vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Des organisateurs d’une soirée festive à Cayenne ne respectant ni les gestes barrières ni la quiétude des riverains, renvoyés devant le tribunal correctionnel pour «agressions sonores»

Des organisateurs d’une soirée festive à Cayenne ne respectant ni les gestes barrières ni la quiétude des riverains, renvoyés devant le tribunal correctionnel pour «agressions sonores»
Un délit passible d'un an de prison et 15 000 € d'amende

Après un silence de plus de deux mois en la matière sur les chiffres (1), la préfecture a communiqué ce mercredi, dans un texte revu, et légèrement corrigé par le parquet, selon nos informations, sur la verbalisation de contrevenants au respect du couvre-feu et sur le renvoi devant le tribunal correctionnel le 6 mai prochain de quatre présumés organisateurs d’une soirée festive, la nuit du vendredi 2 au samedi 3 avril, dans un quartier plutôt pavillonaire de Cayenne, selon une source judiciaire, à proximité du secteur de Montabo, plus précisément lotissement les Katouris. Une fête qui est apparue très délétère…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

6 commentaires

  • le Jaguar

    C’est très bien mais ce serait encore mieux si les auteurs de nuisances sonores dans les quartiers « populaires » étaient poursuivis avec autant de zèle !

  • FF

    Vous avez un exemple précis Jaguar ?

  • le Jaguar

    Allez faire un un tour cité Mont Lucas ou rue Ernest Prévôt le soir, par exemple et pour rester à Cayenne.

  • FF

    Ah oui ça c’est connu. Et ?

  • le Jaguar

    Et ? on en revient à ma première intervention. Ce n’est pas clair ?

  • micafleur

    En date du samedi 11/04 à 1h du matin musique qui a réveillé tout le quartier,il me semble que les policiers sont intervenus. Dimanche rebelote avec un abruti alcoolisé parlant espagnol au micro,une dame qui habite à la rue Malouet m’a dit qu’elle n’arrive pas à dormir à cause de la musique.La Crique a toujours été mouvementée,mais depuis quelques années certains font la loi hommes et femmes.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Deux soignants de Guyane infectés une seconde fois par le Covid-19, possiblement par le variant préoccupant brésilien de Manaus selon les autorités…

Des investigations sont en cours autour des cas de deux soignants de Guyane, tous deux infectés par le Covid-19 en début d'année et de nouveau positifs ces derniers jours. Infectés ces derniers...

La plainte des deux policiers à l’encontre d’Albert Tarcy pour «violences» va également être classée sans suite par le parquet

Le 31 mars dernier, par communiqué, le procureur de la République de Cayenne Samuel Finielz révélait que la plainte d'Albert Tarcy pour «violences avec arme par destination par personne ...

Covid-19 : taux d’incidence préoccupants à 230 sur l’île de Cayenne (en augmentation de plus de 54% en une semaine) et à 196 sur le secteur des Savanes où il a plus que doublé !

Les taux d'incidence ont augmenté de plus de 54% sur l'île de Cayenne (Rémire, Matoury, Cayenne) la semaine dernière par rapport à la semaine précédente et de plus de 100% sur le secteur des ...

Un sketch au pont d’Iracoubo…

Olivier Goudet, le leader -à l'occasion vociférant- de l'association Trop Violans et Yvane Goua, pasionaria de l'association qui se dit désormais «embauchée» par celle-ci, ont été bloqués ...

Un policier «sérieusement blessé» par un objet contondant à Cayenne, 4 personnes en garde à vue ce matin

Quatre personnes étaient en garde à vue ce samedi matin selon le parquet après la «blessure sérieuse» infligée à un policier à l'aide d'un objet contondant hier vendredi en fin d'après-midi ...

«Mis en examen pour viols et agressions sexuelles», le père Patrice François plaide, selon son avocat, «la relation consentie sur plusieurs années», avec une personne mineure, âgée d’un peu plus de 15 ans au départ

C'est un tsunami médiatique pour ne pas écrire un tsunami tout court qui frappe l'Eglise catholique de Guyane ces derniers jours. Et ce n'est certainement pas terminé. Le journal national La ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube