vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

La crise de la Macronie remet en question les stratégies issues du Congrès des élus de Guyane

La crise de la Macronie remet en question les stratégies issues du Congrès des élus de Guyane

Gouvernement en sursis, Macronie tétanisée et institutions remises en question, le mouvement des gilets jaunes engendre désormais une crise politique majeure. La capacité de l’exécutif à réformer est hypothéquée, celle de se maintenir au pouvoir compromise. Dans ce contexte nouveau et inédit, les stratégies issues du Congrès des élus de Guyane, celle de la majorité comme celle du Front, sont inévitablement remises en question. « Trop peu », « trop tard » Les annonces du Premier ministre Édouard Philippe, qui « suspend » les taxes sur les carburants pour tenter de désamorcer la contestation lancée par les gilets jaunes depuis plusieurs semaines, résonnent comme des…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

8 commentaires

  • MAIPOURI
    06 décembre 2018

    Cet article est incroyable … Tout sauf du journalisme. Ca ressemble à une logorrhée de Jean-Luc Mélanchon, à un point-presse de la France insoumise. Raquel Garrido, sors de ce corps !!! Il est normal que des journalistes de Guyaweb aient leurs propres opinions, mais ils sont là pour fournir de l’info, des analyses, et non de la propagande partisane au bénéfice du mouvement politique qu’ils affectionnent.
    Ce n’est pas avec un papier pareil qu’un étudiant sortirait diplômé d’une école de journalisme !

  • Jmc
    06 décembre 2018

    Au contraire, cette analyse est pertinente et doit être vue sous cette angle. Je n’y vois pas de propagande seulement les conséquences éventuelles liées à l’évolution de la situation en France en lien avec l’évolution du conflit des gilets jaunes.

  • MAIPOURI
    06 décembre 2018

    Quelle analyse ? Vous en voyez une ?

  • Pseudo
    06 décembre 2018

    Je partage l’opinion de Guyaweb, mais c’est la qualité journalistique qui m’intéresse pas l’opinion des journalistes. Pitié Guyaweb, ne tombez pas dans les travers de votre profession.

  • FF
    06 décembre 2018

    Je suis d’accord ce n’est pas du journalisme : il n’y a pas d’enquête, c’est une tribune

  • GZ
    07 décembre 2018

    Compère Maipouri, vous vous étranglez, ce qui brouille votre vision.
    Il n’y a rien d’incroyable dans cet article à part les faits réels relatés, ne demandant aucune « investigation » d’aucune sorte. Que l’on appelle tribune ou billet, son contenu reflète la réalité.
    Les lecteurs de Guyaweb ne sont pas tout de même si peu informés qu’ils aient besoin des liens par centaines de la Grande Presse, allant dans le même sens que ce billet très honnête.

    En fait, Maipouri n’est pas révolté contre la « qualité journalistique » de cet article qui ne souffre d’aucune tare étant correct et de bon français. Maipouri s’énerve contre la simple existence de ce relais local de la réalité, parce que cette réalité lui est insupportable. Le seul article qui trouverait grâce à ses yeux serait celui qui dénoncerait la « violence » de GJ ( l’unique sujet du jour des journaleux de tous bords)

    L’attaque portée contre l’Auteur est donc sommairement malhonnête. Ad hominem.

    La très modeste et mesurée mise en garde dézélu sur le défi qui se pointe est très aimable de la part de l’Auteur, de nature à favoriser l’ouverture de leurs esprits. Souhaitons-lui bonne chance.

  • Orpailleur
    14 décembre 2018

    C’est quoi ce terme « macronerie ». Qu’on l’aime ou pas, le Président est élu et mérite le respect alors évitez les « rodoredanerie » ou les « farinerie » SVP.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Incivilités, fêtes, violences urbaines et à l’encontre des forces de l’ordre pendant la seconde partie du confinement : la liste du préfet !

Dans l'affaire de la requête de la Ligue des droits de l'homme contre un arrêté du préfet portant mesures de prévention et restrictions dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19...

Philippe Descola : « Il y a une extraordinaire carence » de la France à l’égard des peuples autochtones

L'anthropologue Philippe Descola, disciple de Claude Lévi-Strauss et titulaire de la chaire d'anthropologie de la nature au Collège de France de 2000 à 2019, a accepté de répondre à Guyaweb sur ...

Saint-Georges, cluster de Guyane

Saint-Georges de l'Oyapock à la frontière du Brésil, seule commune encore confinée en Guyane, est «le» foyer épidémique actuel du territoire. La Guyane est au stade 2 de la diffusion du ...

Covid-19 : 34 cas positifs confirmés pour la base militaire de Camopi jeudi matin

C'est une information glissée discrètement dans le bulletin épidémio de Santé publique France et que l'on peut interpréter comme suit : 34 militaires de la Légion basés à Camopi dont ...

Covid-19 : un orpailleur, testé à Papaïchton, possible faux négatif en Guyane, positif au Suriname

Un orpailleur, considéré comme la douzième personne atteinte d'une infection au Covid-19 au Suriname, avait été testé négatif en Guyane quelques jours avant d'être testé positif au Suriname ...

La Guyane passe à l’orange

Des assouplissements applicables à compter du 2 juin ont été annoncés ce jeudi par le Premier ministre Edouard Philippe. La Guyane passe du vert à l'orange car « des inquiétudes spécifiques ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube