Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

En fin de mandature, deux quads offerts à Saül et Ouanary par la CTG

En fin de mandature, deux quads offerts à Saül et Ouanary par la CTG

Selon notre enquête, au moins 25 000 € ont été dépensés pour l’achat et la livraison par hélicoptère de deux quads remis par la Collectivité territoriale de Guyane (CTG) aux maires de Saül, Marie-Hélène Charles, et Ouanary, Narcisse Rozé, tous les deux soutiens du président sortant de la CTG, Rodolphe Alexandre, candidat à l’élection territoriale prévue fin juin. La direction générale de la CTG se défend de tout cadeau électoraliste et cite « l’offre territoriale » actée par les conseillers en réponse aux demandes formulées en « 2021 » par les deux mairies. Cependant, un quad a été offert avant le vote en commission permanente, l’autre, le jour du vote.

Marie-Hélène Charles, maire depuis 2014 de la bourgade forestière de Saül, vice-présidente du Parc amazonien et vice-présidente de la Communauté de communes de l’Ouest guyanais (CCOG), et Narcisse Rozé, maire depuis 2020 du village isolé de Ouanary, tous deux soutiens de Rodolphe Alexandre et de son équipe aux prochaines élections territoriales, ont réceptionné chacun, en mars et avril, un quad de la part de la Collectivité territoriale de Guyane, dont le président sortant Rodolphe Alexandre est candidat à l’élection territoriale des 20 et 27 juin.

Le « 13 avril », à Saül, commune rurale et forestière d’une centaine d’habitants uniquement accessible par avion et hélicoptère, un quad a été « livré par hélicoptère, pour le maire », affirme une Saülienne. Ce jour-là, le ciel était chargé et des vétérans blessés de l’armée de Terre s’adonnaient au saut en parachute au-dessus du village, selon France-Guyane.  Le nez en l’air, les administrés ne virent pas se poser un hélicoptère portant ce quad puissant de type « baroudeur » utilisé généralement sur les sites miniers et acheté d’après nos recherches auprès d’un concessionnaire route de Montabo à Cayenne. 

Un mois plus tôt, le 2 mars 2021, si l’on se réfère à la date du post de Rodolphe Alexandre sur son Facebook, alors qu’aucune délibération n’avait été signée par les conseillers territoriaux, Rodolphe Alexandre, venu en hélicoptère, « rem[et] » un quad haut de gamme – acheté dans le même magasin – à Narcisse Rozé, le maire de Ouanary, grand village fluvial de l’Est guyanais de deux cents habitants, accessible par canot. On voit la mine réjouie des deux intéressés : « C’était une demande de la mairie, dans le cadre de la réalisation des missions municipales (…) et du manque d’accessibilité de certains terrains en voiture » affirme Rodolphe Alexandre. 

Légende : Capture d’écran le 01/06/2021 – Rodolphe Alexandre – Facebook

Nous n’avons en revanche retrouvé aucune communication officielle de la CTG pour informer de la livraison du bolide réceptionné par Marie-Hélène Charles.

Un mois plus tôt, le 19 mars, Marie-Hélène Charles avait annoncé son « soutien » à Rodolphe Alexandre, dans les colonnes de l’Hebdo du média France-Guyane, considéré comme le « partenaire » (sic) de la mairie de Saül. 

Cette publication découlait d’un entretien organisé dans le local d’Outremer Radio Guyane, présidée par l’animateur radio Ruddy Maurice, qui travaille main dans la main avec France-Guyane. 

Marie-Hélène Charles, maire de Saül et colistière de Rodolphe Alexandre, dans la section « Maroni-Saül »

Madame Charles annonçait alors son ralliement à Rodolphe Alexandre car, affirmait-elle, c’est un homme sur qui on peut compter. Elle affirmait néanmoins à l’époque ne pas vouloir être colistière car elle devait « [s]e consacrer à [s]a commune ». 

Finalement, la voici colistière de Rodolphe Alexandre, dans la section « Maroni-Saül ».

Le soutien politique de l’élue au président sortant ne coulait pas de source. Celle-ci s’était présentée contre lui en 2015 sur la liste menée par Alain Tien-Liong, l’ex-président du Conseil général. Par ailleurs, la maire s’était rapprochée récemment des NFG (couleur politique du secrétaire de mairie, Thierry Louis, aussi président de l’US Macouria), parti qui s’est officiellement rangé du côté de Jean-Paul Fereira, maire d’Awala-Yalimapo et vice-président de la CCOG, candidat au poste de président de la collectivité unique. 

Ce soutien récent a-t-il été récompensé par un quad ? « Il ne s’agit pas de « cadeaux » mais de dons entre collectivités équivalents à des subventions. La CTG a une ligne budgétaire dédiée appelée « offre territoriale » d’environ 1,5M€ par an sur laquelle nous finançons des écoles, des équipements culturels, etc… rétorque par écrit la direction générale des services de la CTG. Un des rôles de la CTG est de soutenir les communes, le plus souvent en apportant des aides financières techniques ou matérielles pour leurs investissements ou sous forme de don en nature » ajoute la direction générale. 

Sur un document émanant du service aménagement de la CTG, que nous a transmis la direction générale, il est ainsi expliqué que les deux communes « ne disposent pas ou plus de véhicule adapté pour la circulation sur piste au sein de leur territoire. Les services de la CTG peuvent par ailleurs avoir occasionnellement besoin de quad pour leur propre usage lors de déplacement sur place ».

C’est dans un calendrier très resserré, entre la fin de la mandature et la campagne électorale, que tout s’est déroulé malgré tout : les communes auraient ainsi « sollicité la CTG sur l’achat d’un quad en 2021 » affirme la direction de la collectivité. Les élus qui siègent en commission permanente y ont répondu « favorablement », le 13 avril 2021, par l’octroi de 9 400 € pour un quad à Ouanary et 11 500 € à Saül. Cependant, le quad avait déjà été livré – un mois auparavant – vraisemblablement le 2 mars 2021 par Rodolphe Alexandre à Ouanary. Quant à Saül, le quad arrivait le jour du vote par la commission permanente, le 13 avril 2021.

Nous avons interrogé par téléphone un membre de la société privée d’hélicoptères, présente ce jour-là dans la commune de Saül. Il nous a été répondu qu’une livraison d’un « quad » avait très probablement été effectuée ce 13 avril, avant qu’il ne nous soit demandé de rappeler quelques instants plus tard. Ce que nous avons fait, mais sans plus parvenir à joindre quelqu’un au bout de la ligne, jusqu’à l’heure de la publication.

La délibération votée en commission permanente, que nous a adressée la collectivité territoriale, est malheureusement introuvable sur le site en ligne de la CTG dans la rubrique consacrée à la publication des délibérations. Malgré de nombreuses tentatives de recherches croisées de notre part, et ce jusqu’à ce jeudi 3 juin, cette délibération demeure invisible, alors que d’autres sujets votés au cours de cette même commission permanente du 13 avril sont accessibles en ligne. 

Conseiller territorial d’opposition sortant, qui se présente sur une liste d’opposition à Rodolphe Alexandre, aux côtés de Jessi Américain, Athys Jaïr se souvient vaguement avoir voté en faveur de cette délibération, mais il retient surtout qu’il « s’agissait d’une régularisation puisque le quad avait déjà été livré à Ouanary ».

La direction de la CTG l’affirme : « Ces dons ne sont pas fait à Narcisse Rozé et Marie-Hélène Charles mais aux communes ». 

Mais à Saül, ce n’est pas tout à fait ce qu’il se passe selon les témoignages de cinq habitants du village que nous avons recueillis.

C’est Ruddy Maurice, connu comme l’animateur « zozo futé » sur Guyane La 1re et grand amateur de selfies avec la classe politique, qui aurait fait l’annonce de ce « don » au cours du conseil municipal de Saül du 12 avril devant administrés et élus, affirme un témoin. Ce qui signifie que le 12 avril, à Saül, on aurait annoncé la livraison immédiate du quad, avant même que la commission permanente n’ait validé le dossier. 

« Ruddy Maurice nous a dit : « c’est un cadeau personnel fait à Madame le maire par Rodolphe Alexandre, en aucun cas disponible pour le personnel de la commune » » affirment deux Saüliens.

Depuis la fin de la mandature précédente de Madame Charles, Ruddy Maurice est présenté aux conseillers comme le « coach en communication bénévole » (sic) de la maire. L’homme contribue aussi au Facebook d’Outremer Radio Guyane, utilisé comme un intarissable organe de communication en faveur de l’équipe Alexandre depuis des mois. L’animateur a d’ailleurs officiellement apporté son soutien au président sortant il y a peu.

« J’ai cru que ce quad était pour la mairie car les agents n’ont pas de quad, mais on a répondu que c’est le quad personnel de Madame le maire » abonde un habitant qui a eu l’occasion de voir passer l’engin devant lui et reste étonné : « ce quad est surdimensionné, il n’est pas adapté à Saül. Il est tellement gros qu’il n’a même pas pu être amené par avion, ce qui aurait coûté moins cher qu’une rotation par hélicoptère [3 380 € selon la CTG – ndlr]. Ici le litre d’essence est à 4€, je n’ose même pas imaginer la consommation de cet engin, c’est un peu aberrant. »

Depuis la livraison, de témoignages concordants, le quad est garé chez la sœur du maire puisque celle-ci ne réside pas dans la commune mais sur le littoral. Les témoignages s’accordent pour dire que c’est le 1er adjoint, Jean-François Bernard, beau-frère de Madame Charles, qui l’utilise pour aller aussi « à la chasse, à son abattis, à l’école ». On a aussi vu une nièce – pré-adolescente – de Marie-Hélène Charles conduire l’engin, l’élue assise derrière. Mais d’agent municipal, aucun n’a été vu aux commandes. 

Nous avons tenté de joindre Marie-Hélène Charles par téléphone ce jeudi. Aucune suite n’a été donnée à notre demande. Le secrétaire de mairie, Thierry Louis, n’a pas souhaité répondre à nos questions, se « range[ant] » derrière la réponse que nous a apportée la direction générale de la CTG. Malgré plusieurs tentatives ce jeudi, nous ne sommes pas parvenus à joindre par téléphone Ruddy Maurice.

A 150 kilomètres de là, à Ouanary : « le quad c’est pour la commune. Pour charroyer des marchandises, amener les touristes » nous répond Tania Alito, conseillère municipale depuis 2020 résidant en partie à Cayenne. Madame Alito figure parmi les candidat·e·s de la section « Oyapock », sur la liste de Rodolphe Alexandre. C’est l·a·e seul·e conseill·ère·er municipal·e de la commune à prendre part à ces élections territoriales. Elle a été élue en 2020 aux côtés de Narcisse Rozé, le maire. « Rodolphe Alexandre est venu plusieurs fois dans la commune et il nous a proposé, si ça nous intéressait, de faire partie de son équipe » explique celle qui veut « défendre » son village à l’échelon territorial. Pour le reste, la conversation n’ira pas plus loin : « Je ne peux pas vous donner d’autres réponses, il faut se concerter avec le maire ». 

Aujourd’hui, dix-huit des vingt-deux maires de Guyane soutiennent Rodolphe Alexandre à l’élection territoriale. 

Photo de Une : A gauche le quad offert à Saül et à droite celui offert à Ouanary.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

4 commentaires

  • clod29
    04 juin 2021

    achat de vote, non tu déconnes !!!!!!!!!!

  • Macanahan
    04 juin 2021

    Achat de quad avec des fonds publics pour arroser de belle manière beau la famille des élus, merci qui? Merci Roro!

  • Twinny
    04 juin 2021

    Certains sont vraiment nés avant la honte ! ! !
    Des élus sans éthique !
    Des citoyens aveugles et sans éthique
    On s’attend souvent à ce que la sanction vienne des urnes, mais hélas non.
    Tristesse et misère pour la population

  • Morvandiau
    04 juin 2021

    Il y a un net progrès, jusqu’à peu c’était des caisses de tafia…
    Mais je pense que certaines communes du haut maroni et haut oyapock y auront quand même droit cette année.
    Et après ces même élus et politiques Guyanais diront que Macron prend les guyanais pour des enfants en disant ne pas être le père noël…

Articles associés :

Suriname : 204 morts Covid de mars 2020 à fin avril 2021, en mai 98 morts, un record mensuel déjà battu : 141 décès du 1er au 18 juin et un parlementaire antivax !

Au Suriname, le nombre de décès Covid poursuit son affolante ascension. Ce pays avait déploré 204 morts Covid de mars 2020 à fin avril 2021, en 14 mois donc. Le mois suivant, en mai, il y aura...

Assiduité des élus à la CTG : Ringuet, Phinéra-Horth et Briolin à la traîne

A l'occasion des élections territoriales dont le premier tour est prévu ce dimanche 20 juin, Guyaweb s'est penché sur l'assiduité des 51 conseillers de la Collectivité territoriale de Guyane ...

L’enquête judiciaire pour suspicion de «favoritisme» est bouclée dans l’affaire qui vise Gabriel Serville, signataire, fin 2014, d’une convention pour la mairie de Matoury avec l’avocat Olivier Taoumi pour 9500 € mensuels d’honoraires

L'enquête judiciaire sur les conditions d'attribution d'une rémunération mensuelle nette de 9500 euros par la mairie de Matoury, théoriquement durant 38 mois, à Olivier Taoumi, entre fin 2014 et ...

Covid-19 : les chiffres ne sont pas rassurants, les indicateurs restent élevés dans un contexte de confinement quasi-fantoche et d’agitation des esprits…

Les chiffres consolidés du Covid-19 ne sont pas à la baisse en Guyane contrairement à ce qu'espéraient les autorités en début de semaine dernière au moment de la décision de maintien des ...

Interview de Gabriel Serville : TVA, évolution statutaire, immigration …

Le député Gabriel Serville (Peyi Guyane), figure politique à l’itinéraire morcelé, s’est lancé dans la bataille des élections territoriales à la tête de la liste « Guyane Kontré pour ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube