Mardi 23 Juillet

Publicité Guyaweb

Opération de lutte contre la pêche illégale

Opération de lutte contre la pêche illégale

La préfecture fait savoir qu’une « opération de police des pêches renforcée » a eu lieu dans les eaux territoriales de la Guyane.

« Cette opération d’envergure » qui s’est déroulée « au large de la Guyane, dans les eaux sous souveraineté française, du 4 au 18 octobre 2019 » a mobilisé « les moyens maritimes et aériens des forces armées en Guyane et des services de l’État » indique la préfecture.

« L’opération a permis à la force maritime constituée des patrouilleurs La Confiance et La Résolue, des vedettes côtières de surveillance maritime Mahury et Organabo et de l’embarcation remonte-filets Caouanne, appuyée par un hélicoptère Fennec (…), de conduire de nombreux contrôles sur des navires de pêche illégale ».

La préfecture de Guyane précise que l’opération de police « s’est traduite par le déroutement (…) de quatre tapouilles brésiliennes en action de pêche illégale, mais également par la reconduite à la frontière de 22 pêcheurs et le placement en garde à vue de douze marins brésiliens s’étant violemment opposés aux contrôles ».

L’opération a aussi permis « la saisie de 30 km de filets, de plusieurs tonnes de poisson et de 115 kg de vessies natatoires fraîches » tandis que « les deux premiers navires déroutés ont déjà fait l’objet d’une ordonnance judiciaire de destruction et cinq des marins les plus violents ont été condamnés à 18 mois de prison ferme par le TGI de Cayenne ».

Selon la préfecture « ces résultats (…) attestent de la détermination de la France à faire respecter sa souveraineté dans ses eaux et à préserver la ressource halieutique, véritable richesse bleue de la Guyane, dont l’exploitation raisonnée passe par le développement harmonieux de la filière pêche guyanaise ».

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

6 commentaires

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

La France insoumise dépose un recours contre l’élection de Yaël Braun-Pivet à la présidence de l’Assemblée nationale

L'élection jeudi 18 juillet de Yaël Braun-Pivet à la présidence de l'Assemblée nationale est contestée. Le groupe parlementaire de La France insoumise (LFI) a déposé un recours samedi 20 ...

Diffamation : la Compagnie des guides et son président Thomas Saunier relaxés, Carol Ostorero fait appel

Poursuivis en diffamation par l'ex-présidente de la Fédération des opérateurs miniers de Guyane (FedomG) Carol Ostorero, la Compagnie des guides de Guyane et son président Thomas Saunier ont ...

Avec 11 groupes politiques, l’Assemblée nationale plus fragmentée que jamais

Dans la foulée de l'élection à la présidence de l'Assemblée nationale qui a eu lieu hier, la liste des groupes politiques composant l'hémicycle du palais Bourbon et leurs déclarations ...

Yaël Braun-Pivet réélue présidente de l’Assemblée nationale grâce à La Droite républicaine et à Horizons

Ce jeudi 18 juillet, en ouverture de la XVIIe législature de l'Assemblée nationale, les 577 député(e)s ont voté pour la présidence de la chambre basse du Parlement. La présidente sortante, ...

Le Conseil d’Etat donne un an à Auplata pour régulariser une demande de prolongation de concession minière

Par une décision du 12 juillet, le Conseil d'Etat, saisi par les associations de défense de l'environnement Guyane Nature Environnement et France Nature Environnement, accorde sous conditions la ...

Centrale du Larivot : les travaux de l’oléoduc ont commencé sans faire l’unanimité

Les travaux de la canalisation devant acheminer le biocarburant depuis Dégrad-des-Cannes jusqu'à la centrale électrique du Larivot ont commencé la semaine dernière et dureront deux saisons ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube