vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

L’Etat annonce « 50 millions d’euros pour la Guyane », la CTG réagit

L’Etat annonce « 50 millions d’euros pour la Guyane », la CTG réagit

Le président de la Collectivité Territoriale de Guyane Rodolphe Alexandre réagit à l’annonce du ministère des Outre-mer du versement de « 50 millions d’euros pour la Guyane ».

« Conformément aux accords de Guyane du 17 avril 2017, l’État a procédé ce jour au versement des crédits qui permettront à la collectivité territoriale de Guyane (CTG) de couvrir l’intégralité de la dépense liée au revenu de solidarité active (RSA) en 2018. Le montant total versé en 2018 s’élève à 50 M€ » a informé le ministère des Outre-mer vendredi 14 décembre.

« Par ailleurs, 18 M€ seront versés en compensation des moindres de recette d’octroi de mer, dont une partie bénéficie désormais aux communes. Cet effort de l’État, qui sera porté à 27 M€ en 2019, permet de majorer d’autant les ressources des collectivités du territoire. Depuis 2017, la CTG a bénéficié d’un soutien exceptionnel de plus de 250 M€, complété par une dotation de 50 M€ par an pendant cinq ans pour aider au financement des constructions scolaires du second degré » précisait le ministère.

La réaction de Rodolphe Alexandre

Ce lundi 17 décembre le président de la Collectivité Territoriale de Guyane a confirmé « le versement par l’Etat des crédits permettant à la Collectivité de couvrir le différentiel entre ses recettes pérennes destinées à lui permettre de financer le RSA et le coût réel de cette prestation (le « reste à charge »), d’un montant d’environ 50 millions d’euros », précisant que cette somme « sera directement versée à la CAF, et ne constitue en aucun cas une recette supplémentaire ».

Rodolphe Alexandre « se félicite par ailleurs que l’Etat ait finalement reconnu la demande légitime portée par la Collectivité d’une compensation intégrale et pérenne (et non simplement parcellaire) de la rétrocession aux communes des 27 millions d’octroi de mer qui avaient, à l’époque, été transférés unilatéralement au Conseil général » et le président de la CTG « se réjouit du respect par l’Etat de ses engagements pris dans le contexte de la signature de l’Accord de Guyane, s’agissant notamment de la PPI scolaire (250 millions d’euros, soit 50 millions par an sur 5 ans) ».

Le président de la Collectivité Territoriale de Guyane Rodolphe Alexandre « prévient toutefois les communes concernées qu’il convient d’accélérer sur la libération du foncier prévu pour la réalisation des collèges et des lycées programmés, sous peine de voir ces sommes, qui ne sont pas avancées à la CTG mais uniquement débloquées contre transmission de factures acquittées, repartir sans avoir pu être mobilisées ».

 

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Une mule guyanaise et deux policiers surinamais corrompus condamnés à 12 mois de prison à Paramaribo dont sept avec sursis

Correspondance spéciale du Suriname Ank Kuipers (avec Frédéric Farine) La mule guyanaise détentrice de 280 grammes de cocaïne ainsi que les 2 policiers du Suriname prévenus, pour leur part, n...

Les 3 lycées et 4 collèges promis pour 2020 seront-ils prêts ?

Malgré les annonces de Rodolphe Alexandre en 2017, aucun lycée ni aucun collège supplémentaire n'ouvrira à la rentrée 2020. Le 17 novembre 2017, le président de la Collectivité Territoriale ...

Léon Bertrand reste en prison suite à un appel suspensif du parquet

Le tribunal d'application des peines avait décidé ce lundi d'aménager la peine de prison de Léon Bertrand via un placement sous surveillance électronique (PSE), autrement dit un bracelet au pied ...

La Commission Développement durable de l’Assemblée nationale est en Guyane

A l’initiative du député Gabriel Serville, une délégation de la Commission du Développement durable et de l’Aménagement du territoire effectue une visite en Guyane du 24 au 28 mars. « C...

Un piroguier surinamais qui a vu sa cargaison saisie jeudi par les douanes françaises patrouillant avec l’armée, dénonce un nouvel incident à partir du fleuve frontière

Jeudi 21 mars durant la matinée, un contrôle sur le fleuve Maroni effectué par une patrouille mixte douanes/forces armées de Guyane près du village de Maïman (entre Saint-Jean et le bourg d'Apat...

De Cayenne à la prison de Fresnes, la route du trafic de cocaïne (2/2)

Le nombre de mules interpellées en Guyane et dans l’Hexagone a été multiplié par cinq entre 2011 et 2018. Comment se déroule la détention en France hexagonale ? Guyaweb s’est penché sur les...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube