vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Une greffière «allergique» aux travaux au sein du tribunal de grande instance : le juge des référés administratifs suspend le refus des chefs de Cour de reconnaître «l’accident de service»

Une greffière «allergique» aux travaux au sein du tribunal de grande instance : le juge des référés administratifs suspend le refus des chefs de Cour de reconnaître «l’accident de service»
Information Guyaweb

C’est une histoire singulière, jusqu’ici passée inaperçue, accouchant d’une décision peu banale de référé, rendue par une juge du tribunal administratif de Cayenne fin 2018. Saisie par une requête en référé, la juge a suspendu, dans sa décision, le refus de… la première présidente de la Cour d’appel de Cayenne et du procureur général au sein de la même juridiction de reconnaître un «accident de service» à une greffière du tribunal de grande instance (TGI, avenue De Gaulle) ayant présenté «de fortes réactions allergiques sur son lieu de travail, occupé par un chantier de rénovation», synthétise la décision de la…

Cet article est composé de plusieurs parties, lire la suite:

1 2

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

5 commentaires

  • Jmc

    Au delà du fait raconté, beaucoup de temps et d’énergie dépensés pour rien. Cette dame ferait mieux de demander une mutation ailleurs que de chercher des histoires qui certes la perturbe mais lui gâche le moral et la vie.

  • Morvandiau

    Il y en a qui osent tout…
    Bravo à son médecin qui préfère signer des arrêts maladies plutôt que de prescrire des antihistaminiques. Si tous les allergiques se mettaient en arrêt maladie à chaque crise…
    Voilà qui va donner des idées à certains, surtout en cette période de carnaval où curieusement l’absentéisme dans les administration explose.

  • jason973

    Nous avons eu droit en direct aux petites humeurs de cette greffière, puisqu’une décision de justice, qui aurait du être transcrite en 15 jours, a pris plus d’un an pour être validée. Quand nous demandions des explications, nos interlocuteurs renvoyaient vers Mme S. et ses congés maladie. Trois semaines d’arrêt, deux jours de « travail » et à nouveau repartie. Nous n’avons jamais réussi à la rencontrer.
    D’après ce que nous laissaient entendre ses collègues, son allergie était d’un autre ordre… Des antihistaminiques contre l’allergie au travail ?

  • GZ

    Séparation des pouvoirs, qu’ils disent.

  • FF

    Jason vos allégations dès le départ ne tiennent pas. Si ce que vous dites est vrai (ce qui reste à étayer), une durée présumée d’un an, pour une transcription, ne pourrait être imputable à la greffière qui a bénéficié de cette décision de justice : celle-ci a pris son poste le 1er juin 2018. S’en sont suivies deux périodes d’arrêt maladie de 12 et 15 jours en juillet puis août. Période plus longue d’arrêt à partir de fin septembre dernier (voir article). Votre assertion sur les « deux jours » de travail n’est donc pas non plus conforme à ce qu’il est précisé sur les arrêts dans la décision de justice de référé (qui ne s’appuie pas sur rien au demeurant)

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

De Rugy se trompe sur le mercure et le cyanure

Lors de la séance de débat sur le projet de la Montagne d'or qui a eu lieu à l'Assemblée nationale jeudi 7 février, le ministre de la Transition écologique a soutenu des affirmations concernant ...

Me Gay remercié par le clan Bertrand

L'avocat cayennais, Me Jérôme Gay, nous a confirmé jeudi qu'il n'était plus le défenseur de de Léon Bertrand. Il précise que Me Patrick Lingibé (1) lui a adressé un courrier indiquant qu'i...

Interceptée avec plus de 15 kilos de cocaïne dans ses bagages, une Cayennaise laissée libre par le tribunal correctionnel dans l’attente de son procès reporté

Une jeune femme de 23/24 ans, de nationalité française, interpellée avec 15 kilos et 300 grammes de cocaïne dans ses valises samedi dernier à l'aéroport Félix Eboué de Matoury était appelée...

«En attendant Godot», l’inventaire du président du tribunal de grande instance de Cayenne, en matière d’application des peines, de squats, de malaise chez les greffiers, de budget de la justice…

Le discours du président du tribunal de grande instance (TGI) de Cayenne, fin janvier dernier, face à un parterre d'huiles étatiques et de robes du monde judiciaire recèle son lot de révélations...

Même tarif : 15 mois d’emprisonnement requis à Paramaribo à l’encontre du Guyanais détenteur de 280 grammes de cocaïne et de chacun des deux policiers soupçonnés de lui avoir extorqué de l’argent pour fermer les yeux

Correspondance spéciale de Ank Kuipers à l'audience au Suriname (avec FF) L'audience de ce mardi à Paramaribo s'est résumée quasiment aux réquisitions du parquet dans cette affaire présumée...

Le tribunal administratif annule l’exploitation, qui avait déjà cessé, d’un site alluvionnaire d’un km² sur la concession de la Montagne d’or

Lundi, le tribunal administratif de Cayenne a annulé une autorisation d'ouverture de travaux miniers accordée le 13 décembre 2017 par le préfet de Guyane sur une superficie d'un km² de la conce...

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube