vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

La grève dans l’éducation se poursuit en Guyane

La grève dans l’éducation se poursuit en Guyane

Depuis ce lundi 12 novembre, jour de grève nationale dans l’Education lancée par plusieurs syndicats du primaire et du secondaire pour réclamer l’annulation des suppressions de postes prévues, la pression n’est toujours pas redescendue. Après trois jours de revendications et une rencontre jugée infructueuse avec le recteur mardi, l’intersyndicale dénonce le “mépris” de ce dernier et appelle à une plus large mobilisation des personnels, des parents, des étudiants, dans “la grève et dans l’action”, ce jeudi à partir de 9h devant le rectorat de Guyane bloqué depuis trois jours. En déplacement officiel à partir de ce jeudi 15 et jusqu’au 17 novembre, le secrétaire d’Etat à l’Education Gabriel Attal aura la lourde tâche de débloquer la situation.

Le fait est assez rare pour ne pas le souligner. Une intersyndicale composée de six syndicats, FSU, SGEN-CFDT, SNETAA-FO, SUD-Education, UNSA-Education et Steg-Utg, fait front commun pour “refuse(r) les réformes Blanquer, dénonce(r) les suppressions de postes et la précarité et revendique(r) une autre politique de l’Etat français en Guyane : école, économie, social”.

En somme l’intersyndicale exige “des mesures fortes afin d’améliorer la situation des personnels et de garantir la réussite de tous les élèves de Guyane.”

Après “5 heures” de réunion avec le recteur de l’Académie de Guyane qui s’est déroulée le mardi 12 novembre avec comme points d’achoppements le “respect des Accords de Guyane, les moyens humains pour une scolarisation de qualité, les conditions de travail des personnels et conditions d’accueil des élèves, la formation des personnels, la résorption de la précarité et le fonctionnement de l’institution”, l’intersyndicale a décidé de maintenir le blocage du rectorat dans l’attente “d’un écrit du recteur” finalement remis hier, mercredi 13 novembre.

“Le document écrit, transmis à l’intersyndicale aujourd’hui (mercredi, ndlr), confirme que le Recteur ne manifeste aucune volonté de faire évoluer favorablement le service public d’enseignement, en Guyane” a fustigé l’intersyndicale.

“Cette plateforme de revendications ne demande rien de plus que ce qui devait déjà être là. Ce sont des moyens qui ont été actés dans le cadre de la réforme Rep+, dans les Accords de Guyane, dans la réglementation, etc..” pointe du doigt Alexandre Dechavanne de l’intersyndicale pour le FSU Guyane.

“Le recteur s’est moqué de nous et le seul moyen d’amplifier le mouvement est de maintenir ce blocage” a déclaré Marion Decavé de l’intersyndicale pour Sud Education Guyane.

Dans ces conditions, l’intersyndicale a décidé de maintenir le blocage du rectorat et appelle à la grève et à une large mobilisation devant le rectorat à Cayenne ce jeudi à partir de 9h.

“On fera un compte rendu complet des propos et des non-propositions du recteur” a conclu Alexandre Dechavanne.

Un secrétaire d’Etat à l’Education en Guyane

Benjamin du gouvernement, Gabriel Attal, 29 ans, diplômé de Sciences Po Paris, nommé lors du dernier remaniement secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse Jean-Michel Blanquer lui-même ancien recteur de Guyane, est attendu en Guyane à partir d’aujourd’hui jeudi 15 et jusqu’au 17 novembre. Bien que son déplacement soit axé « autour de l’engagement des jeunes et auprès des jeunes » comme l’a indiqué son service de presse à Guyaweb, il semble évident qu’une rencontre avec l’Intersyndicale de l’Education soit à l’ordre du jour.  » Vu la situation on verra ce qu’est en capacité de proposer le secrétaire d’Etat » a réagi le le syndicaliste Alexandre Dechavanne.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Est-ce que Léon perd Noël ? Le 20 décembre, il a une audience devant le juge suite à une demande d’aménagement de sa peine de prison dans l’affaire CCOG

La décision de ce jeudi 13 décembre dans l'affaire Senog change-t-elle la donne en matière d'aménagement de peine pour Léon Bertrand détenu au centre pénitentiaire de Rémire-Montjoly depuis bi...

Mort d’Hendy : confirmation de la culpabilité de Dominique Mangal pour «homicide involontaire par violation manifestement délibérée d’une obligation de sécurité ou de prudence» et de sa condamnation à deux ans de prison !

La Cour d'appel de Cayenne, dans son délibéré rendu jeudi matin, a confirmé la culpabilité du chef d'entreprise Dominique Mangal, 52 ans, responsable d'un syndicat de transporteurs et aujourd'hui...

Pas de confusion des peines pour Léon Bertrand condamné à 18 mois de prison ferme dans l’affaire du parachute doré de son compère de la Senog Guy Le Navennec

Le verdict est tombé ce matin à la Cour d'appel de Cayenne dans l'affaire du parachute doré. La juridiction ne devait se pencher que sur les peines à infliger à Léon Bertrand et Guy Le Navennec....

Episode de pollution atmosphérique aux particules fines

Le seuil d’information et de recommandation est dépassé ce jeudi 13 décembre selon ATMO Guyane.  « Ce jeudi 13 décembre 2018, les concentrations en particules fines dans l’air ambiant d...

Financement de l’Hôpital de Kourou : le Cnes ne veut plus jouer les pompiers de service, l’UTG veut la poursuite de la subvention annuelle du spatial

Une partie du personnel de l'hôpital de Kourou est en grève depuis lundi. Parmi les revendications des grévistes : la conservation de l'ancienneté pour tous les personnels lors du passage du pr...

Un recours contre le projet de Total

Un volet judiciaire s'ouvre contre le projet d'exploration pétrolière accordé à Total par la préfecture de Guyane. Plusieurs associations environnementales ont déposé un recours au fond ce merc...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions