Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Saisie record de cocaïne aux abords de Degrad-des-Cannes : les deux mis en examen, dont Claude Domput représentant syndical au port, qui avaient demandé un débat différé devant le juge, incarcérés pour un moment à Ducos en Martinique

Saisie record de cocaïne aux abords de Degrad-des-Cannes : les deux mis en examen, dont Claude Domput représentant syndical au port, qui avaient demandé un débat différé devant le juge, incarcérés  pour un moment à Ducos en Martinique
Info Guyaweb

Sans surprise (lire notre précédent article), le juge des libertés et de la détention (JLD) de Fort de France a rendu lundi une ordonnance de détention provisoire pour chacun des deux mis en examen de l’affaire de saisie record de 594 kilos de cocaïne, jeudi 1er octobre dernier, à proximité immédiate du port de Degrad des Cannes, qui avaient demandé un débat différé de quelques jours pour préparer leur défense, a-t-on appris dans la soirée, d’une source judiciaire à Fort de France, juridiction spécialisée saisie sur ce dossier.

Parmi ces deux mis en examen qui avaient demandé mercredi dernier ce débat différé, Claude Domput, 56 ans, chargé de l’exploitation à la Somarig et représentant syndical sur le port de Degrad-des-Cannes à Rémire.

Comme l’a noté Guyaweb le 3 octobre (voir cet article) Claude Domput a été consacré membre par arrêté préfectoral du Conseil de Développement du Grand Port Maritime en 2015 en tant que représentant syndical UTG puis en 2018 en tant que représentant FO.

En garde à vue, il a été le seul des quatre suspects de cette affaire à faire valoir son droit au silence.

En ajoutant les deux autres suspects de cette affaire (dont un ressortissant haïtien) qui n’avaient pas, pour leur part, demandé de débat différé, le jour de leur mise en examen la semaine dernière avant d’être placés en détention dans la foulée par un juge des libertés et de la détention à Fort de France, 100% des mis en examen de cette affaire importante de trafic de stupéfiants sont désormais incarcérés pour un moment à Ducos.

Le parquet de Fort de France, qui avait requis l’incarcération de chacun d’eux, a donc été suivi par le JLD.

Les mis en examen incarcérés ont respectivement 26, 31, 35 et 56 ans, avait révélé Guyaweb la semaine dernière.

Trois des mis en examen sont nés en Guyane. L’un des trois a déclaré en garde à vue «s’être installé au Suriname il y a plusieurs années», nous avait précisé la semaine dernière Renaud Gaudeul, le procureur de Fort de France.

Ce Guyanais installé au Suriname a déclaré y exercer les activités d’orpailleur et de négociant en bois, toujours selon le parquet de Fort de France.

Les trois autres mis en examen de cette affaire habitent l’île de Cayenne, plus particulièrement Cayenne et Matoury selon le procureur Gaudeul.

Les quatre suspect sont mis en examen, nous a indiqué jeudi dernier le procureur de Fort de France, pour «importation de stupéfiants en bande organisée, trafic de stupéfiants en bande organisée, association de malfaiteurs».

Les deux mis en examen -dont Claude Domput- qui avaient demandé un débat différé sur la question de la détention provisoire dans cette affaire, avaient alors déjà été incarcérés à Ducos mercredi par décision du JLD dans l’attente de leurs audiences de ce lundi.

FF

Relire également sur cette affaire :PRÈS DE 600 KILOS DE COCAÏNE SAISIS DANS UN VÉHICULE AUX ABORDS DE DEGRAD-DES-CANNES : UNE FIGURE SYNDICALE DE GUYANE ET UN ORPAILLEUR PARMI LES SUSPECTS DE L’ORGANISATION CRIMINELLE PRÉSUMÉE

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

1 commentaire

  • damien
    17 octobre 2020

    Ça fait deux affaires dans lesquelles un protagoniste a monté une affaire au Suriname 🤓

Articles associés :

Suriname : 204 morts Covid de mars 2020 à fin avril 2021, en mai 98 morts, un record mensuel déjà battu : 141 décès du 1er au 18 juin et un parlementaire antivax !

Au Suriname, le nombre de décès Covid poursuit son affolante ascension. Ce pays avait déploré 204 morts Covid de mars 2020 à fin avril 2021, en 14 mois donc. Le mois suivant, en mai, il y aura...

Assiduité des élus à la CTG : Ringuet, Phinéra-Horth et Briolin à la traîne

A l'occasion des élections territoriales dont le premier tour est prévu ce dimanche 20 juin, Guyaweb s'est penché sur l'assiduité des 51 conseillers de la Collectivité territoriale de Guyane ...

L’enquête judiciaire pour suspicion de «favoritisme» est bouclée dans l’affaire qui vise Gabriel Serville, signataire, fin 2014, d’une convention pour la mairie de Matoury avec l’avocat Olivier Taoumi pour 9500 € mensuels d’honoraires

L'enquête judiciaire sur les conditions d'attribution d'une rémunération mensuelle nette de 9500 euros par la mairie de Matoury, théoriquement durant 38 mois, à Olivier Taoumi, entre fin 2014 et ...

Covid-19 : les chiffres ne sont pas rassurants, les indicateurs restent élevés dans un contexte de confinement quasi-fantoche et d’agitation des esprits…

Les chiffres consolidés du Covid-19 ne sont pas à la baisse en Guyane contrairement à ce qu'espéraient les autorités en début de semaine dernière au moment de la décision de maintien des ...

Interview de Gabriel Serville : TVA, évolution statutaire, immigration …

Le député Gabriel Serville (Peyi Guyane), figure politique à l’itinéraire morcelé, s’est lancé dans la bataille des élections territoriales à la tête de la liste « Guyane Kontré pour ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube