vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

L’inspecteur de SVT affichait ses conceptions racistes sur le site de sa discipline

L’inspecteur de SVT affichait ses conceptions racistes sur le site de sa discipline

Le site internet de la discipline de SVT (Sciences de la Vie et de la Terre) de l’Académie de Guyane a été suspendu vendredi par le Rectorat, alerté sur les propos racistes publiés par le « responsable éditorial » du site, Christian Le Guillou, Inspecteur d’Académie de SVT. Jusqu’à vendredi 15 octobre, on pouvait lire sur le site de la discipline de SVT (http://webtice.ac-guyane.fr/svt/) les considérations de l’inspecteur de cette discipline scientifique sur l’existence de races humaines et leurs prétendus fondements génétiques. « Aujourd’hui le racisme existe et son fondement anthropologique, l’existence de races humaines, tout autant. » « On peut déduire que l’humanité n’est…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

65 commentaires

  • Le b.a-ba aurait été de contacter cet inspecteur pour qu’il puisse s’expliquer

    Il y a une contradiction entre ces deux paragraphes de votre texte présumément extraits du site en cause. Manquerait-il un passage :

    Aujourd’hui le racisme existe et son fondement anthropologique, l’existence de races humaines, tout autant.”

    “On peut déduire que l’humanité n’est constituée que d’une seule espèce, encore que tous les « croisements » n’ont pas été « expérimentés »”.

    • « contradiction entre ces deux paragraphes de votre texte présumément extraits du site »

      Ces extraits ne sont pas la production du journaliste mais, a priori, celle de l’inspecteur de SVT.

      La contradiction que vous notez dans les extraits cités est peut-être l’illustration de ce que la journaliste qualifie de « grande confusion intellectuelle » dans les propos de cet inspecteur ?

      Quant à savoir si ces propos ne sont que des « maladresses » mises en avant par des citations « hors contexte » ou la mise en lumière d’une pensée raciste, le rapport d’expertise du Rectorat sera nécessaire pour « juger » des écrits de cet inspecteur de SVT, présumé innocent.

  • Faudrait comprendre si le pédagogue se perdait complètement dans la compréhension des thèses de son maître à penser ou s’il était vraiment raciste au sens où vous l’attendez dans votre titre accrocheur. Et puis avant de faire l’article ça aurait été bien de contacter l’interessé.

  • Bon ké sa-Luc-IPR,
    Vous avez raison, il manque des passages du site, en voici quelques uns:

    « Et ce n’est pas parce que le Parlement français s’apprête a voter la suppression dans l’article 1 de la Constitution française de 1958 (….) de la référence à la race que ce concept disparait et ce usages avec lui (…) »

    « La culture guyanaise est atone »

    Voulez-vous aussi que je vous cite les trois définitions du mot race qui étaient visibles sur le site ?

  • Mickael

    Je préciserais que tenir des propos racistes (il faut être de mauvaise foi pour prétendre le contraire là) n’est pas une opinion mais un délit. Merci Mme TAUBIRA.

    • Oui, enfin, il semble dire qu’il y des races pas que l’une est supérieure à l’autre. Et donc il est peut être plus près de l’inertie que du racisme au sens oú vous l’attendez. Et encore une fois ce n’est pas très objectif de vouloir sa tête sans avoir son explication. Enfin, vous pouviez laisser Mme Taubira hors du sujet, ça fait vraiment trop partisan là.

      • Luc,
        doit-on vous rappeler qu’affirmer que les races existent, est le fondement pour pouvoir exprimer une hiérarchie entre elles ?

      • Mickael

        « Enfin, vous pouviez laisser Mme Taubira hors du sujet, ça fait vraiment trop partisan là. »

        Parce que vous ne l’êtes pas ?

        Quand on est cadre supérieur de l’Education Nationale, on ne tient pas ce genre de propos qui mettent en doute la neutralité de l’Etat.

        Surtout quand on affirme :
        « “Ils restent assis, parfois muets comme absents quand ils sont constitués majoritairement d’amérindiens, parfois turbulents quand leur succèdent des enfants d’origine haïtienne, brésilienne ou bushinengué. »

        On qualifie cela de racisme ordinaire. Venant d’un IA-IPR c’est grave.

      • « Au sens où vous l’entendez » plutôt.
        Pour ce qui est de donner la parole à l’inspecteu, pour une explication de texte, ce sera dans un deuxième temps non ?

        • Pourquoi dans un deuxième temps ? C’était si compliqué vous croyez de lui téléphoner avant l’article. Le type va se faire sanctionner par sa hiérarchie, ok, et j’ai l’impression qu’il y a des collègues à qui ça ne déplaît pas. Perso, je pensais que toute publication sur un site institutionnel devait être validé par le sommet de la hiérarchie.

          • Mickael
            18 octobre 2015

            Sanctionner ce n’est pas sur. On ne sait jamais
            Quand à valider par le sommet (c’est la Ministre ou le Recteur dans l’académie) avec une 50aine de sites au minimum par académie, le sommet ne peut être partout.

          • 18 octobre 2015

            Ça ne sert à rien d’exagérer le problème. au mieux le type a produit un texte stupide, ce qui en dit long sur ses (in)compétences, au pire la justice estime que ledit texte est vraiment raciste et punit l’inspecteur. Ni plus ni moins. N’empêche on dirait bien qu’il y a aussi un souci entre le type et le syndicat/ses collègues.

  • Ces propos sont sans équivoque, pourquoi lui donnerait-on le droit de s’expliquer ?
    Expliquer quoi ? Tout est clair.

    Même ses excuses, nous n’en voulons pas !

    Lorsqu’on donne des définitions génétiques du mot race, qu’on incite les élèves a étudier la notion de « race », sur la place publique on doit en assumer les conséquences d’un comportement aussi irréponsable et insultant.

    Nadine Morano a été sanctionnée, j’espère que nos politiciens ne laisseront pas passer un tel contenu !

  • Radiation des cadres !!
    Comment peut-on tenir des propos aussi irresponsables vu le contexte !
    J’espère que le rectorat va agir et que nos politiques aussi !

  • encore des voyages pour les directeurs directrices et amants amantes en première classe.

  • Excusez-moi, mais qui peut bien vouloir lui trouver des excuses ???

    Nous sommes en Guyane, la notion de race n’apparaît nulle part dans les programmes officiels, alors pourquoi cet inspecteur incite-t-il les élèves à se pencher dessus ?

    Personnellement j’espère que les politiques vont intervenir et que le rectorat va lourdement le sanctionner.

    Je remercie l’équipe de Guyaweb d’avoir le courage de diffuser ces informations qui ne nous parviennent jamais sinon, et j’espère qu’elle nous donnera la suite des événements !

  • Mystof

    Si la théorie des races existait alors Mr. Christian Le Guillou ferait partie de la race des *** !

  • Je ne comprends même pas que certains commentaires essayent de minimiser les propos de cet inspecteur !

    Avez-vous des enfants à l’école ? Souhaitez-vous que leurs profs leur démontrent l’existence des races humaines ?

    Sa réponse ne m’intéresse pas, pas plus que les excuses de Morano !

  • En attendant les rapports d’expertise et en admettant le pire, qu’il soit raciste. S’il prend les mêmes avocats que la dame dont je ne me souviens plus du nom, qui employait des gens « qui avaient des restes », sans les déclarer, il devrait bien s’en sortir.

  • Morvandiau

    « L’inspecteur n’hésitait d’ailleurs pas à appliquer sa conception raciale aux élèves guyanais en attribuant à des groupes des caractères particuliers : “Ils restent assis, parfois muets comme absents quand ils sont constitués majoritairement d’amérindiens, parfois turbulents quand leur succèdent des enfants d’origine haïtienne, brésilienne ou bushinengué.” »

    En fait, il dit une vérité que tout le monde observe et aura bien du mal à contredire, mais c’est pas bien de le dire, c’est ça ?
    Quel drôle de délit !

  • Morvandiau

    J’ajoute également que le fait d’attribuer à un groupe ethnique des caractères sociologiques particuliers ne me semble pas être du racisme.
    En revanche, quand l’auteur de l’article qualifie cela de « conception raciale », c’est une opinion clairement à charge, qui dénote une volonté manifeste d’inoculer du racisme à une personne qui n’en fait pas la preuve.
    Bref, j’ai juste le sentiment qu’on a envie de dégommer quelqu’un pour des raisons tout autres que celles annoncées. Une pratique très commune dans l’EN.
    En général, on ne fait pas preuve de la même publicité et indignation médiatisée quand on surprend des enseignants qui ont des comportements déplacés et pénalement condamnables avec des élèves. Dans ces cas là, c’est l’omerta totale et mutation en douce.
    Donc, le gros déballage pour des propos ambigus, ça me fait bien rire : quel beau bal des faux culs !

  • Je ne ferai pas d’étude de texte de tout ce qu’il y avait sur le site de SVT mais c’est quand même fou que le mot race déchaîne autant les passions (et de la mauvaise façon). Qu’est-ce que le racisme ? au sens politique c’est souvent très négatif et ça engendre des horreurs parce qu’avec la notion de race vient une échelle de valeur, comme si certains étaient meilleurs que d’autres, mais au sens biologique c’est juste reconnaître qu’il y a une diversité dans l’espèce et qu’au sein de cette diversité se dégagent des grands groupes d’individus plus homogènes entre eux. Est-ce grave de le reconnaître ? non ! est-ce discriminatoire ? tant qu’on ne pense pas qu’une  » race  » est meilleure que l’autre, non ! faudrait-il utiliser un autre mot que race qui est trop connoté politiquement ? ce serait hypocrite et puis l’autre mot utilisé en biologie serait sous-espèce, j’imagine déjà à quel point certains se sentiraient insultés par le terme sous-espèce.
    Quant à rappeler que l’on observe des différences comportementales très marquées en fonction de sa culture, mais qui oserait prétendre le contraire ? Toutes les sciences (biologiques, sociales…) l’observent. Encore une fois ce n’est pas un jugement de valeur, surtout que le questionnement qui va avec c’est l’adaptation de l’éducation nationale à la diversité des cultures présentes sur notre territoire. Qui peut encore penser que l’on peut réussir en classe en appliquant la même recette pédagogique quel que soit les élèves ? Se poser la question de la pertinence de l’enseignement en fonction des habitudes d’éducation et d’apprentissage au sein des différents groupes culturels est très important.
    Quand est-ce que l’on acceptera que la diversité humaine est une richesse. C’est à force de nier nos différences et de dire que nous sommes tous pareils que l’on engendre des tensions. En Guyane nous avons la chance d’avoir des élèves d’une diversité extrême en classe, et ils comprennent très bien, quand on prend le temps d’en parler sereinement, que c’est une richesse et qu’il n’y a pas de classement de valeur à faire mais juste une variété (génétique et culturelle ! ) que l’on doit préserver.
    N’est-ce pas actuellement la quinzaine de la culture créole à Cayenne ? est-ce que la culture créole est meilleure que les autres ? non ! faut-il la préserver et la mettre en valeur ? oui, c’est une richesse, au même titre que les autres cultures présentes sur notre territoire. Nous ne devenons pas meilleurs en disant que les autres sont moins bien que nous ! Acceptons notre diversité et soyons racistes dans le bon sens du terme !

    • AC…Guillou, vous vous parlez à vous même et vous vous enfoncez encore davantage !

      Oser parler de la culture guyanaise après avoir écrit qu’elle est atone ! Vous me faîtes bien rire !

      Ahhh…. et si chez vous les races sont des sous-espèces…allez réviser vos cours de biologie, vous n’êtes pas à la hauteur scientifiquement, c’est manifeste !

      Continuez à défendre que vous voyez des comportements communs aux ethnies…et affirmer dans la même phrase que ces propos ne sont pas racistes, qui espérez-vous convaincre ?

      Personnellement je suis certains que tous les enseignants ont des élèves brésiliens, haïtiens et bushinengues calmes…et mieux que ça…je suis persuadé qu’ils ne se posent même pas la question de savoir à quelle ethnie ils appartiennent !

      • Je ne suis pas l’inspecteur et j’ai longuement hésité à mettre un commentaire sur Internet, car il est souvent difficile d’y parler avec calme et raison… surtout quand le sujet est médiatiquement et politiquement brûlant. Tant pis j’ai essayé… Je tiens juste à remarquer que je n’ai pas parlé de culture guyanaise (relisez mon commentaire s’il le faut), puisqu’il faudrait parler de cultures au pluriel. Je n’ai eu de cesse de marteler que la diversité me semblait être une richesse mais certains ne le voient pas comme ça visiblement, dommage. Je tiens également à vous dire que je veux bien retourner dans mes livres de biologie mais que les définitions en sciences du vivant ont souvent des limites floues et qu’il faut parfois avoir un peu d’ouverture d’esprit et prendre un peu de recul. Je rappelle que la notion même d’espèce n’a pas de définition complète et satisfaisante.

    • « la notion de race […] au sens biologique c’est juste reconnaître qu’il y a une diversité dans l’espèce et qu’au sein de cette diversité se dégagent des grands groupes d’individus plus homogènes entre eux. »

      La biologie (génétique) reconnait exactement l’inverse de ce que vous lui attribuez : il n’y a pas de groupes raciaux d’hommes plus homogènes entre eux : la variabilité génétique entre individus d’un même sous-groupe est plus importante que la variabilité génétique moyenne entre sous-groupes géographiques !

      Et vous ajoutez encore à l’incohérence en faisant la confusion entre race et culture …

      • Encore faudrait-il que seule la génétique compte… c’est bizarre il me semblait qu’en biologie on avait quitté le modèle du tout génétique depuis un moment.
        Pour ce qui est de la génétique, oui en moyenne  » la variabilité génétique entre individus d’un même sous-groupe est plus importante que la variabilité génétique moyenne entre sous-groupes géographiques  » , mais est-ce la moyenne qui compte ? ou le partage de certains traits génétiques particuliers ? au passage selon les méthodes on peut faire dire à peu près ce que l’on veut aux statistiques… divergence de 1,22 % entre le génome de notre espèce et celui de l’espèce la plus proche, ce qui est moins que les différences entre deux humains… (un petit coup d’œil à ce blog, http://tecfa-bio-news.blogspot.com/2010/12/lhomme-differe-du-singe-de-13-mais.html, avec de bonnes idées à mettre en place avec des élèves).
        Je sais bien ce que veut dire race dans l’esprit de la plupart des gens (et je l’ai écrit dans mon commentaire) je rêve seulement d’une humanité où dire que l’on est différent ne veut pas dire que l’un est meilleur que l’autre. Ce n’est pas en niant nos différences mais en les reconnaissant et en les respectant que l’on favorisera la tolérance.

        • Vous postez un commentaire sur un article concernant « les considérations de l’inspecteur de [SVT] sur l’existence de races humaines et leurs prétendus fondements GENETIQUES. »

          Mais vous pouvez considérer en effet que la génétique n’a qu’un lointain rapport avec cet article, faire dans votre commentaire la confusion entre race et culture et y mêler des considérations sur votre vision d’une « humanité saine ».

          “Là où j’ai un embarras, c’est sur le mélange de productions scientifiques et d’opinions. On est dans le stéréotype, c’est a-scientifique” commente le Recteur.

          C’est cet « embarras » qui amena le Recteur à suspendre le site en question.
          Ecrire un commentaire usant des mêmes ressorts pour condamner l’inspecteur en question est assez paradoxal !

          • 19 octobre 2015

            Je ne suis pas incohérent et je ne fais pas de confusion… désolé si vous ne prenez pas le temps de relire les commentaires avant de vous même les commenter. Si vous avez compris que je condamne l’inspecteur il y a erreur… cet homme n’a pas fait que des choses que j’approuve dans son travail depuis qu’il est arrivé dans l’académie mais là en l’occurrence j’ai plutôt tendance à avoir un discours qui va dans le sens de l’apaisement. D’ailleurs qui des personnes sur ce site a lu le texte dont il est question en entier ? facile de faire dire ce que l’on veut à un texte en en découpant des morceaux de phrase. Je voudrais juste que raison et discussion l’emportent sur la passion. Lire et essayer de comprendre les arguments des autres avant de juger en est la première étape.

        • Oui….mais dire que nous sommes différents, ce qui est une évidence, ne justifie pas l’existence de races humaines.

          • Remi973
            06 novembre 2015

            Il faut voir qu’il est quand-même incompétent dans ce qui concerne la systématique (classification du vivant), ce qui est prouvé quand il dit : « L’Homme est un animal et s’il y a des races chez les chiens, les chats, les lapins, il y en a aussi chez l’Homme. » Ce dont il parle ne concerne que les animaux domestiques et est quelque chose d’artificiel, issu d’une sélection faite par l’homme. Les races dont il parle sont plus un phénomène culturel que naturel. Parle t’on de races de ver de terre ou de lézards ? Non parce qu’on ne les a pas (encore) fabriquées. Du coup, parler de races chez l’Homme est une faute très grave pour un inspecteur de sciences de la vie. S’il insiste sur “l’importance de la distinction entre ascendance génétique et « race »”, pourquoi emploie t’il ce mot recouvrant un concept si bancal et nauséabond ? On a d’autres mots plus solides et mieux définis pour s’exprimer en génétique des populations !
            Quant au passage “On peut déduire que l’humanité n’est constituée que d’une seule espèce, encore que tous les « croisements » n’ont pas été « expérimentés »”, la deuxième partie de la phrase met mal à l’aise. Est-ce de l’humour ? Que veut-il faire avec ses « croisements » entre humains ?

    • D’un seul coup, je me sens génétiquement et intellectuellement beaucoup plus proche du bonobo que de vous, qui êtes, sans doute, génétiquement et intellectuellement beaucoup plus proche du bachi-bouzouk à en juger par la manière sournoise avec laquelle vous prétendez terroriser (pseudo)scientifiquement les élèves conquis de Guyane. Vous aurez beau enrober vos doucereux propos dans l’éloge de la diversité et de la différenciation pédagogique, votre perniciosité vous rattrape ! En effet, au dogmatisme génétique vous ajoutez la perversion idéologique en faisant l’amalgame entre le fait biologique et le fait culturel. C’est précisément le chaînon qui manquait pour laisser la porte ouverte aux idéologies et justifications les plus douteuses et aux stéréotypes et aux stigmatisations les plus… racistes ! CQFD.
      Alors, non, je n’ai aucune envie d’être raciste avec vous, personne n’a besoin de l’être, et les cultures n’ont aucun besoin de la génétique pour assumer leurs différences et vivre ensemble. C’est dans l’échange respectueux d’égal à égal que vous construirez une société tolérante, pas avec vos pseudo-théories scientifiques à l’arrière-goût rance !

      • D’un seul coup, je me sens génétiquement et intellectuellement beaucoup plus proche du bonobo que de vous, qui êtes, sans doute, génétiquement et intellectuellement beaucoup plus proche du bachi-bouzouk à en juger par la manière sournoise avec laquelle vous prétendez terroriser (pseudo)scientifiquement les élèves conquis de Guyane. Vous aurez beau enrober vos doucereux propos dans l’éloge de la diversité et de la différenciation pédagogique, votre perniciosité vous rattrape ! En effet, au dogmatisme génétique vous ajoutez la perversion idéologique en faisant l’amalgame entre le fait biologique et le fait culturel. C’est précisément le chaînon qui manquait pour laisser la porte ouverte aux idéologies et justifications les plus douteuses et aux stéréotypes et aux stigmatisations les plus… racistes ! CQFD.
        Alors, non, je n’ai aucune envie d’être raciste avec vous, personne n’a besoin de l’être, et les cultures n’ont aucun besoin de la génétique pour assumer leurs différences et vivre ensemble. C’est dans l’échange respectueux d’égal à égal que vous construirez une société tolérante, pas avec vos pseudo-théories scientifiques à l’arrière-goût rance !

        Je crois que vous n’avez pas compris mes propos… c’est dommage, je regrette juste la véhémence qui en découle (de quel droit parlez-vous d’élèves conquis de Guyane ? la base du travail d’enseignant est justement de permettre aux élèves d’accéder à la liberté et la citoyenneté par l’autonomie de raisonnement et la construction d’idées propres, et j’espère dans une certaine mesure y participer).
        Par ailleurs je ne peux qu’être d’accord avec certains points que vous soulevez, notamment :  » C’est dans l’échange respectueux d’égal à égal que vous construirez une société tolérante « , c’est exactement ce que j’ai voulu dire quand j’ai écrit qu’il ne fallait pas mettre d’échelle de valeurs sur nos différences. Aucun humain, groupe d’humain, aucune culture, ne doivent être considérés comme  » meilleur  » ou  » moins bien « . L’égalité des droits (droit au sens législatif mais pas que, droit au respect, à la liberté etc…) me semble être la base d’une humanité saine. Mais égalité des droits et des devoirs ne veut pas dire que nous sommes tous identiques. Alors si mes propos ont été mal interprétés je les reformule : soyons tous différents mais soyons tous égaux ! j’espère avoir été plus clair.

        • J’ai très bien compris vos propos, à moins que vous ne me preniez réellement pour un bonobo, ce que je pense pas de votre part. En effet, vos ntentions paraissent certes louables et sincères, mais sèment un peu (beaucoup ?) la confusion. Qu’ont les élèves à gagner à mener une réflexion autour d’une notion aussi polémique que celle de race ? Y a-t-il un consensus scientifique tel qu’il faille réintroduire cette notion pour distinguer des groupes humains entre eux ?
          Les croisements multiples des populations entre elles rendent totalement improbable une telle distinction. Partant de là, c’est, au mieux, une perte de temps ou, au pire, une volonté idéologique pernicieuse de racialiser les cultures. Il serait plus judicieux de développer l’esprit critique des élèves de Guyane en leur rappelant l’origine du mot chabin(e), de leur montrer que, bien que des différences morphotypiques apparaissent entre eux, les différences phénotypiques sont extrêmement faibles ou encore d’expliquer l’influence des facteurs environnementaux sur la génétique et les traits morphotypiques (par exemple, sur la carnation).
          Voilà dans quelle mesure l’enseignement de la SVT pourra contribuer à l’éducation d’une jeunesse tolérante et éclairée, à laquelle on dispense un savoir utile et scientifiquement approuvé. Pas en lui assénant des théories douteuses susceptibles de créer la confusion dans les esprits et d’ouvrir la porte aux interprétations et réactions les plus dangereuse pour le respect de l’humanité.
          Mais, pour ce faire, il faudrait déjà commencer par extirper de leur tête les représentations et préjugés qu’ont un certain nombre d’enseignants, y compris d’inspecteurs, sur les groupes culturels d’appartenance des élèves de Guyane. Ce qui me fait dire que, parfois, on peut avoir le sentiment que des fonctionnaires arrivent en terrain conquis et cherchent à plaquer sur des élèves des méthodes, pratiques et contenus ethnocentrés (entendez europeocentrés) en décalage avec le milieu et l’éducation de l’élève, sans prendre en compte ou prendre appui sur leur culture ou, pire, en l’ignorant ou la dénigrant.
          Je vous rejoins, cependant, sur le fait qu’il faille une adaptation de l’enseignement et de la pédagogique aux élèves : une démarche interculturelle et d’intercompréhension sera sûrement plus pertinente qu’une réflexion génétique hasardeuse et foireuse, au caractère scientifique controversé et aux conséquences idéologiques dangereuses, autour de la notion de race appliquée à l’humain.

  • Tant de commentaires pour défendre l’indéfendable…
    On peut nier, tergiverser autant qu’on veut, les faits sont là….les phrases citées dans l’article n’ont pas été inventées !

    Les races humaines existent, comme chez les chiens !

    Bravo monsieur « l’inspecteur » !

  • les propos de cet inspecteur sont quand même choquants….

  • et pourquoi pas des remarques sur les élèves métro, chinois… dans les classes comment sont-ils ?? pour moi, les propos tenus par l’inspecteur sont déplacés et inacceptables

  • Quand on dit que les améridiens sont calmes, et les brésiliens, haïtiens, bushinengues sont turbulents….Môssieur l’inspecteur….on fait de la hierarchisation, donc du racisme !!

    Parce que moi, en tant que prof, je vais préférer les élèves calmes, que je trouverai meilleurs ! Et les turbulents, j’en aurai une opinion négative !!

  • skol973

    J’espère que ce *** quittera notre pays le plus rapidement ainsi que les autres qui se cachent dans les autres administrations.
    Pauvre mo pay

    • Oui enfin « votre pays » c’est plutôt une région et qui appartient à tous. Et votre commentaire finalement est de la même veine que les réflexions pseudo scientifiques de l’inspecteur sur le site Web.

  • LENNY973

    baaaaahhh
    Guyaweb descends dans le caniveau avec des titres accrocheurs pas du tout en phase avec le contenu….c’est jouer sur les mots.

    les commentaires seraient t’ils les mêmes si le prof était black..

    Et bien moi je vais faire l’amalgame en traitant de complexés sur leur origine ou leur réussite tous ceux qui le traitent de con pour une interprétation surement vaseuse de l’ethnie, de la race ou de l’espèce.

    La Guyane mérite d’autres priorités que les « faits divers » dans le traitement médiatique.

  • un expatrié qui est pointé du doigt et tous ses AMIS qui le défendent !

    • « expatrié » ?! Vous voulez dire « métro » « blanc » ?! Votre commentaire finalement je le trouve plus gênant pour ne pas dire pire que la page web de l’inspecteur.

  • Quand je lis ces commentaires enflammés entre personnes adultes…je me dis que, raciste ou pas, il faut être irresponsable pour suggérer à des enfants de s’interroger sur la notion !
    De la part d’un inspecteur de l’éducation nationale…c’est surprenant ! Est-ce là son rôle ?

  • Guyaweb pourrait il mettre le power point de l inspecteur en ligne pour que le lecteur se fasse un avis sur sa propre analyse plutôt que sur la base de syntheses choisies?

  • Lisant les commentaires anti-inspecteur, l’abroutissement généralisé de la population fait peur.
    Chers compatriotes, vous êtes stupides. Irrémédiablement.

  • Au lieu d’écouter des inepties pareilles et honteuse de la part d’un soi-disant haut fonctionnaire, veuillez regarder ceci provenant d’un éminent généticien en réponse à notre actu pour le moins affligeante. http://nos-medias.fr/video/axel-kahn-au-depart-tous-nos-ancetres-etaient-noirs-puis-ils-ont-conquis-le-monde

  • « Ils restent assis, parfois muets comme absents quand ils sont constitués majoritairement d’amérindiens, parfois turbulents quand leur succèdent des enfants d’origine haïtienne, brésilienne ou bushinengué.” Je vois que les clichés ont la vie dure! Si on doit suivre ce raisonnement jusqu’au bout, devrait-on également attribuer à une certaine communauté les caractères d’être des baba-cool enseignants, communautaristes, négligés, ayant une hygiène douteuse, pas très soucieux de leur professionnalisme, toujours en train de festoyer le week-end en carbet ou en forêt et ayant toujours le sentiment d’avoir la science infuse? On continue? ou on en reste là… C’est un peu réducteur n’est-ce pas? Donc présomption d’innocence je veux bien, mais arrêtez de minimiser à chaque fois quand un individu s’oublie dans ses propos racistes. Si c’est le cas, j’ose espérer que les experts venant je suppose de l’hexagone seront suffisamment neutres afin que les sanctions soient à la hauteur du délit commis.

  • Morvandiau

    Quand le président fondateur du MDES, ENSEIGNANT de l’Éducation Nationale de son état, prônait sur le site internet du MDES, la lecture du livre de Jules Linguet « Imbattables créoles », concentré ignoble de considérations raciales sur le métissage, ni le rectorat ni toutes ces bonnes âmes aujourd’hui outrées, n’avaient trouvé à y redire.
    Les anti-racistes auraient-ils l’indignation sélective ? Et cette sélection ne se baserait-elle pas sur des critères raciaux ?

    • Paassy,

      Est-ce qu’un racisme doit servir d’excuse à un autre ??

      Cet enseignant du MDES dont vous parlez, a-t-il publié des propos racistes sur un site académique dans son cadre professionnel ?

      La justice a-t-elle été saisie ?

      En ce qui me concerne j’espère que la Ligue des Droits de L’Homme ou SOS Racisme à Paris ont été informées et qu’elles suivent cette affaire !

  • Force est de constater que les propos de cet inspecteur sont plus qu’ambigus : ils sont douteux et donc inacceptables.
    Comment ce monsieur ( à formation scientifique relativement poussée) peut-il, sur un site de l’éducation nationale, véhiculer des idées aussi peu claires en les déguisant d’articles scientifiques pourtant très clairs sur l’impossibilité d’établir une quelconque notion de race dans l’espèce humaine.
    Ou il y a volonté de tromper ou il n’a pas compris ?
    De plus, je demande par avance à toutes ces grandes Dames et grands Hommes, qui depuis des lustres se sont battus pour construire pas à pas cette incroyable Culture Guyanaise, de honnir ce monsieur qui en 2 ans de présence dans le département a pu la juger atone.

  • D’une manière générale, quand un pays comme la Guyane accueille gentiment un expatrié pour lui permettre de trouver un travail qu’il n’aurait pas pu avoir en France, il faudrait qu’il est au moins la décence de ne pas tenir des propos racistes dans le pays qui l’accueille. Sinon il reste là d’où il vient c’est à dire dans sa petite province. A bon entendeur.

  • Ce qui est caractéristique lorsque ça débat entre prétendues huiles de l’Education nationale comme ici, c’est qu’au bout d’un moment on ne comprend plus le débat. Je plains vos élèves : vous ne savez ni faire simple, ni vulgariser…

    • Eh bien, pour aller au plus simple:

      Bertrand Jordan dit qu’il ne faut pas parler de race, mais d’ascendance…l’inspecteur dit: l’ascendance, c’est la race !

      J’ai été clair ?

      Après ne m’en voulez pas, je n’ai pas les moyens d’intervenir sur vos capacités de compréhension.

      • Et heureusement que ces enseignants n’ont pas suivi les indications pédagogiques de leur inspecteur !

      • Ah, j’avais oublié la propension au mépris chez l’enseignant. Une autre caractéristique… Ou l’amour des élèves lisses. Pauvre France…

        • Evidemment…les profs devraient accepter vos critiques sans broncher, préférer les élèves turbulents par vocation, et endosser tous les maux de la France juste pour vous satisfaire :)

          • 21 octobre 2015

            Non mais j’en trouve certains quelque peu embourgeoisés, n’acceptant pas la critique (vous en êtes l’illustration) et beaucoup trop formatés. Nombre d’entre eux sont passés directement du statut d’élèves à celui de prof. Ils connaissent mal la vraie vie…

  • Cet inspecteur est trop intègre pour travailler dans un tel milieu qu’est l’EN. Il ose afficher la réalité scientifique contre l’abroutissement généralisé du politiquement correct, bétonné dans des lois débiles et ignobles.
    La France sera sauvée par des hommes pareils ou elle ne le sera pas.

    Je serais heureux de pouvoir lui serrer la main.

  • Ah la mémoire d’internet permet de tout trouver :

    http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:tIwyZ1iEHRIJ:webtice.ac-guyane.fr/svt/spip.php%3Frubrique56+&cd=1&hl=fr&ct=clnk&gl=fr

    On trouve les pdf.

    Beaucoup d’infos et bonnes notions de SVT requises

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Covid-19 : les 4 lits de réanimation de Saint-Laurent du Maroni tous occupés, des opérations déprogrammées, près de 50 personnes hospitalisées en Guyane

Comme il fallait s'y attendre au regard de l'évolution des chiffres du Covid-19 ces dernières semaines, la situation en terme de santé publique -rapportée aux moyens- devient très sérieuse voire...

Confinement le week-end : bras de fer avec le gouvernement

Un couvre-feu qui a toutes les caractéristiques d'un confinement le week-end sera-t-il en vigueur dès dimanche en Guyane ? Malgré l'opposition d'une partie de la population et de certains élus, la...

Me Rudy Constant : « On ne s’approche pas d’un chien policier qui protège son maître. A fortiori (…) lorsque l’on vous a prévenu »

Me Rudy Constant, l'avocat des deux policiers concernés par l'affaire Albert Tarcy et l'enquête confiée à l'IGPN (Inspection générale de la police nationale), a accordé une longue interview (1)...

Six hommes morts du Covid-19 en 15 jours depuis le début de l’année en Guyane, 80 personnes décédées au moins depuis le début de la pandémie

Six personnes atteintes par le Covid-19, sont décédées entre le 2 et le 17 janvier en Guyane. Il s'agit de six hommes. Quatre de ces décès ont eu lieu à l'hôpital de Cayenne, un seul, le ...

(En direct) : Covid-19 en Guyane

Covid info, couvre-feu, tests, vaccins, mesures de freinage, Guyaweb remet en ligne son liveblog sur la situation sanitaire du Coronavirus. Ce liveblog en accès-libre est actualisé au fil de l'eau. ...

Code minier : le gouvernement confirme sa volonté de procéder par ordonnances

L'inclusion de la réforme du Code minier dans le projet de loi Climat se confirme. Le texte du projet de loi intitulée "portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube