vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

La France reconnaît -dans un communiqué commun avec le Suriname- «trois incidents» sur le fleuve frontière et accepte de faire preuve de «retenue» sur les zones «en cours de discussion»

La France reconnaît -dans un communiqué commun avec le Suriname- «trois incidents» sur le fleuve frontière et accepte de faire preuve de «retenue» sur les zones «en cours de discussion»
Un cafouillage reconnu côté français et des zones d'ombre...

Le communiqué commun France/Suriname, que Guyaweb s’est procuré, rédigé à la fois par l’ambassade de France (représentant le ministère français des affaires étrangères) et le ministère des affaires étrangères du Suriname, toujours selon Antoine Joly, reconnaît de fait «trois incidents» sur le fleuve frontière dans le cadre de l’opération Harpie contre les activités aurifère illicites (1). Le communiqué commun est d’abord habillé de courtoisie diplomatique dans ses trois premiers paragraphes : Considérant les excellentes relations existant entre la République du Suriname et la République française dans divers domaines tels que le commerce, la santé, la sécurité, l’éducation, le tourisme, la…

Cet article est composé de plusieurs parties, lire la suite:

1 2 3

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

1 commentaire

  • Jmc

    Bien hypocrite tout cela !!!
    Sur le fonds cette affaire donne l’impression que le Gouvernement Surinamien veut le beurre et l’argent du beurre.
    Le beurre pour continuer à toucher des subventions européennes
    L’argent du beurre, c’est à dire couvrir l’exploitation illégale de l’or par ses copains à son profit.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

« Il est important que le centre-ville ne meure pas » (Magali Robo-Cassilde)

L'ancien bâtonnier du barreau de Guyane pendant le mouvement social de 2017, maître Magali Robo-Cassilde est au cœur d'une rumeur persistante qui l'annonce comme candidate aux élections ...

Marie-Laure Phinéra-Horth rassemble ses forces avant la campagne

On en sait davantage sur les futures élections municipales de Cayenne. Après l'inauguration des locaux de Nouvelle Force de Guyane dimanche 15 septembre, les alliances se sont un peu dévoilées. La...

La Guyane célèbre son patrimoine

A l'occasion des Journées du Patrimoine de nombreux évènements sont programmés en Guyane du 20 au 22 septembre.  Au Centre Spatial Guyanais trois activités sont proposées le 21 septembre...

Kourou : au port spatial de Pariacabo, une caisse de cocaïne sur un navire cargo convoyant habituellement les fusées Ariane, Soyouz et Vega, une affaire qui sent la poudre…

Un peu moins de 8 kilos de cocaïne ont été découverts au port spatial de Pariacabo à Kourou dans une caisse préalablement dissimulée et fixée à l'arrière de la coque d'un navire cargo ...

La décharge de Maripasoula : ce scandale sanitaire qui perdure

Un centre-bourg sous la fumée des déchets, un collège fermé jusqu'à lundi, du personnel de l'Education nationale et des riverains en colère, des pompiers dépêchés en urgence pour éteindre un...

Auplata : chronique d’une mue annoncée

La société Auplata, premier producteur d'or français coté en Bourse, est devenue en juillet dernier AMG pour Auplata Mining Group. Derrière ce changement de nom, c'est une véritable mutation de ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube