vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

A Paris, autochtones et écologistes font front commun contre la Montagne d’or

A Paris, autochtones et écologistes font front commun contre la Montagne d’or

Les opposants au projet ont voulu sensibiliser l’opinion en métropole avant la fin du débat public sur la Montagne d’or. Alors que le débat public sur la Montagne d’or se clôture ce samedi 7 juillet, les opposants ont voulu exporter le débat jusqu’en métropole pour construire un front commun contre le projet de méga-mine d’or. Soutenu par plusieurs associations et le parti Europe-Ecologie les Verts, des représentants de la jeunesse Autochtone de Guyane ont, depuis le 27 juin, fait le tour des médias parisiens et des ministères pour tenter de faire entendre leurs voix. « Maintenant, il faut qu’on touche…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

3 commentaires

  • Remi973

    Non seulement les amérindiens sont humains, mais en plus ils parlent, et parfois même intelligemment et de façon pertinente. Incroyable !
    On pourrait peut-être les considérer comme de vrais citoyens majeurs.
    Il ne manquerait plus qu’ils revendiquent des droits ?

  • EL MATADOR

    Alors que en général, on les laisse dans un placard ou on visite leurs villages comme si c’était des parcs d’attractions, ces derniers temps on les pose sur une estrade le temps d’un débat public, avant de les remettre à nouveau dans un placard rempli de bières… Vive l’écologie !

  • Stiwi973

    Je suis sidéré de voir le mépris persistant des guyanais (au sens large) pour les amérindiens, leur histoire, leur culture, leurs droits, leur intelligence…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Maintenue malgré le confinement, l’enquête publique sur la centrale électrique du Larivot fait déjà débat

Un arrêté du 2 avril 2020 de la Préfecture de Guyane autorise l'enquête publique sur le projet de centrale électrique du Larivot à se tenir de manière dématérialisée du 20 avril au 20 mai ...

L’épidémie s’étend en Guyane

Depuis le 4 avril, la Guyane est au stade 2 de l'épidémie du Coronavirus. Le dernier bilan épidémiologique dénombre 72 cas dont 1 en réanimation depuis le 1er avril. Suivez sur notre fil ...

Covid-19 : les requêtes en référé-liberté de l’UTG et d’un personnel soignant de l’hôpital rejetées !

Dans deux décisions que Guyaweb s'est procurées à la mi-journée, la juge des référés Marie-Thérèse Lacau a rejeté ce lundi les requêtes en référé liberté du syndicat UTG (Union des ...

Le boom de la livraison à domicile

Confinement oblige, les commerces s'adaptent et certains proposent la livraison à domicile. Une habitude essayée et vite adoptée par les consommateurs, ce qui laisse présager une continuité ...

Lutte contre le coronavirus : mais qui sont ces exemptés de la «quatorzaine» à la descente des avions en provenance d’Orly et des Antilles ?

Mais qui sont ces «personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire ou (...) à la continuité de la Nation» et qui échappent à la quatorzaine à leur descente d'avion, selon un ...

Restrictions à la liberté de circuler : un arrêté du préfet avait oublié le cas des victimes de violences susceptibles d’aller porter plainte, le procureur le fait rectifier

Les mesures draconiennes prises par les autorités administratives afin de restreindre la circulation de personnes avec pour objectif de limiter la propagation du Covid-19 avaient quelque peu oublié ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube