vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Pétition contre Montagne d’Or : plus de 200 000 signatures en moins d’un an

Pétition contre Montagne d’Or : plus de 200 000 signatures en moins d’un an

La pétition en ligne « Non à la mine d’or industrielle en Guyane » lancée en février 2017 par le collectif Or de Question opposé au projet minier de La Montagne d’Or a recueilli à ce jour un peu plus de 214 300 signatures.

Le projet de mine industrielle dit de La Montagne d’Or, porté par le consortium russo-canadien Nordgold/Columbus Gold représenté en Guyane par la Compagnie de la Montagne d’Or, fait l’objet de vifs débats.

Les partisans du projet soulignent ses retombées économiques et comptent parmi eux la plupart des politiciens guyanais – dont les présidents de la Collectivité Territoriale et de l’Association des Maires – ainsi que le président de la République qui a réaffirmé son soutien lors de sa venue en octobre dernier.

Les opposants à la Montagne d’Or, qui pointent les risques pour l’environnement et les faibles perspectives économiques du projet, proposent d’autres solutions de développement pour la Guyane et s’efforcent d’élargir leur action à échelle nationale voire internationale.

C’est le cas en particulier du collectif Or de Question composé de nombreuses associations et organisations, qui s’était invité à la COP 23 en novembre dernier après avoir lancé en février la pétition en ligne Non à la mine d’or industrielle en Guyane.

Cette pétition qui en moins d’un an a rassemblé plus de 200 000 signataires demande au président français de ne pas laisser « détruire l’exceptionnelle biodiversité guyanaise » et « d’arrêter Montagne d’Or et tous les autres projets de mines d’or industrielles en Guyane ».

Un débat public sur le projet minier de la Montagne d’Or, organisé par la Commission Nationale du Débat Public, doit avoir lieu en Guyane à partir de mars 2018.

Retrouvez tous nos articles sur la Montagne d’Or

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

3 commentaires

  • 200 000 c’est à dire plus qu’il n’y a de gens qui soient en age de savoir écrire en guyane…
    Encore des décisions pour la guyane qui sont prises en dehors de la guyane… dans un sens ou dans l’autre.

  • Francois

    bonjour SMET – ceux qui ont décidé de faire un gros trou dans la forêt pour s’en mettre plein les fouilles sont des gens en dehors de la Guyane: des Canadiens et des Russes.

    • peu importe le projet, c’est le contexte qui laisse rêveur, c’est un peu comme si un projet controversé en Metropole était confronté à une pétition de plus de 95 millions de personnes (alors que la france en compte même pas 70)… C’est comme si le président américain était élu avec 500 millions de voix (alors que le pays en compte 320) C’est le fait de tenter d’imposer une influence importée par des avis extérieurs, peu importe le coté légitime ou illégitime des revendications en question, les guyanais (habitants de la Guyane) sont assez grands pour savoir débattre par eux même de ce qui est mauvais ou pas pour leur territoire.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

L’agenda des municipales 2020

A moins d'un mois des élections municipales qui auront lieu les 15 et 22 mars prochains, Guyaweb vous propose un point sur l'agenda électoral. Alors que la clôture du dépôt des candidatures en ...

Mission VA252 d’Ariane 5 prévue ce mardi

Le lanceur européen doit mettre en orbite deux satellites géostationnaires civils. Les satellites en question sont JCSAT-17, pour le compte de l’opérateur japonais Sky Perfect JSAT ...

Municipales à Maripasoula : l’aménagement au cœur des enjeux

Une chambre mortuaire jamais mise en service depuis un an, un centre-bourg sous diverses opération d'aménagement pour améliorer le quotidien, des passerelles en bois à 1 M€, une régularisation ...

Quatre personnes mises en examen en Martinique dont un surveillant du centre pénitentiaire de Ducos dans une affaire présumée de «corruption» au sein de cet établissement

«Un surveillant pénitentiaire exerçant au centre pénitentiaire de Ducos, âgé de 47 ans, a été placé en garde à vue mardi matin par la section de recherche de la gendarmerie en Martinique», ...

Epidémie saisonnière de grippe

Au cours du mois de janvier, une hausse du nombre de consultations pour syndrome grippal a été observée en Guyane, avec notamment une forte augmentation au cours de la dernière semaine de ...

Océanie : décoloniser les peuples et l’environnement

Luttes des peuples autochtones pour leur liberté, ultimes tentatives pour sauver leur environnement ancestral et leurs langues : le Festival international du film documentaire océanien (Fifo) s'est ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube