Vendredi 14 Juin

Publicité Guyaweb

Elections européennes : après l’écrasante victoire du Rassemblement National, Emmanuel Macron annonce une dissolution de l’Assemblée Nationale

Elections européennes : après l’écrasante victoire du Rassemblement National, Emmanuel Macron annonce une dissolution de l’Assemblée Nationale

Dans la foulée de l’annonce des résultats des élections européennes écrasées par le Rassemblement National qui a obtenu un score historique (31,5%), le président Emmanuel Macron a annoncé la dissolution de l’Assemblée nationale et il cherchera à obtenir un vote de confiance lors des élections législatives qui seront organisées le 30 juin et le 7 juillet.

Avec un taux de participation estimé à 52,5%, les élections pour le renouvellement des 720 eurodéputé(e)s du Parlement européen ont été marquées en France par une nouvelle poussée de l’extrême droite. Après avoir obtenu 23,3% des suffrages exprimés lors du dernier scrutin en 2019, le Rassemblement National (RN) arrive de nouveau en tête cette année avec 31,5%, un score historique, deux fois plus important que celui de la liste majorité présidentielle (15,2%). 

Jordan Bardella, président du RN et tête de liste pour ces élections, a d’ailleurs profité de son large succès pour saluer « un verdict sans appel » et demander de « nouvelles élections législatives« .

En 2019, lors du dernier scrutin, le RN, déjà en tête avec 23,3% des voix, avait obtenu 18 sièges au Parlement européen. Avec cette nouvelle victoire, le parti d’extrême droite eurosceptique devrait obtenir pour les cinq prochaines années une trentaine de fauteuils sur les 81 sièges d’eurodéputés dévolus à la France.

La liste de la majorité présidentielle aura 14 sièges sur les 720 que comporte le Parlement européen. En 2019, elle était déjà arrivée en seconde position derrière le RN, mais avec un point de différence. Cette année l’écart est de 16 points, confirmant une nouvelle poussée de l’extrême droite.

Une petite heure après l’annonce des résultats de la défaite de la Macronie, lors d’une allocution télévisée depuis l’Elysée, le président a concédé la défaite de son camp et reconnu que le score obtenu par la liste de Valérie Hayer « n’est pas un bon résultat pour les partis qui défendent l’Europe (..). Les partis d’extrême droite qui, ces dernières années, se sont opposés à tant d’avancées permises par notre Europe (…) progressent partout sur le continent » a regretté Emmanuel Macron, après la publication des premières estimations des résultats des élections européennes.

Il a ensuite déclaré « je ne saurai donc, à l’issue de cette journée, faire comme si de rien n’était. À cette situation s’ajoute une fièvre qui s’est emparée ces dernières années du débat public et parlementaire dans notre pays. »

« C’est pourquoi, après avoir procédé aux consultations prévues à l’article 12 de notre Constitution, j’ai décidé de vous redonner le choix de notre avenir parlementaire par le vote » a-t-il ajouté, annonçant la dissolution de l’Assemblée Nationale.

De nouvelles élections législatives sont donc convoquées dans trois semaines, le 30 juin pour le premier tour et le 7 juillet pour le second tour. « Cette décision est grave, lourde, mais c’est avant tout un acte de confiance (…), c’est un temps de clarification indispensable » a estimé le président de la République. Un pari risqué pour Emmanuel Macron, qui se devait de réagir politiquement. Bien qu’il ait fait la courte échelle au RN à plusieurs reprises, Emmanuel Macron jouera à nouveau la carte du barrage face à l’extrême droite comme seul choix politique possible pour sauvegarder la démocratie

Raphaël Glucksmann, tête de la liste PS-Place Publique arrivée en troisième position du scrutin européen, a quant à lui accusé Emmanuel Macron de jouer « un jeu extrêmement dangereux avec la démocratie et les institutions ».

S’ensuivent les listes de La France insoumise (8,7%), des Républicains (7,2%), de Reconquête (5,5%) et d’Europe Écologie Les Verts (EELV, 5,2%). Aucune des autres listes – 38 s’affrontaient au total, un record – n’a atteint le seuil minimal requis pour obtenir un siège au Parlement européen. L’élection se déroule bien au suffrage universel direct à un tour avec une représentation proportionnelle, mais dans certains pays comme en France, il faut obtenir au moins 5% des suffrages exprimés pour obtenir un fauteuil d’eurodéputé(e)

La liste RN en tête en Guyane

La liste du Rassemblement National a aussi écrasé le scrutin des élections européennes en Guyane (25,62%) devant celle de La France Insoumise (18,44%) puis la liste PS-Place Publique (10,89%). La liste de la majorité présidentielle Renaissance est au pied du podium en atteignant 10,50%. Sur les 22 communes de Guyane, 17 communes ont placé en tête la liste du Rassemblement National, dont le trio Saül  (47,37%), St-Georges (43,97%) et Iracoubo (40,43%). Trois communes ont privilégié la liste LFI (Apatou, Grand-Santi et Papaïchton), une celle de la majorité présidentielle Renaissance (St-Elie) et une celle des Républicains (Camopi).

Guillaume Reuge avec (KLS)

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

10 commentaires

  • Bello973

    Du coup, à 71ans Cahuzac a annoncé son intention de se présenter à la députation dans le Lot-et-Garonne. Ça commence à prendre des allures de fin du monde…notre drame franchouillard.

  • Patoche

    C’est vrai que Léon, Marie-Laure et les autres c’est mieux…la bonne nouvelle c’est qu’on peut espérer que les députés du coin le soient pas réélus.
    En tout cas, une belle occasion de mettre en accord vos paroles et vos actions. On attend votre campagne. Vous aurez ma voix !

  • Bello973

    « Ceci étant, ces commentaires n’ont vraiment que peu d’utilité au vu des échanges et des retours sans intérêt. Chacun est dogmatique et dans un jugement permanent. L’abonnement étant mensuel, j’ai bien assez soutenu la presse indépendante. Bon courage à Guillaume Reuge dont les articles sont très bien écrits. Pour le reste, humilité et déontologie ne feraient pas de mal qu’on soit lecteurs ou autres ! » (Mai 2024)

    « En tout cas, une belle occasion de mettre en accord vos paroles et vos actions. » (Juin 2024)

  • Patoche

    Suis-je candidat à quoi que ce soit ? Ai-je réponse à tout ? Il ne me semble pas. Seuls les idiots ne changent pas d’avis.
    Mais pour l’illustre maître du savoir, c’est du pain béni ces législatives anticipées. Encore une fois, présentez-vous !

  • sheik240

    Franchement, j ai beaucoup de mal à imaginer que nos deux députés ne soient pas réélus…ils sont très populaires et n ont quasi aucune opposition.

  • Patoche

    Ça va dépendre du taux de participation selon moi car comme déjà expliqué sur le site, c’est avec peu de voix exprimées qu’ils ont été élus. Donc fonction de la mobilisation des électeurs…à voir.
    Ceci étant, c’est comme partout : les extrêmes se mobilisent plus facilement que les autres donc plus l’abstention est forte, plus les extrêmes y gagnent. Jordan, Marine et Eric le savent…

  • Frog

    Bah le carnaval étant permanent, Bonnie and Clyde ont toutes leurs chances, on est plus a ça prés.

  • Franck973

    Il FAUT que nos deux députés soient réélus. Ils font du très bon travail. Pourquoi vous les critiquez incessamment ? Parce qu’ils sont guyanais et indépendantistes ? Et alors ? Ce qu’on leur demande c’est de faire leur travail et ils le font. Certaines interventions à l’assemblée nationale de JV Castor et aussi de Davy Rimane sont excellentes. Combien de députés autres, ne l’ouvrent jamais et se contentent de siéger (s’ils siègent effectivement) et d’encaisser leurs riches subsides.

  • Patoche

    Il FAUT qu’ils dégagent selon moi !!! Pas parce qu’indépendantistes et/ou guyanais. Juste parce que je pense qu’ils font du mauvais travail…

  • Bello973

    Siéger à l’assemblée nationale dans l’opposition…pour un indépendantiste ça reste une invitation à un « dîner de cons », surtout avec cette mode culinaire de l’assaisonnement au 49.3. Pas encore certain qu’ils aient tous les deux envie de rempiler… Ceci-dit, le vote contre la loi immigration ou contre la loi sur le dégel du corps électoral néo-calédonien…ou pour l’inscription de l’IVG dans la constitution, ou en pour le rétablissement de l’ISF…ce fut en effet du bon travail d’élus de gauche. Du point de vue d’une sensibilité de gauche, s’entend.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Dilhan Will 4ème du chrono avec arrivée en côte, Benjamin Le Ny 5ème, le champion du Rwanda du CLM, Moise Mugi Sha remporte la 1ère étape

Les deux coureurs de l'Union Sportive Lamentinois (USL) Dilhan Will 4ème et Benjamin Le Ny, 5ème, sont dans une position d'attente au classement général, à l'issue du contre la montre, alors que ...

[EN DIRECT – Législatives 2024] : Les candidats en lice : Boris Chong-Sit, Yvane Goua, Jean-Philippe Dolor, Jean-Victor Castor, Olivier Taoumi…

C'est officiel, le dépôt des candidatures en préfecture auprès du bureau des élections est du 12 au 16 juin 18h. A l’occasion des élections législatives anticipées organisées par ...

À Saint-Laurent du Maroni, le défi du logement

En 2030, Saint-Laurent du Maroni, qui n’était encore qu’un bourg de quelques milliers d’habitants dans les années 1970, devrait devenir la ville la plus peuplée de Guyane avec près de 130 ...

Championnat d’Europe : médaille d’argent pour Gémima Joseph au relais 4x100m

Elle l'a obtenue sa médaille en fin de soirée à Rome (fin d'après-midi en Guyane), l'équipe de France termine 2ème derrière la Grande-Bretagne. Gémina Joseph a pris son témoin avec un peu ...

Grand Prix de la Montagne Pelée : 4 arrivées au sommet, des Martiniquais, des Rwandais et des Vénézueliens attendent Dilhan Will

L'équipe de L'USL (Union sportive Lamentinois) de Dilhan Will s'envole aujourd'hui de Guadeloupe pour un saut de puce vers la Martinique voisine où a lieu, sur le papier, une sacrée épreuve : le ...

Carol Ostorero est entrée au conseil d’administration du Comité de l’eau malgré la triple condamnation de l’une de ses sociétés pour la pollution d’une crique

Bien que l'une de ses sociétés minières, Gold'Or, ait été condamnée par la justice pour la pollution d'envergure d'une crique sur la commune de Mana, Carol Ostorero, ex-présidente de la ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube