vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Trente prêtres du clergé catholique, soit plus de deux tiers d’entre eux, ne sont pas rémunérés par la CTG !

Trente prêtres du clergé catholique, soit plus de deux tiers d’entre eux, ne sont pas rémunérés par la CTG !
Enquête et révélations sur une épopée !

La rémunération des prêtres du clergé catholique par une collectivité territoriale : cette longue anomalie historique en Guyane paraît peu à peu toucher à sa fin, «dans la négociation», nous dit-on, après le bruit de l’année 2014 et cette décision du président du Conseil général Alain Tien-Liong de mettre fin unilatéralement aux rémunérations de 26 prêtres jusque là payés par le Département. L’action sabre au clair du président du Conseil général à l’époque suivie de constants revers devant la justice administrative aura néanmoins in fine probablement joué un rôle dans la décision de l’évêque Emmanuel Lafont de mettre progressivement fin à ce que l’homme d’Eglise finira par…

Cet article est composé de plusieurs parties, lire la suite:

1 2 3

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

4 commentaires

  • Gevila973
    11 décembre 2018

    Les salaires de prêtres n’ont pas à être pris sur le domaine public mais sur les dons versés au Diocèse par des fidèles catholiques.
    Les impôts payés par les Citoyens doivent être pour l’usage des citoyens qui sont loin d’être tous des fidèles catholiques (moi pour la 1ère je suis furieuse qu’une partie de mes impôts aillent soutenir le Clergé).

    • raf973
      11 décembre 2018

      Bonjour
      D’accord avec vous, mais bon nombre d’ex agent du CG étaient déjà rémunérs pour un travail proche du zéro absolu….alors une ou deux messe par semaine valait bien un salaire !!!
      S’ils avaient été utgiste ou apparenté ils auraient put finir fonctionnaire du CG ……

    • KouK
      13 décembre 2018

      Bonjour Gevila973.

      Laissez-moi vous proposer ma vision des choses, tel le citoyen-contribuable et « athée agnostique anti-Dieu épidermique » que je suis. 28 curetons payés environ 1,1 million par an (au total, bien sûr)… ça fait cher, surtout qu’on se dit qu’ils plaident la cause de leur Eglise qui n’est pas jolie jolie (laquelle l’est ?)… et c’est exclusif à eux (à savoir, les autres « ministres du culte » des religions qui ne sont pas la religion catholique, sont payés par leurs ouailles décérébrées (ah oui j’avais prévenu, je déteste tout ce qui fait référence à des amis imaginaires)).

      BREF. Oui, ça fait cher. Mais mettons cela en lien avec leur « efficacité-cohésion-sociale », et comparons ‘nos’ 28 prêtres aux 3.500 salariés de la CTG, ces gens qui ‘travaillent’ pour le ‘Service’ (au) Public (donc nous, et payés par nos impôts). La masse salariale de la CTG est titanesque : dépenses de fonctionnement 2017 : 570 millions sur un budget de 801 millions d’euros. Et on vient nous faire un caca nerveux pour 1 million filé à des prêtres depuis 2 siècles pour acheter la paix sociale chez les gentils agneaux de Jésus Christ…

      Les choses, remises en perspective, peuvent ainsi être lues différemment. C’est un moyen très politique de la part de Tien-Liong, et désormais d’Alexandre, pour nous faire oublier la gabegie des collectivités locales, et mettre la faute (de leurs manques permanent de finances) sur le dos des lois françaises, sur le dos d’une religion qui ne représente plus qu’elle-même, et surtout, pour ne pas avoir à justifier à leurs nouveaux électeurs (bercés (contre le mur) dans les Eglises évangélistes, qu’ils aident les cathos mais pas les autres gogos en soutane/djellaba/costarcravate.

      Rodolphe Alexandre est un fervent catholique, et Alain Tien-Liong l’était tout autant. Surtout lorsqu’il s’agissait d’aller à la pêche aux voix… Et ils ont toujours su déployer de l’énergie pour réclamer aux autres plutôt que pour contrôler leurs propres ouailles… Comme le rappelle bien l’article, le RMI, le RSA, l’augmentation des indemnités des élus à chaque fin de mandat (#TienLiong18%) sont bien plus « rentables » électoralement parlant, que 28 curés dont tout le monde se fout (sauf les petits gogos comme nous dont la religion nouvelle est… la Presse et la critique facile).

      Bisou bisou, allez en pet !

  • FF
    11 décembre 2018

    L’encadré sous l’article est éclairant pour ouvrir le sujet de l’utilisation des deniers publics

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Une mule guyanaise et deux policiers surinamais corrompus condamnés à 12 mois de prison à Paramaribo dont sept avec sursis

Correspondance spéciale du Suriname Ank Kuipers (avec Frédéric Farine) La mule guyanaise détentrice de 280 grammes de cocaïne ainsi que les 2 policiers du Suriname prévenus, pour leur part, n...

Les 3 lycées et 4 collèges promis pour 2020 seront-ils prêts ?

Malgré les annonces de Rodolphe Alexandre en 2017, aucun lycée ni aucun collège supplémentaire n'ouvrira à la rentrée 2020. Le 17 novembre 2017, le président de la Collectivité Territoriale ...

Léon Bertrand reste en prison suite à un appel suspensif du parquet

Le tribunal d'application des peines avait décidé ce lundi d'aménager la peine de prison de Léon Bertrand via un placement sous surveillance électronique (PSE), autrement dit un bracelet au pied ...

La Commission Développement durable de l’Assemblée nationale est en Guyane

A l’initiative du député Gabriel Serville, une délégation de la Commission du Développement durable et de l’Aménagement du territoire effectue une visite en Guyane du 24 au 28 mars. « C...

Un piroguier surinamais qui a vu sa cargaison saisie jeudi par les douanes françaises patrouillant avec l’armée, dénonce un nouvel incident à partir du fleuve frontière

Jeudi 21 mars durant la matinée, un contrôle sur le fleuve Maroni effectué par une patrouille mixte douanes/forces armées de Guyane près du village de Maïman (entre Saint-Jean et le bourg d'Apat...

De Cayenne à la prison de Fresnes, la route du trafic de cocaïne (2/2)

Le nombre de mules interpellées en Guyane et dans l’Hexagone a été multiplié par cinq entre 2011 et 2018. Comment se déroule la détention en France hexagonale ? Guyaweb s’est penché sur les...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube