefet. C est un fait.
    Etre depuis plusieurs annees dans le corps prefectoral n est pas forcement un signe de qualite.
    Les fonctionnaires qui travaillent et font carriere dans les ministeres n ont pas vocations a tous devenir ministres.
    Et je doute fort que le fait d avoir ete a l armee permettrait une meilleure approche pour combattre le COVID.

  • benoit

    NB : Pour wallis er futuna il etait « Administrateur supérieur » c est different de prefet, meme si par usage on appel ca la bas « prefet ».

  • EL MATADOR

    Le préfet actuel faisait le boulot en surfant sur la vague du covid, plongeant dans les squats, tout le temps sur le terrain.
    Le futur préfet, malgré toutes ses qualités, ne fera probablement pas mieux que l’ancien.
    Mais c’est surtout l’absence d’information sur les causes du départ du préfet actuel qui sème le doute et discrédite l’institution, laissant la place à des questions sans réponses, dont certains profitent pour exister sur l’échiquier politique.

  • GZ

    « dont certains profitent pour exister sur l’échiquier politique. »

    Développez svp., car ça a l’air de propagande.

  • le Jaguar

    Marc Del Grande était également un ancien officier issu de St Cyr et il a exercé pendant 14 ans dans la haute fonction publique ( sous préfet, dircab de ministères, secrétaire général de préfecture entre autre) avant de devenir Préfet de Guyane donc ils ont un cursus relativement similaire. Il a subi la foudre des critiques pendant une bonne partie de son séjour y compris sur la gestion du covid et maintenant certains sont presque en train de pleurer son départ. Je pense donc qu’on peut au minimum laisser le bénéfice du doute à son successeur qui est ni plus ni moins novice en la matière. La gestion du covid n’est pas non plus le seul défit à relever ici comme tout le monde le sait.

  • stefdecayenne

    Petite précision : Le Ra

  • stefdecayenne

    Petite précision : Le Raincy est sous-préfecture de la Seine-Saint Denis, la préfecture est Bobigny.

  • GZ

    « grande agitation politique  » de 2004 en Polynésie…
    Vous faites dans la délicatesse, Marion.

    D’autres l’appellent « une grossière manipulation orchestrée depuis Lutèce » -pour écarter l’indépendantiste Temaru.
    De là à supposer que le besoin de chercher un remplaçant à l’autre bout de la Terre (bilan carbone ?:-) soit lié à cette expérience spécifique…

  • benoit

    GZ laissez vous entendre qu un fonctionnaire ayant l experience du cas Temaru aurait ete nomme prefet en guyane (dans l urgence) afin de tenir fort les brides pour les prochaines (et proches) elections de la CTG….
    Les RG auraient ils fait un rapport alarmant sur le 74 et sur la bonne entente du prefet sortant avec certains pretendant au titre ??
    Possible, fort possible…🤔🤔😷

  • GZ

    Eh ben, mon petit doigt dit qu’il s’agit des propos d’EMacron sur le chgt de statut ya trois ans à cela, une ouverture voire une proposition qui n’a pas fait écarquiller mes seuls yeux mais aussi qq parisiens.
    Souvenez-vous, il invita RAlexandre à pondre un projet de statut…. ce qui a transformé notre opportuniste en champion verbal d’un « nouveau statut » en moins d’un rien, affirmant dans la foulée qu’il a tjs été pour ce chgt… Ye, ye…Il m’a même piqué le terme sui generis, car il lit Guyaweb sans me rendre fier pour autant.
    Depuis… rien. Ce qui est tout à fait normal, vu qu’il n’a ni la compétence ni l’intérêt pour une évolution quelconque.

    Alors, ya 2 possibilités opposées.

    1. les tenants du pouvoir veulent faire marche arrière devant la persistance de l’idée d’un desserrement des liens avec la Métropole. Pitet qu’ils ne s’attendaient pas à ce que l’idée persiste, rassurés par la tranquille médiocrité de 2010. Mais le comité issu de 2017 est encore là et réclame des avancées, puis Mancée se lance… les élections arrivent, l’immobilisme sera son sujet et les indicateurs continuent à se dégrader..
    Il serait très logique qu’un tel profil y soit nommé.

    L’autre motivation serait le contraire, plus éclairée et tout aussi machiavélique : la France va très mal, le système vacille sérieusement sans le moindre espoir du redressement de la barre, la descente finale du niveau de vie est entamée etc. Alors qu’ils se sont rendus compte avant même du Covid que la Guyane commence à coûter un pognon de dingue, rien qu’avec les investissements réclamés qui n’apporteront jamais rie, à part des coûts supplémentaires en boule de neige. .(c’est ce qui pouvait être à l’origine de l’ouverture extraordinaire d’EMacron) Plus l’impuissance insupportable devant l’envahissement du territoire…

    Alors le but serait de préparer un détachement face ô zélus sidérés.
    Cette deuxième version est plus sensée, déjà parce qu’inéluctable, mais aussi moins probable, étant à l’opposé du jacobin qui adore forcer coûte que coûte tout qui ne marche pas. C’est pas lui qui paye…(c’est « l’Etat » :-)

    Oui, MDGrande s’est trompé sur les attentes d’un pouvoir en difficulté… L’époque est aux Lallements qui sont dans LEUR camp – et aux LBD.

  • moibeni

    Reste à espérer que le Nouveau aura lu Guyaweb ou que les RG enfin maintenant le SDIG lui auront fait un digest !
    Il a sa feuille de route ;))

  • le Jaguar
    01 décembre 2020

    Le SDIG a laissé place au SDRT depuis 2014

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Covid-19 : les 4 lits de réanimation de Saint-Laurent du Maroni tous occupés, des opérations déprogrammées, près de 50 personnes hospitalisées en Guyane

Comme il fallait s'y attendre au regard de l'évolution des chiffres du Covid-19 ces dernières semaines, la situation en terme de santé publique -rapportée aux moyens- devient très sérieuse voire...

Confinement le week-end : bras de fer avec le gouvernement

Un couvre-feu qui a toutes les caractéristiques d'un confinement le week-end sera-t-il en vigueur dès dimanche en Guyane ? Malgré l'opposition d'une partie de la population et de certains élus, la...

Me Rudy Constant : « On ne s’approche pas d’un chien policier qui protège son maître. A fortiori (…) lorsque l’on vous a prévenu »

Me Rudy Constant, l'avocat des deux policiers concernés par l'affaire Albert Tarcy et l'enquête confiée à l'IGPN (Inspection générale de la police nationale), a accordé une longue interview (1)...

Six hommes morts du Covid-19 en 15 jours depuis le début de l’année en Guyane, 80 personnes décédées au moins depuis le début de la pandémie

Six personnes atteintes par le Covid-19, sont décédées entre le 2 et le 17 janvier en Guyane. Il s'agit de six hommes. Quatre de ces décès ont eu lieu à l'hôpital de Cayenne, un seul, le ...

(En direct) : Covid-19 en Guyane

Covid info, couvre-feu, tests, vaccins, mesures de freinage, Guyaweb remet en ligne son liveblog sur la situation sanitaire du Coronavirus. Ce liveblog en accès-libre est actualisé au fil de l'eau. ...

Code minier : le gouvernement confirme sa volonté de procéder par ordonnances

L'inclusion de la réforme du Code minier dans le projet de loi Climat se confirme. Le texte du projet de loi intitulée "portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube