vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

« Un détonateur sur un terreau d’insatisfaction »

« Un détonateur sur un terreau d’insatisfaction »

Resté à l’écart depuis le début de la grève menée au centre pénitentiaire par une partie du personnel, sous bannière FO, le syndicaliste adverse René Polydore de l’UFAP est sorti de sa réserve suite à la mutinerie survenue tôt dans la journée, mardi, à la prison de Rémire-Montjoly. Pour Polydore, le blocage de six jours opéré par certains agents « a été un détonateur par rapport à un terreau d’insatisfaction [des détenus] ». Le mouvement de protestation emmené par FO a entraîné le blocage des « cantines », c’est à dire des livraisons de produits de premières nécessités pour les détenus, tels que les cigarettes,…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

4 commentaires

  • Il est vraiment dommage que les deux syndicats ne réalisent une intersyndicale. car il est inconcevable que les deux syndicats font un mouvement indépendant l’un après l’autre.
    ensuite que l’UFAP déclare c’est le mouvement de FO qui entraine la mutinerie c’est vraiment indécent de leur part.
    les 2 syndicats devraient mettre un terme à leur querelle interne, de jalousie, de chicanerie et se mettre au profit du personnel pénitentiaire et non à leur confort personnel (détachement permanent, obtention d’un grade supérieur…..).
    je me pose des questions, y aurait -il un syndicat qui marche avec le directeur? vu les évènements je dirai que la question se posent vraiment. un mouvement d’une demi journée pour demander des agents supplémentaire et puis c’est tout et l’on ne parle pas des conditions de travail des agents. et puis un autre mouvement qui dure plusieurs jours ou les revendications sont plus vindicatives ( départ du directeur, suspicion de la tuberculose et oui des agents pénitentiaires ont été traités suite à des traces de tuberculose effectivement relevés issu d’un dépistage réalisé auprès des agents qui ont eu des contacts avec le détenu concerné) et oui guyaweb il faut pousser vos investigations auprès des agents pénitentiaires et pas uniquement auprès des représentants syndicaux.
    Ces précieux représentants du personnel il serait tant que vous soyez à la hauteur de vos missions c’est à dire de lutter pour de meilleurs conditions de travail des agents qui ont peut-être fait l’erreur ( un jour) de voter pour vous l’année dernière et de vous installer dans un confort.
    enterrez votre hache de guerre et unissez vous pour améliorer les conditions de travail de vos électeurs.
    FO + UFAP = amélioration des condition de travail
    fo contre UFAP = on continue dans la même merde

  • « c’est à dire des livraisons de produits de premières nécessités pour les détenus, tels que les cigarettes »…tout va bien madame la marquise.

  • Il y a 16 ans de cela , la première mutinerie. ..est ce à dire que rien ne change?

  • Pourquoi les deux syndicats se tirent l’un sur l’autre ?

    l’UFAP a durant de longues années été le syndicat majoritaire et depuis les élections de 2014, les choses se sont équilibrées car les deux syndicaits partagent les sièges au sein du comité technique soit 2 sièges chacun, du jamais vu depuis l’ouverture de la prison en 1998.
    pourquoi sommes nous arrivées à cette situation? regardez les archives jamais il y a eu deux mouvements distincts, depuis quelques temps maintenant, chaque syndicat réalise un mouvement à tour de rôle pour revendiquer des éléments différents.
    Déjà, il faut savoir qu’un officier ne peux pas représenter les militaires de rang. un officier fonctionne maintenant avec la direction et comment un officier peut donc défendre les militaires de rang ? un agent double ?

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Le directeur de crise : «Devant vous il y a une équipe de la République»

Nommé directeur de crise et dépêché en urgence par le gouvernement, le préfet Patrice Latron,  arrivé mercredi en toute discrétion. reprend la main sur la gestion sanitaire du Covid-19. Il a ...

Affaire du jeune homme de Soula tué à Kourou : d’abord une altercation, l’auteur présumé du crime touché lui aussi par balle

L'affaire qui a abouti au meurtre présumé d'un jeune homme de 19 ans de Soula (Macouria), mardi, village Saramaca à Kourou, est moins simple que l'on aurait pu croire, en se fiant aux premières ...

La culture résiste au virus

Les arts vivants, le cinéma mais aussi la sculpture sont mis à mal par le confinement. Pourtant, les acteurs de la culture se montrent patients et espèrent retrouver très vite leurs habitudes ...

La Guyane en crise sanitaire : 23 décès à déplorer

Le bilan de la pandémie de Covid-19 est de 23 morts et 5704 cas confirmés depuis la détection des premiers cas en Guyane le 4 mars et la propagation du coronavirus concerne l'ensemble du ...

Meurtre au village saramaca de Kourou : la victime était du quartier de Soula

Un jeune homme de 19 ans de Kourou était toujours en garde à vue ce mercredi soir au sein des locaux de la gendarmerie de la ville spatiale suite au meurtre par arme à feu d'un jeune homme du même...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube