Guyaweb, journal d'information et d'investigation

Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Les engagements du protocole seront évoqués « le 12 avril »

Les engagements du protocole seront évoqués « le 12 avril »

Le conseil municipal de ce lundi soir n’abordera pas les questions liées à la modification ou la disparition du versement des indemnités aux agents municipaux, à la réforme de la semaine de travail, à l’audit organisationnel, ont dénoncé les délégués syndicaux de Matoury dans une « lettre ouverte », en référence aux engagements pris par écrit le 12 mars par Gabriel Serville. Le maire assure que les points seront débattus dans une semaine. Il dénonce la pression exercée par les agents.

En réponse au mécontentement des sections syndicales de Matoury FO, UTG, UNSA, SUD (Guyaweb du 04/04), le maire de Matoury, Gabriel Serville, reconnaît que ses engagements de fin de conflit auront du retard. Mais il assure que les points relatifs à la paye et à l’organisation des agents municipaux seront présentés en conseil, le 12 avril à l’occasion de l’étude du budget 2016. « Ce n’est pas parce que j’avais dit : « lors du prochain conseil municipal »… ce soir, on est sur les grandes orientations, pas dans le détail. Et ce détail sera abordé au conseil du 12 avril ». « On vient de sortir d’une grève extrêmement dure pour tout le monde, le service des ressources humaines qui a un gros boulot pour les indemnités et le temps de travail, est totalement décimé, la DRH est déjà déplacée. Si les gens [syndicalistes] avaient pris le temps de me demander [pourquoi les engagements du protocole de fin de conflit ne sont pas inscrits dans le conseil de ce soir], j’aurais pris le temps de les recevoir et de leur donner des explications. (…) on me demande de leur [service RH notamment] mettre le couteau sous la gorge et après ce sont les mêmes gens qui vont dire que je pousse les gens au burn out. »

En ce qui concerne les accusations des syndicalistes de représailles menées par la direction à l’encontre d’anciens grévistes, (« des notes aux agents modifiant et diminuant leurs missions, des agents ne pouvant plus avoir communication des informations nécessaires à la bonne réalisation de leurs missions, des agents ne disposant plus des clefs de leurs locaux ») Gabriel Serville s’inscrit en faux. « Il s’agit de faits qui relèvent d’une gestion normale d’une commune, et non pas de représailles ».

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

2 commentaires

  • Mais qu est ce qu on espérait? Que M. Serville allait rétablir les primes de tout le monde , qu il allait rendre la situation des agents mécontents avantageuse d un coup de baguette magique.. Juste parce qu il y a eu un mois de greve ? Il échangera pas de cap!

  • Tous ça de sacrifice , tout ce brouhaha pendant des semaines pour que finalement rien ne bouge . Et nos elus frondeurs ils sont où , rangés bien au fond de leur sièges municipaux confortables? Pendant ce temps là… Non non non rien a changé. Navré

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

On prend les mêmes et on recommence : nouvelle requête en référé liberté du syndicat des restaurateurs et hôteliers et de l’Union syndicale des opérateurs touristiques demandant la suspension de l’arrêté du 22 octobre du préfet !

Une nouvelle requête en référé-liberté a été déposée ce dimanche au tribunal administratif de la Guyane à Cayenne par le syndicat des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et discothèques de...

Ariane 5 ECA a placé en orbite deux satellites de télécommunications dont un du ministère des armées après son décollage de Kourou

La fusée Ariane 5 ECA, lanceur lourd européen, après avoir décollé du centre spatial guyanais de Kourou « a placé deux satellites en orbite géostationnaire : SES-17, un satellite de ...

La décision d’un juge fait droit à un référé-liberté visant à rouvrir restaurants et bars, le préfet rechigne à l’appliquer, les exploitants veulent remettre le couvert en justice !

Une décision du juge des référés du tribunal administratif rendue ce vendredi soir 22 octobre a souligné une «atteinte grave et manifestement illégale» portée par une personne morale de droit...

Affaire des 4 manifestants condamnés pour dégradation par incendie de la façade de la préfecture : l’audience d’appel déjà programmée le 15 novembre

Il n'aura pas fallu attendre Godot, comme le pressentait mercredi Guyaweb dans la conclusion de son article, pour que l'institution judiciaire en Guyane déniche une date pas trop tardive pour un ...

Le procès en appel de Paul Dolianki, qui était toujours ces derniers jours en réanimation au CHOG pour forme grave de Covid-19, reporté en septembre 2022

En raison de l'état de santé de l'intéressé, le procès en appel de Paul Dolianki, 55 ans et presque 11 mois, condamné le 14 janvier dernier par le tribunal correctionnel à 18 mois de prison ...

«Les individus bloquant l’accès du port sont des occupants sans droit ni titre du domaine public» conclut le juge des référés

Guyaweb avait révélé lundi (voir cet article), la mise en œuvre d'une requête en référé dit «mesures utiles» par le Grand port maritime de la Guyane (GPMP) bloqué par un campement de ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube