Lundi 22 Avril

Publicité Guyaweb

L’Argentine conviée à rejoindre les BRICS

L’Argentine conviée à rejoindre les BRICS

A l’instar de l’Iran, des Émirats Arabes Unis, de l’Égypte, de l’Éthiopie et de l’Arabie saoudite, l’Argentine est l’un des six États formellement admis ce jeudi à intégrer dès janvier 2024 le groupe des BRICS formé par le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud, qui tenait son 15e sommet cette semaine à Johannesburg.

Cette validation de la candidature de l’Argentine à l’adhésion au bloc des BRICS doit beaucoup au soutien du Brésil et aux liens idéologiques et amicaux qui unissent le président brésilien socialiste Luiz Inácio Lula da Silva, revenu à la tête de son pays début 2023 pour un 3e mandat, et son homologue argentin Alberto Fernández, lui aussi de gauche et qui quittera le pouvoir à la fin de l’année.

Très impopulaire, ce dernier ne se représente pas à l’élection présidentielle dont le premier tour aura lieu le 23 octobre en Argentine et dont les favoris sont le candidat libertarien d’extrême-droite Javier Milei, arrivé en tête lors de la primaire en août dernier, et l’opposante de la droite libérale et conservatrice Patricia Bullrich arrivée en seconde position, devant l’actuel ministre de l’Économie Sergio Massa, candidat du parti péroniste au pouvoir.

L’entrée de l’Argentine au sein du bloc des BRICS pourrait être remise en cause par les résultats du scrutin présidentiel argentin en cas de victoire de Javier Milei ou Patricia Bullrich et d’accession au pouvoir de l’un ou de l’autre pour un mandat de quatre ans en janvier prochain, en raison de leur opposition clairement affirmée à une telle adhésion.

Javier Milei a ainsi déclaré qu’en cas d’arrivée au pouvoir en Argentine il refuserait de « s’aligner avec les communistes » – la Chine dirigée depuis 1949 par le Parti communiste chinois est le poids lourd des BRICS – et il a précisé que les seuls pays avec lesquels il s’alignerait seraient les États-Unis et Israël.

Patricia Bulrich quant à elle a affirmé que sous son éventuelle présidence « l’Argentine ne sera pas dans les BRICS » et elle a rappelé les soupçons continuant de peser sur l’Iran qui aurait commandité l’attentat meurtrier – 85 morts et 230 blessés – commis en 1994 dans la capitale argentine Buenos Aires contre le siège de l’Amia – Association mutualiste israélite argentine.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Comment la justice s’empare des questions environnementales

Créé en 2021, le pôle environnement du tribunal judiciaire de Cayenne, doté de magistrats spécialisés, monte en puissance depuis un an et demi afin de mieux poursuivre les atteintes ...

Exploit de Dilhan Will en Guadeloupe, il lâche tout le monde dans les Mamelles et triomphe à Vieux Habitants

On vous l'annonçait depuis 3 semaines, Dilhan Will (US Lamentinois) n'allait pas tardé à en décrocher une. C'est fait et de belle manière. Il triomphe en solitaire cet après-midi à Vieux ...

La femme brésilienne de 31 ans qui a tué son compagnon reste en prison

C'est un dossier de meurtre qui ira, très certainement, devant les assises. C'est une affaire rare qui débute. Suze Lobato Reis, une femme de 31 ans, a tué son concubin à Cayenne en Guyane....

Vote du Congrès : malgré des erreurs dans le comptage, Gabriel Serville confirme un résultat favorable à la résolution autochtone et dénonce de fausses procurations de l’opposition

Contesté par le groupe d'opposition "Unis et engagés pour notre territoire", le résultat du vote de la résolution autochtone pour l'évolution statutaire, adoptée samedi dernier par le Congrès ...

Mercure : sur le Haut-Maroni, des taux de contamination dix fois plus élevés que les seuils légaux fixés par les autorités sanitaires

Les résultats de prélèvements de cheveux effectués en février auprès d'habitants de plusieurs villages du Haut-Maroni révèlent des taux de mercure dix fois plus élevés que les ...

« Il n’est pas certain que l’instruction en reste là », affirme Me Jérome Bouquet-Elkaim avocat de la famille du défunt sergent-chef

L'avocat de la famille d'un autre militaire décédé en juillet 2019, à Saint-Jean d'Abounami, lors d'une opération de destructions de galeries de sites illégaux garde espoir. Il dit avoir ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube