Dimanche 21 Avril

Publicité Guyaweb

Montagne d’Or : la justice tire un trait sur le renouvellement des concessions

Montagne d’Or : la justice tire un trait sur le renouvellement des concessions

Par deux décisions rendues le 6 février, la Cour administrative d’appel de Bordeaux a rejeté le renouvellement des concessions minières Élysée et Montagne d’Or de la compagnie éponyme, contesté par l’Etat et des organisations environnementales. La juridiction bordelaise s’est basée sur la réforme du code minier pour bloquer le renouvellement automatique des concessions, enterrant sans doute le méga-projet de mine industrielle.   La fin d’une épopée judiciaire entre la Guyane, Paris et Bordeaux ? C’est ce que laissent présager deux décisions rendues le 6 février par la Cour administrative d’appel (CAA) de Bordeaux dans le dossier Montagne d’Or. Cette dernière…

La suite de cet article est réservée aux abonné(es).

Rejoignez-nous et faites vivre l’information d’intérêt général et de qualité. Restez bien informés et accédez à nos informations, reportages, enquêtes et analyses, à lire nulle part ailleurs !

Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

15 commentaires

  • Adome

    Et voilà ! encore un autre projet qui rejoint le cimetière ancestral des nombreux autres projets du chimérique développement de la Guyane. Voilà confirmé notre classement de 1er département sous-développé et assisté de l’empire français.
    Les chasseurs de papillons seront contents.

  • Franck973

    Heureusement que ce projet Russo-canadien, qui n’apportera pas un kopeck ou des miettes à la Guyane, sauf à quelques uns ou quelques unes, bien connu(e)s des miniers, soit enterré. Mais, connaissant l’appétit de ces personnes, il n’est pas encore mort…Et vive les chasseurs de papillons, mor(bleu)pho !

  • Remi973

    Dommage, avec ce projet, on aurait pu atteindre le niveau de développement du Tchad, de l’Angola, et autres pays basés sur le secteur minier.

  • Leparanoff

    Et si on rajoute le pétrole c’est carrément le Venezuela ou la RDC…quel dommage !

  • Adome

    Il est vrai , qu’au prix d’un effort minimum, un « peuple » tenant sa subsistance et son niveau de vie de la manne des transferts financiers largement octroyés par la « métropole » plutôt qu’un peuple prenant conscience de ses ressources et de ses capacités est bien plus facile à dompter.
    Vive les chasseurs de papillons.

  • FhKou

    Votre propos est négatif et nuisible à tous points de vue! Par dépit, parce que les développements, les mises en valeur ont échoué, vous encouragez la chasse aux papillons.

  • Adome

    FhKou, vous m’avez mal compris : je n’en veux pas aux papillons, ce sont les chasseurs de papillons qui sont nuisibles au développement et à la mise en valeur de notre Pays

  • Adome

    Au revoir à tous et à bientôt.
    Et dans l’attente d’un nouveau projet de développement à enterrer, ne vous découragez pas; les chasseurs de papillons, les protecteurs des moustiques et des Kalinas veillent.

  • Adome

    j’oubliais les tortues….

  • Leparanoff

    Je crois qu’il vous a très bien compris mais qu’il se moquait gentiment de vous et de ces gens qui sont persuadés d’être assis sur un tas de richesses en Guyane que les vilains chasseurs de papillons ne veulent pas exploiter.
    Étrange de ne pas voir malgré tous les exemples dans le monde que ça ne marche pas…Surinam, Guyana, Vénézuela, Angola, Tchad, Niger, Rdc…mais bon, continuez de croire à vos délires. Le développement passe avant tout par la formation et l’éducation. C’est un processus lent et complexe. Ce n’est cerrtainement pas une exploitation exogène de ces prétendues richesses qui sert le développement.

  • Maiouri Nature Guyane

    Pour les nouveaux arrivants qui nous n’auraient pas connu la lutte locale de 36 associations, syndicats et partis politiques guyanais regroupés, au sein du Collectif « Or de Question » mais aussi indépendamment telles le WWF Guyane, GNE et surtout La Jeunesse autochtone de Guyane (JAG), voici en quelques chiffres ce à quoi les peuples de Guyane et leur générations futures ont échappé !
    La plus grande mine de l’Histoire de France envisagée par le gouvernement, au cœur d’un hot-spot de biodiversité, devait importer sur site, CHAQUE JOUR, 10 tonnes de cyanure et 18 tonnes d’explosifs , pour une consommation d’eau de 470 000 litres par… HEURE !
    …pour laisser sur place, à terme, 300 millions de tonnes de déchets miniers, (en colline ou barrage semi-liquide), dont 200 000 tonnes de métaux lourds toxiques (arsenic, mercure naturel, chrome, cuivre, strontium, manganèse… tout cela principalement au bénéfice d’un consortium d’un oligarque russe !

    J’espère que ceux là-même qui ont défendu bec et ongles la méga-industrie minière à une échelle aussi vertigineuse d’insouciance pour les générations futures,… je pense à certains politiciens, leaders d’opinion ou fonctionnaires de la DGTM (ex-Deal), auront pris conscience de l’erreur de leur jugement, maintenant que les sècheresses et la canicule se font ressentir jusqu’en Guyane.
    Espérons que ce signal fasse « jurisprudence » pour les futurs projets de ce type encore en gestation à Bercy tels celui injustement dénommé « Espérance ». Pire, on peut supposer que certains fonctionnaires doivent encore plancher des mois durant à instruire des projets similaires sachant qu’ils sont sanitairement irresponsables et voués à l’échec ?
    – Retrouvez si besoin les grandes lignes de cette lutte (2016-2020) sur la toile de notre association.

  • Pokeur

    l’or : le fléau de la Guyane !
    pour remplir des coffres, on crée de l’esclavage (garimpeiros), on décime la biodiversité, on tue des gens (vite par arme ou à petit feu : mercure, cyanure…)
    pourquoi en Guyane où il y a tout à faire, on se contente de reproduire systematiquement les erreurs faites ailleurs, au lieu d’apprendre de ces erreurs pour ne pas les reproduire (larivot, ceog, triton, biomasse,…) si ce n’est pour enrichir quelques uns et asservir la majorité !
    Merci aux associations qui se bougent pour enrayer/limiter la casse de ces projets fous destructeurs de la seule planète que nous avons pour vivre.
    Et comme dit plus haut, les ressources minières n’enrichissent pas les Etats ni leurs populations !

  • Frog

    Euh et rimane, pardon bello and co n’a rien à dire sur le sujet ?

  • Frog

    14 posts tout de même, et aucune bellointervention ? Ça molli du genoux la !

  • Bello973

    Je te manque à ce point? Grosse impression de déjà-lu…Donc plutôt que radoter nos échanges et mon allusion sur la position de Rimane, qui fut contre ce projet Montagne d’Or, le déjà-lu c’est ici:

    https://www.guyaweb.com/activite-miniere-2/montagne-dor-le-conseil-detat-renvoie-le-renouvellement-de-la-concession-devant-la-justice/

    Tiens, comme tu es un flemmard, ci-dessous mon intervention de l’époque:

    « Davy Rimane, l’actuel député guyanais de la circonscription censée accueillir le projet Montagne d’or, expliquait plutôt clairement pourquoi il était contre…
    https://fb.watch/nSvuSvoTct/
    Son argumentaire. Projet « pas du tout équilibré » sur le plan environnemental. Trop de destruction de la nature par rapport au gain escompté. Produits utilisés trop risqués en dépit des annonces de prises précautions des industriels, et faute de contrôles indépendants garantis. Décision politique prise en métropole sur laquelle les élus locaux n’ont aucun pouvoir. Retombées positives « très très faibles » et éphémères sur le plan économique et même sur l’emploi.
    Lui est pourtant plutôt dans une logique productiviste, pour l’emploi et l’économie, rien d’un gauchiste écolos…On ne l’entend par exemple pas s’opposer au projet de la CEOG. Pourtant, s’agissant du projet montagne d’or, il met lui aussi en avant la destruction de la nature et le risque environnemental, sans réel gain social en face.
    Une phrase résume assez bien sa pensée « si l’homme doit faire de tels dégâts à un territoire, c’est que le gain doit être positif, proportionnellement pour les habitants et le territoire, ce qui n’est pas le cas… ».
    Sa position contre le projet fut exprimée en 2018. À l’époque il perdit face à M. Adam (macroniste) qui lui soutenait le projet minier. Mais en 2022 il a bien été élu pas une majorité d’électeurs guyanais de l’Ouest… Sans doute pas tous des gauchistes écolos de passage. »

    Et ci-dessous ta contribution à l’échange d’idées:

    « On dirait du G.G…. »

    La seule chose qui a changé depuis, c’est donc que j’ai entre-temps fait science Po et que je suis devenu une assistante parlementaire canon…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Exploit de Dilhan Will en Guadeloupe, il lâche tout le monde dans les Mamelles et triomphe à Vieux Habitants

On vous l'annonçait depuis 3 semaines, Dilhan Will (US Lamentinois) n'allait pas tardé à en décrocher une. C'est fait et de belle manière. Il triomphe en solitaire cet après-midi à Vieux ...

La femme brésilienne de 31 ans qui a tué son compagnon reste en prison

C'est un dossier de meurtre qui ira, très certainement, devant les assises. C'est une affaire rare qui débute. Suze Lobato Reis, une femme de 31 ans, a tué son concubin à Cayenne en Guyane....

Vote du Congrès : malgré des erreurs dans le comptage, Gabriel Serville confirme un résultat favorable à la résolution autochtone et dénonce de fausses procurations de l’opposition

Contesté par le groupe d'opposition "Unis et engagés pour notre territoire", le résultat du vote de la résolution autochtone pour l'évolution statutaire, adoptée samedi dernier par le Congrès ...

Mercure : sur le Haut-Maroni, des taux de contamination dix fois plus élevés que les seuils légaux fixés par les autorités sanitaires

Les résultats de prélèvements de cheveux effectués en février auprès d'habitants de plusieurs villages du Haut-Maroni révèlent des taux de mercure dix fois plus élevés que les ...

« Il n’est pas certain que l’instruction en reste là », affirme Me Jérome Bouquet-Elkaim avocat de la famille du défunt sergent-chef

L'avocat de la famille d'un autre militaire décédé en juillet 2019, à Saint-Jean d'Abounami, lors d'une opération de destructions de galeries de sites illégaux garde espoir. Il dit avoir ...

Davy Rimane : « aujourd’hui les lignes bougent sur l’évolution statutaire »

À l'initiative d'une mission parlementaire d'information sur l'évolution institutionnelle des territoires ultramarins, Davy Rimane député de la 2ème circonscription de Guyane et président de la ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube