vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Publicité Guyaweb

« Le CCPAB et les autochtones » reconnus dans le projet de loi Biodiversité

« Le CCPAB et les autochtones » reconnus dans le projet de loi Biodiversité

L’adoption définitive n’est pas encore certaine, mais le terme « autochtones » figure pour l’heure dans le projet de loi pour la reconquête de la biodiversité. Le terme « autochtones » a été inscrit au cours de l’examen en 2nde lecture du projet de loi biodiversité à l’Assemblée nationale, suite à un amendement déposé par la députée Chantal Berthelot et adopté lundi 7 mars 2016, par la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire. L’amendement visait « à ajouter les termes « communautés autochtones et locales » à la définition des communautés d’habitants détentrices de connaissances traditionnelles liées à des…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

6 commentaires

  • effectivement, çà changerait de la loi 2006 sur le Parc Amazonien de Guyane (PAG) qui dit « communautés d’habitants qui tirent traditionnellement leurs moyens de SUBSISTANCE de la forêt ».

    La création du PAG s’est faite sur des terminologies condescendantes.

    En effet, quant un membre des peuples autochtones chasse, pêche, fait un abattis ; c’est pour VIVRE tout simplement mais pas pour subsister, survivre.

    Ils ne veulent plus qu’on s’apitoie sur leur sort mais que leurs modes de Vie en contact avec la Nature et leurs Connaissances acquises grâce à cela soit simplement valorisés.
    Ce ne sera jamais facile pour la France qui consomme majoritairement des produits alimentaires et des médicaments non naturels qui sont issus d’endroits qu’ils ne connaissent pas.

    Cette reconnaissance viendra alors toute seul quand les gens se rendront compte que quand il y a une grosse crise, le principal c’est de savoir manger et se soigner de manière autonome.

  • Sans remettre en cause le droit des peuples, de tous les peuples qui vivent dans un pays, il faut bien comprendre que le mot autochtones définissant les peuples premiers n’est valable que pour le peuple amérindien uniquement. Les autres peuples sont arrivés en même temps que la colonisation de gré ou de force, blancs, noirs, jaunes et autres. Arrêtons de nous voiler la face, le peuple créole, toutes couleurs confondus (blanc, noire, jaune, rouge..) qui vit aussi d’abattis, de pêche, de chasse, n’est pas pour autant considéré comme peuple autochtone. Quand on touche à tous les avantages sociaux on doit être sur le même pied d’égalité, sans discrimination. J’espère m’être bien exprimé sans froisser personne. Sinon désolé. Merci

    • Exact!

    • Vos propos ne sont pas clairs. Permettez-moi donc de vous apportez cette nuance: Jouir des avantage sociaux auxquels à droit tout citoyen français est une chose. C’en est une autre que de revendiquer des droits autochtones à travers la signature de la Convention 169 de l’OIT reconnu internationalement par plusieurs pays et non la France qui refuse à ce jour de la signer pour des raisons d’intérêt économique.
      Cette convention est à ce jour le seul instrument juridique reconnu internationalement que les autochtones peuvent saisir afin d’engager la France dans la lutte contre:
      L’orpaillage clandestin, la pollution par le mercure, le pillage de leurs savoirs ancestraux, leur précarité et leur manque d’accès aux soins, le suicide important de très jeunes amérindiens, la terreur quotidienne suscitée par les garimpeiros… Vous voyez donc qu’on est très loin de la question des avantages sociaux et des petits conforts personnels. J’espère à mon tour n’avoir frossé personne.

  • Oui, c est vrai, quant on touche les droits sociaux, on doit être aussi con que le français de base : bouffer des aliments et médicaments toxiques

  • Francois

    je suis très d’accord avec « Pour une Guyane heureuse » quand il écrit:
     » il faut bien comprendre que le mot autochtones définissant les peuples premiers n’est valable que pour le peuple amérindien uniquement. Les autres peuples sont arrivés en même temps que la colonisation de gré ou de force, blancs, noirs, jaunes et autres. »

    Comprendre cela fera avancer les choses dans la bonne direction !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Auplata : chronique d’une mue annoncée

La société Auplata, premier producteur d'or français coté en Bourse, est devenue en juillet dernier AMG pour Auplata Mining Group. Derrière ce changement de nom, c'est une véritable mutation de ...

Copinage médiatique et cécité : la pré-implantation rocambolesque de l’antenne à Cayenne de Drug-Free World, fondation financée par la scientologie

Article et reportages de complaisance, cécité durable des personnalités conviées, le «pré-lancement» de l'implantation en Guyane de l'antenne de Drug-Free-World, une fondation financée par la ...

« Si j’y vais c’est pour être hors-la-loi » (Mickaël Mancée)

A l'approche des élections municipales de mars 2020 Guyaweb a voulu savoir comment se situent les leaders du mouvement social de 2017 qui a mis en avant les manquements des élus. Le moment est-il ...

Un cas de tuberculose à l’hôpital de Cayenne

Une soignante exerçant auprès d’enfants au Centre Hospitalier de Cayenne a fait l’objet d’un diagnostic de tuberculose indique l’Agence Régionale de Santé (ARS). « Dès que le ...

Les partis ont beaucoup à perdre lors des prochaines Municipales

Guyaweb a interrogé des partis politiques de Guyane à l'approche des élections municipales de 2020. L'optimisme et la mobilisation ne sont pas vraiment au rendez-vous à six mois de l'échéance ...

Léon Bertrand n’a plus de bracelet électronique, il est en liberté conditionnelle…

Comme l'annonçait Guyaweb en avril dernier (voir cet article), au moment de la sortie de prison de Léon Bertrand, l'intéressé devait, à partir de là, porter un bracelet électronique à la ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube