vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

La France reconnaît -dans un communiqué commun avec le Suriname- «trois incidents» sur le fleuve frontière et accepte de faire preuve de «retenue» sur les zones «en cours de discussion»

La France reconnaît -dans un communiqué commun avec le Suriname- «trois incidents» sur le fleuve frontière et accepte de faire preuve de «retenue» sur les zones «en cours de discussion»
Un cafouillage reconnu côté français et des zones d'ombre...

Le communiqué commun France/Suriname, que Guyaweb s’est procuré, rédigé à la fois par l’ambassade de France (représentant le ministère français des affaires étrangères) et le ministère des affaires étrangères du Suriname, toujours selon Antoine Joly, reconnaît de fait «trois incidents» sur le fleuve frontière dans le cadre de l’opération Harpie contre les activités aurifère illicites (1). Le communiqué commun est d’abord habillé de courtoisie diplomatique dans ses trois premiers paragraphes : Considérant les excellentes relations existant entre la République du Suriname et la République française dans divers domaines tels que le commerce, la santé, la sécurité, l’éducation, le tourisme, la…

Cet article est composé de plusieurs parties, lire la suite:

1 2 3

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

1 commentaire

  • Jmc

    Bien hypocrite tout cela !!!
    Sur le fonds cette affaire donne l’impression que le Gouvernement Surinamien veut le beurre et l’argent du beurre.
    Le beurre pour continuer à toucher des subventions européennes
    L’argent du beurre, c’est à dire couvrir l’exploitation illégale de l’or par ses copains à son profit.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Une plainte pour «violences» à l’encontre de Mickaël Mancée, une enquête en cours…

Une plainte pour «violences» a été déposée à l'encontre de Michaël Mancée, candidat aux municipales à la mairie de Cayenne, a-t-on eu confirmation ce jeudi après-midi de source judiciaire....

José Mariema dépose une liste d’ouverture sans le Rassemblement national

La rumeur s'était répandue sur les réseaux sociaux, après l'émission de Guyane la 1ère, Place publique, le Rassemblement national partagerait une liste avec José Mariema. Finalement, il s'agit ...

Mal-logement, habitat informel : quelle est la politique de la CACL ?

Quelle est la politique de la communauté d'agglomération du centre littoral, territoire de grandes inégalités, face à la pression immobilière, au manque de logements et à la pression ...

« Sept idées reçues sur les langues d’outre-mer »

Le journaliste de L’Express Michel Feltin-Palas estime que ces "cousines" des langues minoritaires de l’Hexagone sont encore plus mal connues. « Outre-mer, on parle partout le créole », « ...

A Camopi, des problèmes avec la liste électorale

Laurent Yawalou qui mène la liste s'opposant au maire sortant Joseph Chanel souligne les difficultés rencontrées avec la liste électorale à Camopi. Une commune guyanaise de plus dans laquelle des...

A Apatou, climat tendu à trois semaines des élections

L’un des trois candidats officiellement déclarés à Apatou a été - temporairement - radié des listes électorales. Cette affaire alimente les critiques sur l’opacité qui entoure la gestion ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube