vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Décès d’un nourrisson passé deux fois par les urgences de l’hôpital de Cayenne sans être hospitalisé : un jeune médecin renvoyé devant le tribunal correctionnel pour «homicide involontaire»

Décès d’un nourrisson passé deux fois par les urgences de l’hôpital de Cayenne sans être hospitalisé : un jeune médecin renvoyé devant le tribunal correctionnel pour «homicide involontaire»
Information et enquête Guyaweb

Le 21 janvier prochain devant le tribunal correctionnel, en Guyane, un procès pour «homicide involontaire» est programmé suite à la mort d’un nourrisson guyanais de sept mois, décédé le jour de Noël 2017 après deux passages aux urgences de l’hôpital de Cayenne, l’avant-veille puis quelques heures avant sa mort. Le bébé, de sexe féminin, prénommé Izadora, n’avait pas été hospitalisé mais renvoyé deux fois au domicile parental par deux médecins différents, avec un traitement. Le prévenu soupçonné d’homicide involontaire est un jeune médecin qui travaillait aux urgences de l’hôpital depuis plus d’un mois à l’époque. Enquête. Cette affaire dramatique que…

Cet article est composé de plusieurs parties, lire la suite:

1 2

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

5 commentaires

  • bijou@60
    16 décembre 2020

    Un deuxième passage tjrs avec fievre , la prise en charge pour une hospitalisation pour surveillance devrait etre évidente… même pour une journée , un BB s’emcombre facilement..
    Les médecins devraient sortir de leurs protocoles standards et de leurs froideurs.
    Désolée pour les parents…

  • rj42
    19 décembre 2020

    Présumé innocent ?
    Il ne manque que l’emploi du temps du jeune médecin dans votre article… prêt pour le lynchage ?

  • FF
    19 décembre 2020

    Comme vous y allez… Toutes les parties ont été contactées. Le parquet a confirmé le procès en correctionnel à venir. Il s’agit d’une enquête journalistique qui nous semble équilibrée (qui plus est dans la mesure des réponses obtenues) avec notamment l’éclairage d’un autre médecin des urgences à l’époque (quant au fonctionnement) sur des faits qui conditionnent la vie publique et au regard d’une affaire qui avait suscité l’émoi et avait été très médiatisée à l’époque du décès du nourrisson. C’est ce que l’on appelle le droit de suite journalistique dans une société démocratique…

  • rj42
    19 décembre 2020

    L’enquête journalistique est légitime et je salue l’éclairage concernant les urgences à l’époque.

    Ma remarque concerne les détails de la vie personnelle du médecin. Cela me semble hors sujet et la porte ouverte à un lynchage médiatique, voire physique si ce jeune homme (présumé innocent) était resté en Guyane… mais c’est l’humble avis d’un petit lecteur.

  • FF
    20 décembre 2020

    Pourquoi penser cela, ne serait-ce un préjugé vis à vis de la Guyane ? En outre, il est précisé dans l’article que ce médecin exerce -notamment- des remplacements en libéral en ce moment dans les Hauts de France.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Covid-19 : les 4 lits de réanimation de Saint-Laurent du Maroni tous occupés, des opérations déprogrammées, près de 50 personnes hospitalisées en Guyane

Comme il fallait s'y attendre au regard de l'évolution des chiffres du Covid-19 ces dernières semaines, la situation en terme de santé publique -rapportée aux moyens- devient très sérieuse voire...

Confinement le week-end : bras de fer avec le gouvernement

Un couvre-feu qui a toutes les caractéristiques d'un confinement le week-end sera-t-il en vigueur dès dimanche en Guyane ? Malgré l'opposition d'une partie de la population et de certains élus, la...

Me Rudy Constant : « On ne s’approche pas d’un chien policier qui protège son maître. A fortiori (…) lorsque l’on vous a prévenu »

Me Rudy Constant, l'avocat des deux policiers concernés par l'affaire Albert Tarcy et l'enquête confiée à l'IGPN (Inspection générale de la police nationale), a accordé une longue interview (1)...

Six hommes morts du Covid-19 en 15 jours depuis le début de l’année en Guyane, 80 personnes décédées au moins depuis le début de la pandémie

Six personnes atteintes par le Covid-19, sont décédées entre le 2 et le 17 janvier en Guyane. Il s'agit de six hommes. Quatre de ces décès ont eu lieu à l'hôpital de Cayenne, un seul, le ...

(En direct) : Covid-19 en Guyane

Covid info, couvre-feu, tests, vaccins, mesures de freinage, Guyaweb remet en ligne son liveblog sur la situation sanitaire du Coronavirus. Ce liveblog en accès-libre est actualisé au fil de l'eau. ...

Code minier : le gouvernement confirme sa volonté de procéder par ordonnances

L'inclusion de la réforme du Code minier dans le projet de loi Climat se confirme. Le texte du projet de loi intitulée "portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube