Guyaweb, journal d'information et d'investigation

Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Quatre personnes dont Stéphane Palmot et Richard Cimonard renvoyées devant le tribunal correctionnel pour «destruction ou dégradation volontaire par incendie» de la façade de la préfecture

Quatre personnes dont Stéphane Palmot et Richard Cimonard renvoyées devant le tribunal correctionnel pour «destruction ou dégradation volontaire par incendie» de la façade de la préfecture
Ce que l'on sait de l'affaire

Quatre personnes, dont deux militants actifs du mouvement de protestation de mars/avril 2017 et un représentant syndical UTG à la mairie de Cayenne, ont été renvoyées, mercredi puis jeudi, sur décision du parquet, devant le tribunal correctionnel le 14 octobre dans l’affaire du départ de feu qui avait dégradé la façade de la préfecture le 21 juillet dernier, jour d’une manifestation d’une centaine de personnes devant l’édifice public demandant d’être entendues dans leurs doléances en matière de lutte anti-Covid. Sans rapport avec le départ de feu, pour d’autres faits reprochés, soupçonnés d’avoir été commis le même jour, Yvane Goua, porte-parole…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

4 commentaires

  • EL MATADOR

    Curieuse association qui prétend lutter contre la délinquance mais dont les membres du bureau se retrouvent impliqués dans des faits divers liés à la délinquance…

    Et dire que ces derrière ces gugusses que 10.000 personnes ont marché le temps d’un matin en mars 2017, il n’y a pas de quoi en être fier…

  • Mickael

    Les mecs exigent la création d’un CHU mais ne veulent pas tester de vaccins…
    Encore des indépendantistes qui prennent Air France.

  • damien

    C’est quoi exactement un nègre de salon svp ?

  • le Jaguar

    Damien, cherchez « nègre de salon » sur google et vous trouverez la réponse…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Comment la Cour a justifié la condamnation des 4 manifestants à 18 mois ferme avec maintien en détention

Stéphane Palmot, Alexander Marchener, Richard Cimonard respectivement président, 1er vice-président et second vice-président du collectif des 500 Frères contre la délinquance ont vu leur peine...

Vivement Lundi !

Après vingt mois d'attente, le couvre-feu devrait être levé lundi 29 novembre en Guyane. Seules les discothèques resteront fermées. Le masque en public sera toujours obligatoire ainsi que le ...

Guyane : l’économie résiste au Covid-19

Vingt mois après le début de la pandémie, l’économie guyanaise fait preuve de résilience. Maintenues en vie par les aides massives, les entreprises entrevoient désormais une reprise de ...

Peines alourdies pour les quatre militants du Mayouri Santé Guyane

Dix-huit mois de prison ferme pour les quatre manifestants reconnus coupables d'avoir incendié la façade de l'hôtel préfectoral, interdiction d'exercer dans la fonction publique et trois ans ...

Juan Branco : l’un des avocats des 4 manifestants guyanais appelé en renfort en appel, mis en examen pour viol à Paris

L'information a été révélée par le journal Le Point ce mercredi matin confirmée par l'AFP en début d'après-midi : appelé en renfort en instance d'appel dans le dossier des 4 manifestants ...

Le secteur de l’île de Cayenne et celui des Savanes passent sous le taux d’incidence de 100, le littoral Ouest se stabilise à 39

Guyaweb a pris connaissance du PSI (Point de situation interne) des épidémiologistes de l'ARS. La situation continue à baisser : le taux d'incidence moyen en Guyane est tombé, la semaine ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube