vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Qui, dans quelle commission ?

Qui, dans quelle commission ?

Les désignations ce lundi matin des conseillers territoriaux dans les commissions ont été accompagnées de sacrées surprises. Mieux valait être accroché à son siège. C’est ainsi le cas pour le minier Gauthier Horth qui entre au conseil d’administration du Parc amazonien et au Parc naturel régional. M. Roumillac siégera pour l’économie sociale et solidaire. Le quartet régional : Chong Sit-Sirder-Ho Tin Noé-Patient est placé sur les thématiques qu’affectionne Rodolphe Alexandre : la fiscalité, les affaires institutionnelles et les appels d’offres. Ainsi qu’au comité consultatif des Nouragues, réserve naturelle la plus prestigieuse de Guyane. Les 14 commissions thématiques, les trois commissions légales et leur composition ont…

Cet article est composé de plusieurs parties, lire la suite:

1 2 3

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

25 commentaires

  • ++ Jocelyn Ho-Tin-Noé prend les manettes du Conseil d’architecture d’urbanisme et de l’environnement. ++

    En voilà une nouvelle qui va ravir les amateurs du style blockhaus moisi ! Melkior-Garré est le chef-d’oeuvre de cet architecte dénué de goût (et de professionnalisme visiblement, vu les problèmes que connait le bâtiment depuis des lustres). C’est sans parler de son rôle politique, ne serait-ce qu’en tant qu’ancien président de l’EPAG (organe urbanistique bien connu pour sa splendide gestion de la ZAC de Soula et sa capacité à libérer du foncier). Et que dire du 1er VP imbu de sa personne qu’il a été pendant 5 ans aux côtés de Rodolphe ?

    Bref. S’il avait été élu sénateur, il aurait fait moins de mal à la Guyane celui-là…

    • Fred

      Ho-tin-noé, c’est aussi la vieille affaire berkam. Un chantier de logements arrêté 8 ans suite à la faillite des promoteurs qui avant de laisser la clef sous la porte, ont quand même rempli leurs poches en lançant des appels de fonds. Ces appels de fonds ont été versés par les acheteurs les plus naïfs car certifiés et constatés par ce monsieur alors maitre d’œuvre.
      Résultat, certains acheteurs ont payés 80% d’un F3 fantôme.

      • Entre autres casseroles majeures, inconnues du public…
        Comme j’ai insisté là-dessus il y a peu, ce n’est pas parce qu’un L. Bertrand est condamné qu’il soit le pire dans cette Guyane à la dérive. Dans cette équipe CTG il y a une bonne dizaine de couleuvres qui ont déjà causé plus de dégâts que Léon n’aura jamais réussi.
        C’est dans le ciel que tu auras la justice. Sur terre tu te contenteras du droit…

  • Triste à pleurer…..

  • Vous avez voté pour ces guignols……… Assumez maintenant !

  • Le rédacteur de l’article sous-titre sur la photo qu’Alain Tieng-Liong siège que dans une seule commission . Corrigez parce qu’il figure aussi dans la commission d’appel d’offres

  • Mme Catherine LEO: Profession infirmière, infirmière spécialisée du bloc opératoire, diplôme universitaire en hygiène hospitalière, diplôme de cadre de santé et est actuellement cadre supérieur de santé au CHOG, chef de projet. Elle n’est pas médecin comme c’est précisé.

  • C’est assez violent même quand on gagne de voir que certains sont relégués à des positions subalternes ou des délégations qui ne permettent pas de tirer leur épingle du jeu surtout au vu de leur stature. Exemple: un jeune maire, qui perd soudain près 400 voix/électeurs au 1er tour de la CTG en comparaison des élections municipales de 2014, puis 800 au 2nd tour (le double!) toujours au regard de la même élection. Quelques interrogations se posent (faites attention aux taux trompeurs en lien avec les valeurs absolues). Mais là, se voir déporter pour ce même maire à une délégation pas très glamour, ne permettant pas de rayonner sur la scène politique locale, il faut se demander si Alexandre et lui sont du même bord, peut-être que son rond point « gai » ne lui porte pas du tout chance! Il se retrouve aussi sans portefeuille de Conseil d’Administration!

    On constate qu’Alexandre a souhaité récompenser certains bien placés dans de gros lobby exemple: Gauthier Horth, de l’opposition récolte une place en or au parc amazonien, vu son amour incommensurable pour notre belle faune et flore, c’est juste la cerise sur le gâteau. Voir aussi les ex ennemis déchus des sénatoriales truster les places des commissions tel Ho-Tin-Noé est tout aussi truculent! Par quel « moyen » a t-il pu regagner sa place en haute sainteté? Si quelqu’un a des tuyaux, exposez-les nous!

    Quid de quelques élus de l’opposition bien présents tout de même, bien plus que leur chef de file à Kourou (mairie et CCDS): Mme Robison, M.Briolin, respectivement 3 com et 2com +1 siège de CA! Pourquoi favoriser plus l’opposition qu’un de ses propres VP alors que légalement, pour les CA sauf erreur, aucune obligation pour un Président de collectivité de « servir » l’opposition (?). Fait notable, Mme Béchet de l’opposition est dans 4 commissions+, siège CA, s’il y a obligation de systématiquement nommer un membre de l’opposition aux commissions, Alexandre pouvait très bien alterner les places entre les élus de l’opposition au sein des ces commissions! Y a t-il déjà des rapprochements entre quelques élus de l’opposition et la majorité? Pov boug Tien Liong et ses deux malheureuses places aux affaires juridiques et appels d’offres! La soit disant volonté de travailler de concert sans rancœurs est vite oubliée.

    Pour résumer, les élus voire VP de confiance d’Alexandre sont mis en avant,cf leur présence à 3 voire 4 ou 5 commissions: Chong-Sit, Sirder, Burlot, Patient, Ho-Tin-Noé, Marie, Régis…C’est eux la garde rapprochée, les autres, « circulez, y a rien à se mettre sous la dent, vous n’avez que vos yeux pour pleurer »!

    Franchement, la politique c’est un soap opera live, des twist improbables dignes du final de « 6ème sens », certains ont effectivement cruellement manquer de ce 6ème sens pour pressentir qu’ils se feraient bien doubler! Et c’est pas fini, show must go on until 6 years!

    • MB

      Bonjour,
      Le nom des élus de l’opposition qui siègent dans les commissions est officiellement proposé par l’opposition et non par le chef de l’exécutif.

      • N’y a t-il pas eu comme l’a indiqué vos confrères de Guyane 1ère, une réunion préalable de tous les élus? Les propositions ont y alors été faites par Tien-Liong, Alexandre est libre de les suivre ou pas. La seule obligation du chef de l’exécutif est de positionner un quota d’élus (ici 2) de l’opposition dans ces commissions. Tien-Liong propose, Alexandre dispose comme il l’entend, il pouvait nommer d’autres élus de l’opposition, ils sont 17, pas une poignée, les mêmes noms reviennent sans cesse. Cela traduit la volonté de donner du poids à certains élus de l’opposition.
        Vous écrivez en outre « La CTG sera représentée en force par Sinnamary à la Simko. Le CCIG Alex Madeleine, entrepreneur de Sinnamary siègera aux côtés de Rodolphe Alexandre au CA, à la commission appel d’offres et à la commission d’attribution de logements. La conseillère municipale Emilie Ventura sera sa titulaire. »
        Pourquoi favoriser aussi les élus de Sinnamary à la SIMKO, est-ce en lien avec l’échiquier politique de la CCDS? Pourquoi Le Prince descend lui même de son trône pour siéger à la SIMKO dont le Président est déjà Ringuet. Il ne lui fait pas confiance pour défendre les dossiers de la CTG au sein du bailleur social?

  • Comme disait Coluche:Un pour tous,tous pourris.

  • Johann

    Un minier pour le parc amazonien… chercher l’erreur.
    J’espère que l’état va avoir un regard sur les prochaines et probables magouilles border line mafieuses qui risquent de nous pourrir notre Guyane au profit cupides de certains élus et copains d’élus.

    Comme écrit plus haut, vous avez votez pour cette équipe, assumez !

    • A mon humble avis, je pense que c’est une bonne chose qu’un détracteur du PAG siège en son sein, cela ne pourra qu’alimenter le débat, quant à la Charte par exemple, dont la mise en oeuvre continue à tarder, ou encore par rapport à la lutte contre l’orpaillage illégal, que connaît bien (pour l’avoir pratiqué(e) ?) G. Horth.

      Ne laisser que des décisionnaires écolo, ou des personnalités incompétentes dans le domaine de l’exploitation des ressources et de la protection de l’environnement (les deux n’étant pas incompatibles de mon point de vue), ne permet pas de faire consensus. C’est pourtant ce que réclament beaucoup de monde en Guyane (bon ok, les miniers en premier).

      Mais faut-il rappeler que la création du PAG est directement liée à la création du Parc national des montagnes du Tumucumaque en 2002 côté brésilien (annoncé dans les années 90)… La France a voulu prouver au monde (après la conférence de Johannesburg me semble-t-il) qu’elle possédait une partie du « poumon de la planète », et qu’elle réussirait à la valoriser en même temps, et si possible « mieux » que son voisin brésilien (et ce pour pouvoir continuer à valoriser sa production de C02 sur le vieux continent sans trop se faire taper sur les doigts)…

      Alors si au moins G. Horth peut mettre le doigt là où ça fait mal à la France (la grande donneuse de leçons environnementales alors qu’elle possède plus de 50 centrales nucléaires…), ce sera ça de gagné pour la Guyane, aux dépends des garimpeiros et de quelques farfelus persuadés (heureusement pas la majorité des écologistes) que c’est par la protection stricte du milieu naturel guyanais, que l’on sauvera la planète. J’ai dans l’idée qu’à part au niveau de la protection des populations autochtones, le PAG ne sert pas à grand chose.

      Mais peut-être que je me trompe bien sûr… :)

      • (après vérification, il s’agit du Sommet de la Terre de Rio en 1992, et non de Johannesburg qui avait eu lieu en 2002…)

      • Celeri

        Très bonne analyse pour le coup GH saura y faire au PAG qui au passage demeure une structure dont la gestion a été à l’encontre des intérêts de la Guyane. Je ne suis pas raciste mais voici une structure gouvernée à des postes clefs par des gens qui ne connaissent rien de notre région et l’échec de la charte en est la preuve. Donc pour le coup je dirais bien joué!

        • Fort heureusement nous avons des personnes qualifiées qui viennent d’autres régions pour tenir certains postes, certains de nos élus préférant s’entourer de nuls pour mieux gouverner. Ne t’inquiète pas pour ces gens qui ne sont pas de la région, ils ont vite appris à la connaitre, pas toujours pour le meilleur. L’expression « je ne suis pas raciste MAIS » est trés souvent l’expression des racistes. Peut-être l’es tu sans le savoir ?

        • « L’échec de la charte en est la preuve ». Etayez s’il vous plait… Car c’est un peu court non ? Mais tellement facile !
          Par contre on peut parler de l’échec et du désaveu de G. Horth et de ses compères à vouloir enterrer la charte. La preuve, elle a été votée par tous les conseils municipaux : ça c’est un fait. Des conventions d’application sont déjà signées, ça aussi c’est un fait. Pour l’échec, si échec il y a, on en parlera dans 10 ans, à l’heure bilan. Ce sera intellectuellement plus honnête Patoune.

        • Celeri

          Désolé que cela vous trouble mais au moins je dis tout haut ce que beaucoup pensent du parc Amazonien: une structure inutile qui a une politique de recrutement pas très en phase avec les enjeux du territoire, un turnover un peu élevé la preuve! Alors à part diviser nos peuples, nous empêcher de circuler librement sur notre territoire, qu’a fait le PAG pour la guyane? Anyin!!!! Par conséquent j’ai le droit de dire ce qui est vérité et je ne suis ps là pour la préférence locale, en Guyane quand nous en avons trop c’st un échec mais au PAG c’est surtout un rejet des locaux (surtout chez les cadre) et des embauches en réseaux , tout comme l’ADEG. Je vous invite à me démontrer qu’avant même de publier les offres, on a pas déjà averti les petits copains? du coup la publication est juste là pour le caractère obligatoire. Ou encore, nous sommes en voiture de fonction du PAG mais nos pieds sont sur le tableau de bord: euh sympa non? Alors oui cette structure n’apporte rien à la Guyane et mo doubout dèyè sa mo ka di!!!!

          • 23 janvier 2016

            Désolé de te dire que tu dis n’importe quoi Patoune… Un exemple très simple. Quand tu dis « Alors à part diviser nos peuples, nous empêcher de circuler librement sur notre territoire, qu’a fait le PAG pour la guyane? »
            Qui empêche de circuler librement ? Regardons ce qui se passe chez nos voisins. Au Pérou, la présence et l’activité humaine sont interdits dans certains parcs nationaux. Plus près de chez nous au Brésil, dans les parcs nationaux, l’enjeu est la préservation intégrale, pas d’activités humaines. Ainsi dans le Parc des Montagnes du Tumucumaque frontalier du Parc amazonien de Guyane, on a déplacé carrément des populations autochtones pour les mettre dans des réserves indigènes. Des wayãpi ont été déplacés à des centaines kilomètres de leurs terres ancestrales. Et je te jure que si l’envie te prends d’y aller, là tu verras ce qu’est exactement l’interdiction de circuler librement sur un territoire même si tu es brésilien. D’autre part, tu parles sûrement de la ZAR (Zone d’accès réglementé) quin n’est d’ailleurs pas une interdiction stricto sensu mais une demande d’autorisation au Préfet. Cette demande d’autorisation avait été mise en place en 1970 donc bien avant la création du Parc amazonien (2007) et avait pour but de protéger les populations amérindiennes des intrusions sur leur territoire. Une protection sanitaire, tardive, certes mais efficace, tu n’es pas sans savoir toi qui connaît l’histoire de notre pays que le choc microbien a été le principal facteur de la disparition des autochtones de ce pays. Et tu as vu que depuis quelques années, le solde démographique chez les populations amérindiennes est de nouveau positif. La ZAR y est pour quelque chose et l’apparition des centres de santé aussi. Aujourd’hui même si les amérindiens sont mieux protégés contre des maladies comme la grippe (qui a décimé des millions d’autochtones en Amérique) d’autres problèmes sont apparus. Et il s’agissait de protéger leur mode de vie. Alors c’est vrai que la persistance de la ZAR est dérisoire de nos jours mais la question a été soulevée par le Parc amazonien alors qu’il n’en était pas à l’origine de sa création. Et les réponses sont diverses, des anciens veulent toujours un système de protection, empêchant à n’importe quel quidam de pénétrer leur village et certains jeunes veulent l’ouverture et c’est tout à fait normal. Le premier résultat du travail du Parc amazonien qui a soutenu l’action de la commune de Camopi, c’est que le bourg de Camopi est sorti de la ZAR…
            Donc dans le Parc amazonien, on ne déplace pas des populations comme chez nos voisins et les habitants de ces communes peuvent continuer à chasser, pêcher, construire de nouveaux villages même au sein du cœur du Parc amazonien donc on est bien loin de vos fantasmes et de la situation que l’on connait chez nos voisins. Le Parc amazonien n’empêche pas de circuler sur le territoire Monsieur Patoune…
            Pour ce qui est des emplois, 70 % des agents du Parc sont issus du territoire guyanais. Alors vous ne les voyez pas c’est sûr parce que je doute vous soyez souvent sur Camopi, Maripa-Soula, Papaïchton ou Antecum Pata…
            Alors qui les cadres sont majoritairement « français » puisque nous sommes tous français, hein, vous avez un passeport guyanais, vous ?
            Ha oui, ils sont métropolitains blancs ! Pas que Patoune, il y a une responsable scientifique qui a la « bonne couleur » et un chef de service aussi… Alors oui, c’est vrai que l’on voudrait plus de « locaux », on « nous habitants de Guyane » mais vous constaterez que le Parc amazonien ne fait pas « tâche » en Guyane car dans pratiquement tout les établissements publics de Guyane les cadres sont majoritairement de métropole car il est difficile de trouver des cadres locaux dans une population de 250 000 habitants (face au 60 millions de la métropole) surtout dans les domaines de l’environnement, des eaux et de la forêt. Des ingénieurs locaux et autres experts des eaux et forêt ne courent pas les rues vous en conviendrez. Je constate puisque j’interviens dans les écoles de Guyane que lorsque l’on parle de travaillez en forêt ou dans les communes de l’intérieur, les jeunes lycéens me regardent avec des gros yeux comme si j’étais un extra-terrestre.
            Et cela est désolent aussi, la forêt n’attire pas nos jeunes car tous cadres qu’ils sont ces hommes et femmes venus d’ailleurs passent quasiment une bonne partie de leur temps de travail dans les communes de l’intérieur et ça ce n’est pas très attirant pour nos jeunes du littoral. Quand à ceux de l’intérieur, le rattrapage scolaire est encore à faire, déjà avoir un lycée sur Maripa-Soula et Camopi et emmener plus de jeunes de l’intérieur vers le Bac, porte ouverte aux études supérieures.
            J’aurai cru qu’après l’annonce à Rio en 1992 de création d’un parc dans le sud de la Guyane, j’eusse cru que nos élus alors dans les années 90-2000 auraient ouvert des filières environnementales au niveau local à l’ancienne IESG (Institut d’Etudes Supérieures ) dépendantes de l’ex-UAG, orienter des jeunes vers ces filières et ben non… On a très peu de guyanais dans ces filières aujourd’hui alors l’emploi local, il faudrait y veiller dans les années à venir, vous de vôtre coté comme moi de mon côté… Mais il est inutile de jeter votre venin sur le Parc amazonien et je vous invité à vous déplacer plus souvent l’intérieur et demander aux maires pourquoi ils ont adhéré à la charte du Parc amazonien !

          • 25 janvier 2016

            Peut-être Patoune, peut-être… Mé zot toujou pa ka étéyé zot propo sérieusement. Finalement vous ne faites que répéter bêtement les légendes urbaines que certains prennent plaisir à encrer dans la têtes des gens, qui, il faut le dire, aiment gober tout cru ce qu’on leur dit. A sa mo ka di ! Grémesi pou Chati. Li ka di vrè asou la ZAR et sur la formation des jeunes.
            Vous parlez de division ? Regardez bien, lisez bien, et en cherchant un peu, vous trouverez qui divise. Et vous verrez que ce n’est pas celui que vous croyez (si toutefois vous êtes disposé à ouvrir vos yeux bien fermés).

      • Pour ma part, j’y vois surtout la volonté de faire aboutir le projet « colombus » qui consiste à céder une partie du territoire aux canadiens pour qu’ils en exploitent l’or. Quand on voit comment ils travaillent dans leur propre pays, ça fait peur! Et qu’on ne me parle pas de retombés économiques pour la Guyane, il suffit de regarder chez nos voisins pour comprendre que la poule aux œufs d’or n’est qu’illusion!

  • Le minier au parc amazonien est le résultat du choix des élus d’une Guyane audacieuse, de l’opposition. C’est leur choix, qu’ils l’assument.

  • Wait and see , inutile de codamner à l’avance même si ce n’est pas de mon bord , par principe je ne condamne jamais à l’avance ; En démocratie on accepte le verdict ; En tout cas 6 ans c’est long pour ceux qui se seraient trompés.

    • En effet il faut s incliner devant le résultat des urnes mais 6 ans cela peut être tres long quand on s’est fait berner Exemple: mairie de matoury

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Météo : la Guyane en alerte jaune pour fortes précipitations

De fortes précipitations sur le Nord-Ouest et le Nord-Est de la Guyane sont annoncées par Météo France pour 24 heures, du mardi 21 mai 18h au mercredi 22 mai 18h. « La Zone de convergence inter...

Des ouvriers exposés à l’amiante lors de travaux de rénovation au palais de justice et des agents susceptibles de l’avoir été selon la synthèse de l’expert

Si toutes les mesures d'empoussièrement réalisés par Socotec (39 prélèvements au sein du Palais de justice historique, 6 au sein de l'ex-Conseil des Prud'hommes, 8 au sein du bâtiment Lam Cham) ...

Pressions autour de l’aménagement des sauts entre Apatou et Pilima

Le projet d'aménagement des sauts entre Apatou et Pilima par la Deal, évoqué depuis 2012, repart mais il connaît des difficultés. Une quinzaine de rapides fait désormais l'objet d'une attention ...

Les ossements découverts au sein d’un terrain de Germain Balmokoun, ex-adjoint au maire de Saint-Laurent, sont bien ceux de son épouse disparue depuis fin 2016…

Le procureur de la République Samuel Finielz a indiqué vendredi en fin de journée par communiqué que le corps en décomposition découvert le 21 février dernier au sein d'un terrain jouxtant la r...

En attendant les concessions minières…

La Compagnie de la Montagne d'or qui porte un projet controversé de mine industrielle dans l'Ouest guyanais est en attente du renouvellement de deux de ses concessions minières, dont celle où se tr...

Pollution en matières en suspension crique Yaoni jusqu’à la Comté…

Au regard du silence assourdissant de la Deal imposé par la préfecture suite à nos sollicitations dans le cadre d'investigations sur un sujet environnemental d'intérêt général (voir cet article...

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube