vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Make Guyane great again

Make Guyane great again

La conférence de l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) qui se tenait à la CCIG place des Palmistes à Cayenne vendredi dernier (23 novembre) a mis en avant l’industrialisation de la Guyane avec l’intervention entre autres d’Olivier Waltez, directeur général de Total Guyane, et de Philippe Matheus, directeur de la compagnie minière Boulanger. Jacques Breton, correspondant régional de l’IHEDN en Guyane, a évoqué le potentiel des terres rares. « On a filtré [le public] pour pas qu’un énergumène vienne nous expliquer que l’herbe est le futur de l’industrialisation en Guyane » lance Jacques Breton, médecin à la ville et correspondant…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

10 commentaires

  • Jmc

    On ne peut pas qualifier ce type d’intervention de conférence.
    L’IHEDN est aussi un spécialiste de la stratégie d’influence ou de lobbying. C’est mieux de le savoir lorsque on a le privilège d’être invité. Cela signifie que l’on est dans le moule des possibles, des manipulateurs d’opinion au service d’entreprises qui n’admettent même pas la contradiction, sûre de leurs causes qu’elle en soit les conséquences.

  • Johann

    18 ans d’armée dont 5 en Guyane contre l’orpaillage illégal.

    Mon constat : l’activité légale augmente l’activité illégale tout autour des sites légaux. Et certains en profitent pour blanchir l’or illégal.

    Alors ce monsieur de L’IHEDN devrait arrêter de raconter des conneries et revenir aux réalités du terrain. A moins que lui « aussi » n’ait des intérêts personnels ?

    Un ancien caporal chef TDM.

  • GZ

    Ridicule. Digne d’une république bananière.

  • Dubord

    …AGAIN ?
    après la spoliation des autochtones… l’esclavage…le bagne…la catastrophe écologique, économique et humaine de l’orpaillage légal et illégal… »AGAIN », il faut oser!

  • GZ

    … ça ose tout. Les propos de Jacques Breton sont sidérants.
    Mais qu’est-ce que cette pauvre Guyane a fait pour avoir mérité ça ?

  • GIMFRAN

    CG j’étais présent à cette « conférence » trop courte à mon goût et pas assez de temps pour poser des questions sur ces 2 projets d’exploitations dont je suis pour à 100% ! il faut que la Guyane sorte de ce carcan à construire des bâtiments administratifs uniquement! il n’y a jamais eu de développement d’un pays sans industrie de grande envergure ! avec en plus une sécurité et surveillance supérieure à nos voisins..( normes européennes)… et il faut aussi cesser de donner la parole à ces personnes de « passage » en Guyane qui d’ailleurs ne mettrons pas un sous d’investissement pour quoique que ce soit et qui se permettre de donner de fausses informations et surtout d’influencer des citoyens vulnérables …..
    Heureusement qu’à l’époque de l’installation de la base spatial à Kourou en 1970 les « écolos » étaient pratiquement inexistants en Guyane , autrement l’installation aurait eu lieu au Brésil!!….je n’ose l’imaginer pour la Guyane.

  • La Sobriete Heureuse
    01 décembre 2018

    C’est fou, sur cette planète, ce que certains individus pathétiques sont prêts à déclarer comme aberration pour tenter de conserver, encore quelques années, leur enrichissement personnel au dépend de la grande majorité des citoyens.
    Quant à ce personnage « Trumpien » à la vision moyenâgeuse du modèle de société que souhaitent désormais les peuples de Guyane, je ne voudrais pas qu’il soit mon médecin de famille ; tel le Diafoirus de Molière, qui persiste à traiter toutes les maladies par des saignées, purges et autres clystères.
    « L’essentiel est sans cesse menacé par l’insignifiant » (René Char)

  • GZ
    01 décembre 2018

    Après les bretonnantes jacqueries à l’intelligence qui font honte au génie français, nous voilà l’appel à la censure contre les « personnes de passage » à la GIMFRAN.
    Hummm.
    « personnes de passage » qui n’investissent rien et qui sont des nuisibles attitrés avec leurs fausses informations influençant les citoyens vulnérables (= ces pauvres Guyanais débiles)

    Aux premiers mots j’ai cru à une censure de nos plus hauts fonctionnaires en passage en Guyane.
    Mais non, il s’agit de ces écolos inutiles. Comprenons que tous les écolos sont « de passage » en Guyane uniquement pour donner des fausses informations à ces pauvres Guyanais qui ne peuvent être des écolos, seulement des débiles influençables qui ne comprennent pas les bienfaits de cette « industrie de grande envergure », dernier délire en vogue.
    On s’en amuserait si ce n’était pas tragique.

  • gcaye
    01 décembre 2018

    Les écolos, tout le monde dans son cœur l’est, mais ils ont voulus faire de la politique, et ben quoi ? ils ont créés que des taxes supplémentaires qui grève les augmentations (existantes) a néants voir moins sur le net du salaire. Les politiciens se foutent de leurs têtes et crées ces taxes en leur nom.
    La Guyane ?
    Regardés les photos de contestations sportives contre la Montagne d’or. Que des Amérindiens et des Métros qui bougent leurs culs pour la Guyane et pas de ceux qui ce revendiquent de la Guyane. Par contre les photos de la séance de CTG pour l’avenir de la Guyane, que des soient disant Guyanais qui assis sur des chaises sous clim, et qui palabre, palabre et palabre et rien qui avance

    C’est sur qu’avec cela la Guyane va décollée, dans quelles décennie ?
    Lamentable, envoyer les impôts faire des contrôles financiers à ces gens, vous allez voir les euros que la Guyane va récupérée pour son évolution

  • Francois
    03 décembre 2018

    ne pas confondre « conférence » et « propagande » – les types qui proposent d’industrialiser la Guyane comme-ceci ou comme-cela sont avant tout intéressés à se faire un paquet de fric sur le dos a) des petits et b) de l’environnement. Pas tous, mais certainement la grande majorité (faut relire « Tintin en Amérique » !)

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Trente prêtres du clergé catholique, soit plus de deux tiers d’entre eux, ne sont pas rémunérés par la CTG !

La rémunération des prêtres du clergé catholique par une collectivité territoriale : cette longue anomalie historique en Guyane paraît peu à peu toucher à sa fin, «dans la négociation», no...

La résolution du Congrès adoptée

C'est sans surprise que les conseillers territoriaux ont adopté à l'unanimité la résolution issue du Congrès des élus du 27 novembre dernier et figurant parmi les 25 points à l'ordre du jour de...

Gilets jaunes : une allocution pour calmer la grogne

Au lendemain du quatrième jour de manifestation des "Gilets jaunes", le président de la République  s'exprimera lors d'une allocution télévisée ce lundi 10 décembre à 16h (Guyane). Emmanuel ...

AEX Nelson : un recours déposé et un appel à la générosité publique

Dans l'affaire AEX Nelson dont l'ouverture des travaux a été autorisée par arrêté préfectoral le 1er octobre dernier, l'opposition s'organise. Un référé suspension et un recours en annulation...

Précisions juridiques sur la résolution du Congrès des élus

Retour sur les précisions juridiques relatives à la résolution votée lors du Congrès des élus de Guyane qui s’est déroulé le 27 novembre dernier et qui sera le dernier point à l'ordre du jo...

Scènes de far-west à Cayenne : un policier blessé à la cuisse par un tir d’arme à feu, l’auteur présumé, originaire de Maripasoula, blessé par six impacts de balles, présumées tirées par la police

Un individu a « fait feu et blessé un policier», vendredi soir à Cayenne, le tireur présumé «a été touché par 6 impacts de balles, il a été interpellé  et il est actuellement à l'h...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions