Vendredi 14 Juin

Publicité Guyaweb

En Guyane, des élections législatives anticipées les samedis 29 juin et 6 juillet

En Guyane, des élections législatives anticipées les samedis 29 juin et 6 juillet

Après l’annonce des résultats des élections européennes remportées par la liste du Rassemblement National, lors d’une allocution télévisée le 9 juin, le président de la République a annoncé la dissolution de l’Assemblée nationale dans le cadre de l’article 12 de la Constitution et précisé que des élections législatives anticipées se tiendront les 30 juin et 7 juillet. Toutefois, par dérogation, elles se tiendront les samedis 29 juin et 6 juillet en Guyane et dans les autres territoires d’Outre-mer.

Des élections législatives anticipées. En effet, la Constitution prévoit un délai entre 20 et 40 jours au plus tard après la dissolution. Ainsi, deux décrets, le premier celui de la dissolution de l’Assemblée Nationale signé par le président de la République et le second, celui de la convocation des électeurs signé par le Premier ministre Gérald Darmanin, ont été publiés au Journal Officiel, hier lundi 10 juin. De facto, la dissolution a mis fin aux mandats des députés en fonction et entraîne l’organisation de nouvelles élections législatives dites anticipées.

En Guyane, les députés sortants, de la deuxième circonscription Davy Rimane (GDR-Nupes) et de la première circonscription Jean-Victor Castor (GDR-Nupes) devront se représenter. Pour rappel, lors des Législatives de 2022, 27 candidats étaient en lice, 18 sur la première circonscription, 9 sur la deuxième. Davy Rimane avait gagné ces élections devant le député sortant Lenaïck Adam (ex LREM devenue Renaissance) et Jean-Victor Castor l’emportait devant Yvane Goua de la société civile et porte-parole de l’association Trop Violans qui a l’époque avait décliné un entretien à Guyaweb.

Des élections législatives anticipées les samedis 29 juin et 6 juillet en Guyane

Selon le décret publié au JO « par dérogation aux dispositions de l’alinéa précédent, les électeurs sont convoqués le samedi 29 juin 2024 à Saint-Pierre-et-Miquelon, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin, en Guadeloupe, en Martinique, en Guyane, en Polynésie française et dans les bureaux de vote ouverts par les ambassades et postes consulaires situés sur le continent américain. »  Pour être élu au premier tour, le candidat doit recueillir la majorité absolue des suffrages exprimés et un nombre de voix égal au quart des électeurs inscrits. Le second tour se déroulera le samedi 6 juillet.

Déclaration de candidature

Pour le premier tour, les déclarations de candidatures seront reçues par le préfet de Guyane à partir du mercredi 12 et jusqu’au dimanche 16 juin 2024 à 18 heures (heure légale locale). Pour le second tour, les déclarations de candidatures seront déposées à partir de la proclamation des résultats par la commission de recensement général des votes et jusqu’au mardi 2 juillet 2024 à 18 heures (heure légale locale).

Toutefois, en Guyane, six candidats malheureux des élections législatives de 2022, déclarés inéligibles pour une durée de trois ans ou un an par le Conseil constitutionnel, ne pourront pas se représenter. Il s’agit de Thomas Jessika Delar-René , Emmanuel Félissaint, Christophe Madère , Wender Karam , Virginie Thomas  et Manuel Jean-Baptiste.

La campagne électorale des élections législatives express sera ouverte le lundi 17 juin à zéro heure et se terminera le jeudi 27 juin à minuit pour le 1er tour. Quant aux scrutins des samedis 29 juin et 6 juillet, ils seront ouverts de 8h à 18h dans les bureaux de vote du territoire.

  • Article publié à 6h29 et actualisé à 9h06

Retrouvez notre dossier consacré aux Législatives 2022

Photo de Une : En 2022, dans la deuxième circonscription, Davy Rimane gagnait les élections législatives face au député sortant Lenaïck Adam © Guillaume Reuge / Guyaweb

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Dilhan Will 4ème du chrono avec arrivée en côte, Benjamin Le Ny 5ème, le champion du Rwanda du CLM, Moise Mugi Sha remporte la 1ère étape

Les deux coureurs de l'Union Sportive Lamentinois (USL) Dilhan Will 4ème et Benjamin Le Ny, 5ème, sont dans une position d'attente au classement général, à l'issue du contre la montre, alors que ...

[EN DIRECT – Législatives 2024] : A trois jours de la clôture du dépôt des candidatures en préfecture

Alors qu'ils étaient 27 candidats lors des Législatives 2022, six d'entre eux ne pourront pas se représenter car ils sont frappés d'inéligibilité d'un an ou de trois ans par le Conseil ...

À Saint-Laurent du Maroni, le défi du logement

En 2030, Saint-Laurent du Maroni, qui n’était encore qu’un bourg de quelques milliers d’habitants dans les années 1970, devrait devenir la ville la plus peuplée de Guyane avec près de 130 ...

Championnat d’Europe : médaille d’argent pour Gémima Joseph au relais 4x100m

Elle l'a obtenue sa médaille en fin de soirée à Rome (fin d'après-midi en Guyane), l'équipe de France termine 2ème derrière la Grande-Bretagne. Gémina Joseph a pris son témoin avec un peu ...

Grand Prix de la Montagne Pelée : 4 arrivées au sommet, des Martiniquais, des Rwandais et des Vénézueliens attendent Dilhan Will

L'équipe de L'USL (Union sportive Lamentinois) de Dilhan Will s'envole aujourd'hui de Guadeloupe pour un saut de puce vers la Martinique voisine où a lieu, sur le papier, une sacrée épreuve : le ...

Carol Ostorero est entrée au conseil d’administration du Comité de l’eau malgré la triple condamnation de l’une de ses sociétés pour la pollution d’une crique

Bien que l'une de ses sociétés minières, Gold'Or, ait été condamnée par la justice pour la pollution d'envergure d'une crique sur la commune de Mana, Carol Ostorero, ex-présidente de la ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube