vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

«En attendant Godot», l’inventaire du président du tribunal de grande instance de Cayenne, en matière d’application des peines, de squats, de malaise chez les greffiers, de budget de la justice…

«En attendant Godot», l’inventaire du président du tribunal de grande instance de Cayenne, en matière d’application des peines, de squats, de malaise chez les greffiers, de budget de la justice…
Huit inspecteurs annoncés en mars !

Le discours du président du tribunal de grande instance (TGI) de Cayenne, fin janvier dernier, face à un parterre d’huiles étatiques et de robes du monde judiciaire recèle son lot de révélations. «Agents du tribunal accueillant la ministre en robe d’audience avec une feuille d’arrêt de travail portée en colifichet, soucis au sein d’un service d’application des peines, explosion de saisines du juge des libertés et de la détention en 2018 en matière de contentieux sur les étrangers, phénomène des squats et lenteur des procédures, absences de magistrats et de greffiers, multiples déménagements provisoires, nuisances sonores inacceptables…», le président du…

Cet article est composé de plusieurs parties, lire la suite:

1 2 3 4 5 6

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

3 commentaires

  • Jmc

    Remarquable article, décrivant avec précision la somme des dysfonctionnements d’une institution majeure, la justice.
    Et au final une conclusion relative à la patience seul remède possible comme une résilience alors que la solution n’est pas dans les missions qui se succèdent, les réunions, mais plutôt dans l’octroi de budgets jamais obtenus et qui s’envolent au fil du temps.

  • FF

    Ce reportage vient d’être réactualisé. Principalement page 6, de quelques illustrations que nous avions demandées au président du TGI sur cette partie de son discours du 28 janvier dernier relative à «l’amélioration des conditions de travail au TGI».

    Le juge y indiquant alors : «de nombreux leviers ont été actionnés, parfois vainement. Mais d’autres ont eu un effet.»

  • GZ

    Godot et Kafka.

    Excellente dissection de la culture du pouvoir tel qu’il est en France. Trop riche pour le bac philo mais beu défi pour des juristes en fin d’étude.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Municipales 2020 : à Saint-Laurent-du-Maroni, quid de l’après Bertrand  ?

En septembre 2018, Léon Bertrand, condamné pour «  favoritisme  » et «  corruption passive  » dans l’affaire des marchés truqués de la CCOG, démissionnait de la mairie de Saint-Laurent ...

Colloque sur le cinquantenaire de la suppression du Territoire de l’Inini

Il aura lieu samedi 7 décembre de 9h à 16h au siège de la Collectivité Territoriale de Guyane, route de Suzini à Cayenne. « Le 6 juin 1930 est créé en Guyane le territoire autonome de ...

L’avenir de France-Guyane reporté au 14 janvier

  Le tribunal mixte de commerce de Fort de France qui devait se pencher ce jour sur l'avenir des sept sociétés du groupe France Antilles (dont les trois sociétés éditrices : ...

Réforme des retraites : grève fortement suivie à Cayenne et Saint-Laurent

Le mouvement de grève nationale contre la future réforme des retraites dans les secteurs public et privé a mobilisé près de 2000 personnes dans les rues de Cayenne et Saint-Laurent du Maroni ce ...

Le maire de Roura et président de l’association des maires, David Riché, mis en examen pour «favoritisme»

Photo de Une : David Riché et son avocate, Me Marie-Alix Canu-Bernard, au palais de justice mercredi soir Le maire de Roura et président de l'association des maires de Guyane, David Riché, a été...

L’audience au tribunal de commerce de Fort de France qui doit se pencher sur l’avenir de France-Guyane reportée

L'audience prévue demain jeudi au tribunal mixte de commerce de Fort de France concernant l'avenir des sept sociétés du groupe France Antilles est reportée au vendredi «10 janvier 2020», a-t-on ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube