vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Ecobios déplore « des modifications drastiques » Rexma dément les soupçons de manipulation

« Il y a eu des mauvaises appréciations de quelqu’un qui n’est pas biologiste. Il n’y a qu’un seul rapport, le reste ce ne sont que des brouillons qui peuvent être amendés, c’est tout le sens d’un rapport définitif ». Voilà comment balaye de la main le directeur technique de Rexma M. Nubon la fâcheuse suspicion de réécriture de l’étude faunistique et floristique menée en 2008 par Ecobios. Le parquet de Cayenne a ouvert une enquête pour « faux et usage de faux » (Guyaweb du 31/07), il est suspecté une falsification des résultats formulés par le bureau d’étude Ecobios dans le…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

6 commentaires

  • Sale affaire!!

  • Les bureaux d’étude reçoivent bien souvent des pressions de la part de leurs clients pour modifier/édulcorer/passer sous silence certains éléments du dossier mais ils engagent leurs responsabilités dans le document produit, ils doivent citer leurs sources, détailler leurs méthodologie. Et s’ils veulent rester des interlocuteurs crédibles vis à vis des acteurs du milieu, ne peuvent pas se permettre de telles falsifications.

  • A tous les bienpensants qui croient savoir tout mieux que tout le monde avant tout le monde et qui s’offre momentanément une conscience professionnelle ou civile avant que la justice ai pu statué (sous réserve que çà continue d’ailleurs suite aux indices de l’enquête), j’essaie de me mettre au niveau :

    « beh oui ! c’est pas bien d’abord! même si personne ne savait ki avait fait koi ou qui était responsable de koi, c’est pas gentil de la part de celui ki l’aurait peut-être fait. Mais même si c’était l’auteur lui-même qui s’était autosabordé pour nuire au projet rexma en se réveillant 5 ans après l’état initial et juste avant la décision du préfet? ou même si l’auteur n’était mandaté que pour l’état initial et pas pour analyser les effets de la mine projetée? »

    vive l’étripage publique, vive poutine et à bas la présomption d’innocence des casas, nubon, tostin et grépin, vivement qu’ils s’entretuent médiatiquement ou judiciairement car on s’emmerde un peu en Guyane pendant les vacances!

    Vous remarquerez que les seuls verbes qui ne sont pas au conditionnel ce sont : « c’est pas bien d’abord » et « c’est pas gentil » alors que çà aurait pu être « ce serait bien d’abord? » et « ce serait gentil? » si un auteur était chevalier autosacrifié autosabordé ou s’était trompé sur ses propres responsabilités professionnelles: çà aurait été pour la bonne cause (celle des clandestins ou celle de l’écologie de bureau?) y paraît, donc on pardonnerait!

    ah ! çà fait du bien et au final je me fais un peu de pub sur le dos des conflits entre personnes: eh oui, c’est bien moi, super tête de noeud !

    Et attention, il paraît que sur la crique limonade en 2008, pour une spéciale dédicace à la vache milka, les loutres s’étaient installés et mettaient de manière permanente le cacao rivière dans le papier aurifère sous l’eau même si la crique était trop illégalement caca pour voire dedans!

    Ah bas les industriels, Ah bas Montebourg

    Et que vive l’orpaillage clandestin sur le terrain,que vive l’écologie au bureau et que vive la Guyane (Française?) où il est nous est plus aisé de choisir un bouc émissaire tranquillement à partir de nos bureaux que de focaliser sur notre incapacité à mettre en évidence qui est le véritable responsable du laisser faire des illégaux sur le terrain et de la malheureuse nécessité d’y mettre des légaux à la place : l’Etat laxiste.

  • ouais, vive la dénonciation pourrie sans vérification de ses sources et à partir de soupçons quasi invérifiables, çà nous rappelle qu’en Guyane, tout est permis quant on veux rester aveugle sur ce qui se passe dans le parc national avec les clandos.

  • quand rexma sera morte, çà enlèvera au moins la frustration de quelques uns pendant 3 mois mais çà changera rien au fait que les cours d’eau aurifères du parc soient toujours autant pillés par les clandos.

  • je suis pas de gauche mais bravo au seul politique ayant un un avis argumenté sur le dossier rexma : monsieur jean-marie TAUBIRA

    http://blogs.mediapart.fr/blog/jmjt/070813/rexma-la-problematique-du-developpement-endogene

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Météo : la Guyane en alerte jaune pour fortes précipitations

De fortes précipitations sur le Nord-Ouest et le Nord-Est de la Guyane sont annoncées par Météo France pour 24 heures, du mardi 21 mai 18h au mercredi 22 mai 18h. « La Zone de convergence inter...

Des ouvriers exposés à l’amiante lors de travaux de rénovation au palais de justice et des agents susceptibles de l’avoir été selon la synthèse de l’expert

Si toutes les mesures d'empoussièrement réalisés par Socotec (39 prélèvements au sein du Palais de justice historique, 6 au sein de l'ex-Conseil des Prud'hommes, 8 au sein du bâtiment Lam Cham) ...

Pressions autour de l’aménagement des sauts entre Apatou et Pilima

Le projet d'aménagement des sauts entre Apatou et Pilima par la Deal, évoqué depuis 2012, repart mais il connaît des difficultés. Une quinzaine de rapides fait désormais l'objet d'une attention ...

Les ossements découverts au sein d’un terrain de Germain Balmokoun, ex-adjoint au maire de Saint-Laurent, sont bien ceux de son épouse disparue depuis fin 2016…

Le procureur de la République Samuel Finielz a indiqué vendredi en fin de journée par communiqué que le corps en décomposition découvert le 21 février dernier au sein d'un terrain jouxtant la r...

En attendant les concessions minières…

La Compagnie de la Montagne d'or qui porte un projet controversé de mine industrielle dans l'Ouest guyanais est en attente du renouvellement de deux de ses concessions minières, dont celle où se tr...

Pollution en matières en suspension crique Yaoni jusqu’à la Comté…

Au regard du silence assourdissant de la Deal imposé par la préfecture suite à nos sollicitations dans le cadre d'investigations sur un sujet environnemental d'intérêt général (voir cet article...

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube