vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

AEX Nelson : rejet du référé-suspension

AEX Nelson : rejet du référé-suspension

Le Tribunal administratif a rejeté la demande de suspension des travaux de la société minière SAS Trajan sur la crique Nelson examinée en audience publique il y a deux jours.

Le Tribunal administratif de la Guyane a fait savoir ce vendredi 11 janvier que « la requête de la Fédération Guyane Nature Environnement, l’association T’Leuyu, l’association Compagnie des guides de Guyane, l’association Saramacas Papakaï, la Sarl Wapa Lodge, la Sarl Camp Cariacou et la Sarl Canopée Guyane est rejetée ».

Arguant de la défense de l’eau potable et des activités professionnelles et de loisirs ainsi que de la préservation du bassin versant du Kourou et du respect des Zones de Droits d’Usages Collectifs, les requérants défendus par Me Mabile du barreau de Paris demandaient à la justice administrative de « suspendre l’exécution de l’arrêté du 1er octobre 2018 par lequel le préfet de la Guyane a autorisé la Sas Trajan à exploiter une mine d’or sur la Crique Nelson à Kourou ».

La société minière SAS Trajan était défendue par Me Beulque du barreau de Cayenne et les représentants des services de l’Etat (préfecture et DEAL) étaient également présents à l’audience tenue ce mercredi 9 janvier à Cayenne au Tribunal administratif de la Guyane sous la présidence de la juge des référés Marie-Thérèse Lacau.

L’affaire de l’AEX Nelson n’est toutefois pas terminée car les requérants avaient affiché leur détermination « à aller jusqu’au bout de cette procédure » et leur intention de se pourvoir en cassation devant le Conseil d’Etat en cas de rejet de leur référé-suspension (Guyaweb du 10/01/2019).

Un pourvoi devant le Conseil d’Etat

C’est ce qu’a confirmé la fédération d’associations Guyane Nature Environnement ce vendredi 11 janvier en s’insurgeant contre le fait que « malgré les risques environnementaux, le Tribunal administratif n’a pas jugé nécessaire de suspendre les travaux » de la société Trajan sur l’AEX Nelson.

« Alors que les travaux d’exploitation alluvionnaire avaient débuté dès le lendemain de la signature de l’arrêté préfectoral, le Tribunal administratif n’a pas daigné suspendre l’activité minière sur la crique Nelson, estimant que la condition d’urgence n’était pas remplie. Néanmoins, le consortium des associations environnementales, amérindiennes et touristiques ne compte pas en rester là » indique le communiqué de presse de Guyane Nature Environnement .

Cette fédération d’associations de défense de la nature dénonce « des illégalités flagrantes » dans le traitement de ce dossier par la préfecture et la DEAL et selon elle « cette exploitation vient non seulement porter atteinte à un écosystème fragile, mais aussi générer des conflits d’usages avec les populations amérindiennes et détruire une activité touristique durable et créatrice d’emplois sur le bassin du Kourou ».

Guyane Nature Environnement regrette que le Tribunal administratif n’ait pas retenu « l’urgence à suspendre les travaux (…) malgré les avis négatifs de la CTG, de l’ONF, de la ville de Kourou, des professionnels du tourisme et des associations environnementales » mais elle confirme que « les requérants ne comptent pas s’arrêter là » et annonce que « le consortium d’associations se pourvoit devant le Conseil d’Etat, en plus d’un recours au fond déjà déposé en décembre dernier ».

 

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

13 commentaires

  • GZ

    Vous avez dit, cher Johann ?

  • Saluda 973

    Qu’il croyait en la justice …

  • GZ

    Ohhh…… C’est vrai qu’il a dit ça ?

  • Orpailleur

    Ouf, ça m’éloigne du pôle emploi …

  • Orpailleur

    Etes vous l’Elu GZ, détenteur de toutes les vérités ? Allez donc faire la quête pour la suite et laissez nous bosser.

    • GZ

      Si j’étais un élu vous auriez qq vérités… En attendant, la seule vérité demeure la réalité de la destruction de la Guyane, démolition à laquelle vous et vos compères participez avec volupté. Vous n’êtes pas seules et je ne vous tiens pas pour les premiers responsables, si ça vous rassure.
      Vous êtes de simples victimes au bout du compte, peu importe que vous le sachiez ou pas.

  • benoit

    Moi ce que je vois, c est que la mine « Nelson » est deja en activitee et …..Surprise : les sites touristiques foncionnent normalement !! L’eau est toujours potable !!!!
    D ailleurs plusieurs site miniers ont ete en activite pendant plusieurs annees sur le bassin versant du Kourou et que pendant cette periode….Surprise : les sites touristique ont apparement fait 2M d’€ de CA avec 60 emplois !!!! et que l eau a toujours ete potable !!!!!
    Alors ou est le probleme ??!!

    • GZ

      Dans le caractère incomplet de la liste des dégâts, dans l’effet de temps et de quantité.
      Et dans votre tête à ne pas le savoir.

      • benoit

        Bin…. des mines depuis le 18eme siecle et l eau du Kourou toujours potable.
        Bin…. mise en eau de petit saut qui a submerge tout une region avec un passe minier seculaire et l eau du kourou toujours potable.
        Et meme que des operateurs touristiques se sont installes et font 2M d € de CA apres plus de 2 siecles d activites minieres.
        Et je suis sur qu’ ils pechent le poissons du fleuve pour le donner a manger aux touristes.

        • GZ

          Oui, toujours, toujours et encore.
          Jusqu’à ce que…

          Si vous étiez averti et honnête, vous ne donneriez pas de l’aymara du Petit Saut aux touristes. Ceci dit, juste une dose ponctuelle de Hg..

  • Orpailleur

    Et, GZ, dans le caractère encore jamais mis en avant de la liste des dégâts des sites touristiques, dans l’effet de temps et de quantité, surtout de quantité puisque elle est le carburant de l’activité.
    Et dans votre tête de ne pas y avoir pensé.

    • GZ

      Vous faites erreur, j’y ai déjà pensé.
      Seulement, leur polllution est bcp plus lente à venir et la destruction n’est pas comparable. Mais j’ai la conviction de l’inutilité à vous l’expliquer…

      On aura décidément tout vu en Guyane : l’activité touristique mise en égalité avec l’activité extractive.
      Je note cette date, c’était le 11 janvier 2019.
      Purée, la Guyane…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

En 2017 et 2018 en Guyane, la lutte des autorités a nettement moins ciblé les mules qui ingèrent des ovules de cocaïne

Le nombre d'interpellations de mules ayant ingéré de la cocaïne aura été en chute libre en Guyane en 2017 puis en 2018. Des données qui s'expliquent. Enquête. Il s'agit de chiffres off...

Mission VA248 d’Arianespace

Le lanceur Ariane 5 va placer en orbite géostationnaire les satellites T-16 et EUTELSAT 7C jeudi 20 juin. Il s’agit du cinquième lancement de l’année 2019 et du deuxième réalisé avec Aria...

Collision sur l’Inini, 2 gendarmes mobiles et 2 chasseurs alpins blessés : une note diplomatique au ministère des affaires étrangères du Suriname pour coopérer dans les investigations

Note de l'ambassadeur de France à Paramaribo au gouvernement du Suriname, interrogations quant au dimensionnement de la patrouille des forces de l'ordre engagée le soir des faits ... Guyaweb révèl...

Lancement du Service National Universel

La première phase du SNU débute ce lundi 17 janvier. 2 000 jeunes filles et garçons volontaires vont participer à cette première phase du Service National Universel (SNU) dans 13 départements...

« Or de question » de lâcher l’affaire Montagne d’Or

Le collectif Or de Question qui milite contre le projet controversé de mine industrielle Montagne d'Or porté par la Compagnie Montagne d’Or (CMO) mais aussi contre tout type de projet minier indus...

Le virus de la dengue circule à Kourou et Cayenne

Une alerte lancée par l'Agence Régionale de Santé. « Entre la fin avril et le début de juin 2019, le virus de la dengue a circulé dans les villes de Kourou et de Cayenne. Il s’agit d’une...

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube