vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

La crise de la Macronie remet en question les stratégies issues du Congrès des élus de Guyane

La crise de la Macronie remet en question les stratégies issues du Congrès des élus de Guyane

Gouvernement en sursis, Macronie tétanisée et institutions remises en question, le mouvement des gilets jaunes engendre désormais une crise politique majeure. La capacité de l’exécutif à réformer est hypothéquée, celle de se maintenir au pouvoir compromise. Dans ce contexte nouveau et inédit, les stratégies issues du Congrès des élus de Guyane, celle de la majorité comme celle du Front, sont inévitablement remises en question. « Trop peu », « trop tard » Les annonces du Premier ministre Édouard Philippe, qui « suspend » les taxes sur les carburants pour tenter de désamorcer la contestation lancée par les gilets jaunes depuis plusieurs semaines, résonnent comme des…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

8 commentaires

  • MAIPOURI
    06 décembre 2018

    Cet article est incroyable … Tout sauf du journalisme. Ca ressemble à une logorrhée de Jean-Luc Mélanchon, à un point-presse de la France insoumise. Raquel Garrido, sors de ce corps !!! Il est normal que des journalistes de Guyaweb aient leurs propres opinions, mais ils sont là pour fournir de l’info, des analyses, et non de la propagande partisane au bénéfice du mouvement politique qu’ils affectionnent.
    Ce n’est pas avec un papier pareil qu’un étudiant sortirait diplômé d’une école de journalisme !

  • Jmc
    06 décembre 2018

    Au contraire, cette analyse est pertinente et doit être vue sous cette angle. Je n’y vois pas de propagande seulement les conséquences éventuelles liées à l’évolution de la situation en France en lien avec l’évolution du conflit des gilets jaunes.

  • MAIPOURI
    06 décembre 2018

    Quelle analyse ? Vous en voyez une ?

  • Pseudo
    06 décembre 2018

    Je partage l’opinion de Guyaweb, mais c’est la qualité journalistique qui m’intéresse pas l’opinion des journalistes. Pitié Guyaweb, ne tombez pas dans les travers de votre profession.

  • FF
    06 décembre 2018

    Je suis d’accord ce n’est pas du journalisme : il n’y a pas d’enquête, c’est une tribune

  • GZ
    07 décembre 2018

    Compère Maipouri, vous vous étranglez, ce qui brouille votre vision.
    Il n’y a rien d’incroyable dans cet article à part les faits réels relatés, ne demandant aucune « investigation » d’aucune sorte. Que l’on appelle tribune ou billet, son contenu reflète la réalité.
    Les lecteurs de Guyaweb ne sont pas tout de même si peu informés qu’ils aient besoin des liens par centaines de la Grande Presse, allant dans le même sens que ce billet très honnête.

    En fait, Maipouri n’est pas révolté contre la « qualité journalistique » de cet article qui ne souffre d’aucune tare étant correct et de bon français. Maipouri s’énerve contre la simple existence de ce relais local de la réalité, parce que cette réalité lui est insupportable. Le seul article qui trouverait grâce à ses yeux serait celui qui dénoncerait la « violence » de GJ ( l’unique sujet du jour des journaleux de tous bords)

    L’attaque portée contre l’Auteur est donc sommairement malhonnête. Ad hominem.

    La très modeste et mesurée mise en garde dézélu sur le défi qui se pointe est très aimable de la part de l’Auteur, de nature à favoriser l’ouverture de leurs esprits. Souhaitons-lui bonne chance.

  • Orpailleur
    14 décembre 2018

    C’est quoi ce terme « macronerie ». Qu’on l’aime ou pas, le Président est élu et mérite le respect alors évitez les « rodoredanerie » ou les « farinerie » SVP.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Patrick Melara jugé coupable, alors qu’il était chef de la brigade de gendarmerie de Régina, de complicité d’activité aurifère illicite, d’aide au séjour, de détournement d’objets saisis, relaxé pour corruption passive

Le verdict est tombé jeudi après-midi au tribunal de grande instance de Cayenne dans l'affaire Mélara : le major, commandant de la brigade de gendarmerie de Régina au moment des faits, écope de ...

+1° de réchauffement climatique : quelles conséquences sur les écosystèmes forestiers guyanais ?

Tel est le thème de la conférence/débat animée par Pierre-Michel Forget, professeur au Muséum National d’Histoire Naturelle, qui se tiendra ce jeudi 21 février de 18h à 20h30 à l’Universit...

Le lycée Michotte en faillite ?

Depuis mardi 19 février, le lycée professionnel Jean-Marie Michotte est bloqué par le personnel mobilisé. Les caisses sont vides, les commandes non honorées, les consommables épuisés. Le ly...

Soyuz va lancer les six premiers satellites de la constellation OneWeb

Cette 21e mission effectuée par le lanceur Soyuz depuis le Centre Spatial Guyanais de Kourou doit avoir lieu lundi 25 février. « L’opérateur de satellites OneWeb s’est donné pour mission...

Aluku, une langue qui rend amer(indienne) la communication de la CTG

Après la résolution du mystère de l'auteur d'Atipa contre tous les avis des spécialistes (la salle Athénodor Méteyrand a été inaugurée à l'Hôtel territorial lors de la conclusion de l'anné...

Un « petit été de mars » avant l’heure

La (fausse) saison des pluies bat son plein et le phénomène est suffisamment rare pour être souligné. Alors que la saison des pluies en 2018 a connu des précipitations importantes (886 mm), celle...

Toutes les petites annonces ( 2 ) :

Immobilier ( 1 )
> Toutes les annonces immobilières

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube