vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Montagne d’Or : “ il faut désacraliser la question des peuples autochtones”

Montagne d’Or : “ il faut désacraliser la question des peuples autochtones”

Ces propos qualifiés de “très méprisants vis-à-vis des peuples autochtones” ont été tenus par le président de la Collectivité Territoriale de Guyane, Rodolphe Alexandre, qui répondait aux propos d’Emmanuel Macron au sujet de la Montagne d’Or lors du Grand débat national des élus d’Outre-mer qui s’est déroulé le 1er février à l’Elysée, le chef de l’Etat ayant lui même été interpellé par le maire d’Apatou Paul Dolianki sur ce sujet controversé de la Montagne d’Or. “Il faut désacraliser la question des peuples autochtones. Je suis un des rares Créoles guyanais a avoir rétabli la réconciliation et la conciliation avec les…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

12 commentaires

  • Mev

    Ce que nous pouvons en retenir, c’est qu’il faut désacraliser la fonction de président de la collectivité territoriale, inutile à la société guyanaise.

  • GZ

    Encore le statut, rien que le statut.
    C’est toute l’architecture des processus décisionnels (pouvoir) et de la représentativité qui est à revoir. Il est inconcevable que de telles personnes, sans aucune formation sérieuse, sans aucune faculté de pondération, sans aucune expérience réelle puissent passer toutes leurs vies aux commandes des affaires publiques pour mener le pays dans le mur.

  • Francois

    j’ai un peu honte de ce R. Alexandre – je le cite « je suis un des rares Créoles guyanais … » – ah bon, les masques tombent, car faut que Rudolph comprenne que avant l’an 1500 il n’y avait ici ni Créole ni Français ni Espagnol, … mais il y avait en Guyane des Amérindiens depuis plusieurs millénaires. Alors, svp du respect, monsieur le Politik ! Car la question aurifère et la destruction de la nature concernent D’ABORD les Peuples Autochtones.

  • Gevila973

    Je le savais inutile et dangereux ce petit homme politique, mais de l’entendre pendant presque 10 minutes lancer des fleurs et des hommages à coups de « Merci Mr le Président » me le rends encore plus détestable et méprisable. Il n’est qu’un miteux lèche-botte

  • toucan

    Je suis servile, obséquieux, cupide, méprisant, toujours à la recherche de la meilleure combine et de la bonne aubaine.
    Qui suis-je ? le premier d’entre vous , je me fiche de vous tous et tout va très bien pour moi puisque je suis toujours au premier rang !

  • Frog

    Roro serait donc un des rares créoles à …..formidable aveu du mépris de sa caste…

  • Loic

    Il a raison, le débat est guyanais donc avec toutes ses composantes.
    Qui peut répondre à cette question : quel est le lieu de vie le plus proche du projet ? Il est occupé par qui ?

  • Jmc

    Ce genre de propos fait remonter à ma mémoire les paroles d’une chanson de Maxine Le Forestier
    « ….. être né quelque part pour celui qui est né c’est toujours un hasard… il y a des oiseaux de basse cour et des oiseaux de passage. Ils savent ou sont leurs nids quand ils rentrent de voyage ou qu’ils restent chez eux, ils savent ou sont leurs œufs…. je suis né quelque part, laissez moi ce repère…

  • Remi973

    Je ne m’étais jamais aperçu que la question des peuples autochtones avait été sacralisée en Guyane.
    Je croyais bêtement que c’étaient l’or, et le pétrole qui étaient sacrés.
    Heureusement qu’il est là pour rétablir enfin la vérité !

  • Morvandiau

    Ce n’est malheureusement que la confirmation qu’en Guyane certains s’estiment plus Guyanais que les peuples premiers, et qu’à ce titre ils estiment être les seuls légitimes à décider de l’avenir du territoire.
    Quand j’entends à la radio des gens (de plus en plus nombreux) dire tout haut que les amérindiens ne sont pas les premiers habitants de la Guyane, hé bien je pense que la phrase de monsieur Alexandre va les conforter dans leur haine.

  • le Jaguar

    Pas beaucoup de réactions de la « classe politique » locale, ce qui tendrait à démontrer que cette vision des choses ne choque pas beaucoup.

  • Cherchesoleil

    Ce sont les hommes qui sont sacrés, Monsieur Alexandre, pas les forages et les barils de pétrole potentiel, ni les entreprises géantes de terrassement et de pollution, même si elles devaient nous apporter quelques pépites ou terres rares alors que l’on vous explique que l’on peut se procurer la petite quantité qui serait bienvenue par des méthodes non agressives.
    Mais il est des hommes qui ne se respectent pas, ne se pensent pas sacrés dans une nature sacrée et cherchent leur satisfaction dans des réalisations mythiques, archaïques, grandioses, destructrices, et je dirais même infernales si j’osais.
    Pensons-nous sacrés et respectons-nous, nous ferons moins n’importe quoi.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

De Rugy se trompe sur le mercure et le cyanure

Lors de la séance de débat sur le projet de la Montagne d'or qui a eu lieu à l'Assemblée nationale jeudi 7 février, le ministre de la Transition écologique a soutenu des affirmations concernant ...

Me Gay remercié par le clan Bertrand

L'avocat cayennais, Me Jérôme Gay, nous a confirmé jeudi qu'il n'était plus le défenseur de de Léon Bertrand. Il précise que Me Patrick Lingibé (1) lui a adressé un courrier indiquant qu'i...

Interceptée avec plus de 15 kilos de cocaïne dans ses bagages, une Cayennaise laissée libre par le tribunal correctionnel dans l’attente de son procès reporté

Une jeune femme de 23/24 ans, de nationalité française, interpellée avec 15 kilos et 300 grammes de cocaïne dans ses valises samedi dernier à l'aéroport Félix Eboué de Matoury était appelée...

«En attendant Godot», l’inventaire du président du tribunal de grande instance de Cayenne, en matière d’application des peines, de squats, de malaise chez les greffiers, de budget de la justice…

Le discours du président du tribunal de grande instance (TGI) de Cayenne, fin janvier dernier, face à un parterre d'huiles étatiques et de robes du monde judiciaire recèle son lot de révélations...

Même tarif : 15 mois d’emprisonnement requis à Paramaribo à l’encontre du Guyanais détenteur de 280 grammes de cocaïne et de chacun des deux policiers soupçonnés de lui avoir extorqué de l’argent pour fermer les yeux

Correspondance spéciale de Ank Kuipers à l'audience au Suriname (avec FF) L'audience de ce mardi à Paramaribo s'est résumée quasiment aux réquisitions du parquet dans cette affaire présumée...

Le tribunal administratif annule l’exploitation, qui avait déjà cessé, d’un site alluvionnaire d’un km² sur la concession de la Montagne d’or

Lundi, le tribunal administratif de Cayenne a annulé une autorisation d'ouverture de travaux miniers accordée le 13 décembre 2017 par le préfet de Guyane sur une superficie d'un km² de la conce...

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube