Guyaweb, journal d'information et d'investigation

Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Interpellation du troisième évadé

Interpellation du troisième évadé

Le troisième prisonnier évadé durant la nuit de la Saint-Sylvestre, qui purgeait une peine de dix ans de réclusion criminelle prononcée par la Cour d’assises de la Guyane en 2012,  « vient d’être interpellé par les gendarmes lors d’une opération programmée après identification de sa cachette » a informé Eric Vaillant le procureur de la République par communiqué ce samedi matin. « Il est en garde à vue » a t-il ajouté. 

Pour rappel, trois détenus s’étaient évadés du Centre pénitentiaire de Rémire-Montjoly lors de la nuit de la Saint-Sylvestre. L’enquête sur cette évasion avait été confiée à la section de recherche de la gendarmerie et les premières investigations et constatations avaient révélé qu’au cours de la nuit du 31 décembre au 1er janvier les détenus évadés « (avaient) creusé un mur de leur cellule pour accéder à l’extérieur puis utilisé des cordes artisanales pour escalader les murs d’enceinte ». (Guyaweb du 1er janvier)

Lundi 1er janvier en fin d’après-midi toutefois, la famille du premier évadé condamné à dix ans d’emprisonnement avait « raccompagné celui-ci à la prison ». Il a été condamné mardi 2 janvier en comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité à « six mois d’emprisonnement supplémentaires pour son évasion », qui s’ajoutent à la peine de dix ans de réclusion criminelle prononcée à son encontre en 2016 par la Cour d’assises de la Guyane.

« Le deuxième évadé né en 1992 au Brésil qui était détenu en exécution d’une peine de 30 mois d’emprisonnement prononcée par le Tribunal correctionnel de Cayenne le 20 juillet 2017 a été accompagné par sa famille à la gendarmerie et a été placé en garde à vue » avait communiqué le procureur le 4 janvier. (Guyaweb du 5 janvier)

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

2 commentaires

  • JCB

    En garde à vue ? On croit rêver
    Et 6 mois d’emprisonnement supplémentaires ça va sûrement le dissuader de recommencer !
    Comment la Justice peut-elle être à ce point laxiste ?

  • amertume

    La Justice pénale française pratiquement paralysée est guettée par la THROMBOSE , les peines qu’elle prononce sont très souvent inexécutées .
    Par IDEOLOGIE Christiane TAUBIRA a refusé de construire des PRISONS et il semblerait que sa remplaçante ,de manière moins frontale, aît décidé de poursuivre actuellement la même politique anti-carcérale.

    Voilà pourquoi ,il y a autant de MULTIRECIDIVISTES ,les jeunes semblent habités d’une impression d’ IMPUNITE,

    Prenons en exemple le fait que quelques jours après l’ émeute qui aurait pu coûter la
    vie à deux malheureux policiers en service; Une annonce a été faite concernant le PROJET qu’ envisage le GOUVERNEMENT , en place, d’équiper de téléphones fixes les
    cellules des PRISONS dans certains établissements pénitentiaires en FRANCE d’ ici quelques années , les détenus pourront appeler 24 h/24 entre 5 et 20 numéros autorisés
    préalablement par le Juge de l’ADMINISTRATION PENITENTIAIRE en fonction de leur
    nature et de la durée de leur incarcération. Des appels en VISIO – CONFERENCE devraient leur être proposés ainsi que la mise en place d’une sorte de bipeur qui leur permettra d’être contactés par leurs proches.

    Comment ne pas TOMBER des NUES ? Comment ne pas AVOIR le BRAS qui TOMBE

    A première vue ces intentions sont louables d’ autant plus que la CRIMINOLOGIE pense que préserver les liens familiaux est un sérieux frein à la récidive.
    Nonobstant il convient de se GARDER de TOUT ANGELISME car dans bien des Cas ,
    cette généralisation des téléphones en cellules ,remplaçant les Points-Phones dont l’utilisation était fort contrôlée pourrait tout aussi bien se révéler désastreuse.
    En effet il sera possible à un détenu d’appeler une personne autre que sa famille via un
    numéro autorisé ; Ce qui ne permet pas de s’ assurer totalement que cette mesure généreuse destinée à préserver les liens familiaux ne sera le plus souvent détournée à des Fins de POURSUITE d’ ACTIVITES CRIMINELLES , de PRESSIONS exercées sur
    les VICTIMES ou leurs FAMILLES , de PREPARATIONS d’ EVASIONS ou même des ATTENTATS.
    Avec cette nouvelle mesure on ne POURRA PLUS CONTROLER toutes les COMMUNICATIONS TELEPHONIQUES de JOUR comme de NUIT.
    Pour finir l’idée d’ EQUIPER les CELLULES CARCERALES est une ETAPE SUPPLEMENTAIRE dans l ‘EFFONDREMENT de la DISCIPLINE PENITENTIAIRE
    et dans la DISPARITION de la PROTECTION que la PRISON était CENSEE FOURNIR
    à la SOCIETE.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Serge Romney, Jack-Pierce Bruné devant la justice

Vendredi, au moins quatre personnes, dont les militants Serge Romney et Jack-Pierce Bruné, seront entendues par le tribunal correctionnel de Cayenne pour leur participation aux manifestations et ...

Dans le véhicule de Dane Langhorne : le sang d’Alicia Faye. La victime aurait rejoint la Guyane pour ramener de la cocaïne en France selon l’enquête

Nouveau(x) mis en examen, sang d'Alicia Faye identifié dans le véhicule Peugeot 3008 du suspect Dane Langhorne, faisceau d'indices convergents quant au possible rôle de passeuse de drogue joué par...

L’appel en référé-liberté contestant l’incarcération provisoire du membre de Trop Violans Maurice Danzie a bien été jugé irrecevable

Comme l'annonçait hier Guyaweb (voir cet article), la procédure (accélérée) de référé-liberté mise en œuvre par Me Alex Leblanc, l'avocat du militant de Trop Violans Maurice Danzie, a bien ...

Pourquoi la procédure de référé-liberté interjetée suite au placement en détention provisoire du militant de Trop Violans Maurice Danzie devrait être jugée irrecevable !

La procédure de référé-liberté interjetée vendredi par l'avocat Me Alex Leblanc devant la Cour d'appel (Chambre de l'instruction) pour contester l'ordonnance de placement en détention ...

Moïse Edwin remporte la mairie d’Apatou

Moïse Edwin a remporté dimanche l'élection municipale partielle à Apatou. Après deux tentatives malheureuses en 2014 et 2020, l'opposant principal de Paul Dolianki, le maire sortant inéligible ...

Remise en circulation du pont du Larivot bloqué par la « caravane de la liberté »

Bloqué lundi dès l'aube par les membres de la "caravane de la liberté", le pont du Larivot a été partiellement puis intégralement rouvert par les forces de l'ordre, a annoncé la préfecture en ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube